Press "Enter" to skip to content

Tao Te King 11 : “vide et non-être”

5/5 (1)

Tao Te King 11 : texte et analyse de ce chapitre du Livre de la Voie et de la Vertu sur le vide et le non-être.

Le Tao Te King est un ensemble de poèmes philosophiques et spirituels rédigés par Lao Tseu au VIème siècle avant J-C.

Le Tao Te King décrit le tao et son caractère vide. Ce vide (ou cette vacuité) n’est pas celui du néant mais bien celui de l’Amour, cette force qui crée et relie toute chose.

Le tao est invisible. Pour le comprendre, il faut donc ouvrir sa conscience, ce qui fait dire que le tao et conscience sont synonymes.

Voici donc Tao Te King 11 : texte et analyse.

Tao Te King 11 : texte.

Nous joignons des rayons pour en faire une roue
mais c’est le vide du moyeu qui permet au chariot d’avancer.

Nous modelons de l’argile pour en faire un vase,
mais c’est le vide au-dedans qui retient ce que nous y versons.

Nous clouons du bois pour en faire une maison,
mais c’est l’espace intérieur qui la rend habitable.

Nous travaillons avec l’être,
mais c’est du non-être dont nous avons l’usage*.

Traduction alternative :
*C’est pourquoi l’utilité vient de l’être, et l’usage naît du non-être.

Tao Te King 11 : le vide du tao.

A travers les trois exemples du moyeu de la roue, du vase et de la maison, Lao-Tseu décrit le caractère “vide” du tao.

Vide car invisible, caché, impalpable et intangible. Et pourtant, par ce vide, le tao crée et révèle le sens des choses.

A quoi servirait un vase non-creux ? A quoi servirait une maison sans volume intérieur ? Ces métaphores montrent que c’est par le vide du tao que les choses trouvent leur raison d’être.

Dans le monde manifesté, tout est matière. Cette matière que nous modelons, travaillons, est sous-tendue par l’énergie du tao. Sans le vide, la matière ne serait que chaos.

“Nous travaillons avec l’être, mais c’est du non-être dont nous avons l’usage” : cette phrase peut avoir plusieurs sens. Elle peut vouloir dire que :

  • nous travaillons avec la matière, mais c’est l’esprit (ou la conscience) qui nous donne le sens,
  • nous pensons être, mais nous n’existons qu’à travers le Tout,
  • nous ne voyons que la manifestation, mais c’est le vide du tao qui fonde l’univers.

Poursuivez la lecture du Tao Te King : 

Les 3 textes majeurs du canon taoïste :

Modif. le 3 septembre 2020

Vous pouvez noter cet article !

%d blogueurs aiment cette page :