Press "Enter" to skip to content

Tao Te King 22 : être vraiment soi-même

5/5 (1)

Tao Te King 22 : texte du 22ème verset et interprétation. Comment être vraiment soi-même ? Comment atteindre succès et perfection ?

Ce verset du Tao Te King décrit la voie du tao, c’est-à-dire le chemin de l’harmonie, de l’équilibre et de la perfection. Il s’agit d’un comportement à adopter au quotidien, mais aussi d’un état d’esprit.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la perfection ne doit pas être un objectif à rechercher. On ne doit pas tenter d’être parfait. En effet, les aspirations, les intentions, les désirs et les souhaits sont à proscrire : ils sont la marque d’un décentrage.

Mais alors, comment atteindre la perfection ? Tout simplement en étant soi-même.

Voici donc Tao Te King 22, texte complet et signification du verset.

Tao Te King 22 : texte.

(Entre parenthèses : traduction alternative)

Si tu veux être entier,
Laisse-toi être partiel.

(Ce qui est incomplet devient entier.)
Si tu veux être droit,
laisse-toi être tordu.

(Ce qui est courbé devient droit.)
Si tu veux être plein,
laisse-toi être vide.

(Ce qui est creux devient plein.)
Si tu veux renaître,
laisse-toi mourir.

(Ce qui est usé devient neuf.)
Si tu veux que tout te soit offert,
renonce à tout ce que tu as.

Le Maître, en demeurant dans le Tao,
crée un exemple pour tous les êtres.
Parce qu’il ne s’expose pas,
les gens peuvent voir sa lumière.
Parce qu’il n’a rien à prouver,
les gens peuvent se fier à sa parole.
Parce qu’il ne sait pas qui il est,
les gens se reconnaissent en lui.
Parce qu’il n’a aucun but,
tout ce qu’il fait réussit.

(Il ne lutte point, c’est pourquoi il n’y a personne qui puisse lutter contre lui.)

Quand les anciens Maîtres disaient :
“Si tu veux que tout te soit offert,
renonce à tout ce que tu as”,
Ce n’étaient pas de vains mots.
Seul en étant vécu par le Tao
peux-tu être vraiment toi-même.

(Quand l’homme est devenu parfait, le monde vient se soumettre à lui.)

Tao Te King 22 : être vraiment soi-même.

Ce chapitre décrit la perfection, l’unité et l’équilibre du tao.

Il introduit la dualité, non pas à travers une logique d’opposition, mais de complémentarité, à l’image du taijitu (symbole du yin et du yang).

Ainsi, la perfection naît de l’imperfection, le succès naît de l’échec, l’ordre naît du chaos.

Sur le plan logique, ce raisonnement est imparable : en effet, comment l’ordre pourrait-il exister sans le chaos ? Comment la vie pourrait-elle exister sans la mort ? Comment le jour pourrait-il exister sans la nuit ?

  • Si tout était jour, il n’y aurait plus de jour visible.
  • Si tout était ordre, il n’y aurait plus de possibilité d’ordre conscient.

Ainsi, tout naît du vide. Le tao est lui-même vacuité, c’est de cette façon qu’il génère toute chose. Le négatif appelle le positif : nous avons là la grande loi de l’attraction.

A l’inverse, vouloir avoir raison mène à l’erreur. Désirer vaincre fait risquer la défaite. Se fixer des objectifs fait craindre l’échec. Nous avons là la loi de répulsion.

Sur le plan éthique, il en résulte que la voie à suivre est celle de l’humilité, de l’authenticité, de la simplicité, de la modestie, du lâcher-prise et de l’acceptation. C’est une voie qu’on peut qualifier de passive.

Par conséquent, c’est en étant soi-même, avec ses défauts et ses imperfections, sans égoïsme ni ambition déplacée, que le chemin apparaît.

Poursuivez la lecture du Tao Te King : 

Ouvrages à acquérir :

Modif. le 3 septembre 2020

Vous pouvez noter cet article !

%d blogueurs aiment cette page :