Press "Enter" to skip to content

Tao Te King 9 : “la voie de la sérénité”

5/5 (2)

Tao Te King 9 : le texte et la signification de ce verset. Comment apaiser son coeur et atteindre la sérénité ?

Le Tao Te King, texte fondamental du taoïsme, comporte une dimension métaphysique en même temps que morale.

Ce 9ème verset met en garde contre le désir (l’attachement, l’avidité, la convoitise…) car il crée la déception et le malheur.

Il est à mettre en perspective avec Tao Te King 3, qui invite à se détacher de ses ambitions, à se libérer de tout ce que l’on souhaite et de tout ce que l’on croit savoir.

C’est donc un chemin de libération qui est proposé : il s’agit de penser sans certitude, d’agir sans rien attendre, de faire confiance à l’ordre des choses ainsi qu’au destin.

Voici le Tao Te King 9, texte et signification.

Tao Te King 9 : texte du 9ème verset.

En vert : traduction alternative.

Emplis ton bol à ras bord
et il débordera.
Aiguise ton couteau sans relâche
et il s’émoussera.
Cours après l’argent et la sécurité
et ton coeur ne s’apaisera jamais.
Soucie-toi de l’approbation des gens
et tu seras leur prisonnier.

Fais ton travail, puis retire-toi,
La seule voie vers la sérénité.   Telle est la voie du ciel.

Tao Te King 9 : signification.

Ce 9ème verset du Tao Te King est une véritable mise en garde : si tu essaies de t’écarter de la Voie du Milieu, tu auras à en subir les conséquences.

C’est l’idée d’un juste retour des choses :

  • si tu souhaites plus que ce que la nature peut te donner, tu seras déçu,
  • si tu t’attaches à des objectifs qui sont contraires à l’ordre des choses, tu seras insatisfait,
  • si tu agis dans ton propre intérêt sans tenir compte des autres, tu finiras par être malheureux,
  • etc.

En résumé, s’accrocher à ses désirs est une impasse : c’est le moteur de la souffrance et de la colère, deux phénomènes nourris par l’ignorance. Cet aveuglement mène droit au malheur.

La voie de la sérénité est donc celle du lâcher-prise : je fois faire confiance aux choses telles qu’elles sont, je dois reconnaître l’ordre cosmique partout présent.

Je dois placer mon action dans le sens du tao, sans rien attendre pour moi-même. Je dois renoncer à me voir comme le centre du monde, car le véritable centre est le tao.

“Fais ton travail pour retire-toi” : nous retrouvons là l’injonction du non-agir, qui consiste non pas à se mettre en retrait du monde, mais à agir de manière authentique, sans ambition déplacée.

Continuez la lecture du Tao Te King : 

Les 3 textes majeurs du canon taoïste :

Modif. le 3 septembre 2020

Vous pouvez noter cet article !

%d blogueurs aiment cette page :