Press "Enter" to skip to content

Tao Te King 1 (livre de la Voie et de la Vertu) : le tao

4.5/5 (2)

Tao Te King 1 : verset premier du livre de Lao-Tseu, selon la meilleure traduction. Comment analyser et interpréter le premier chapitre du Tao Te King ?

Le Tao Te King est le Livre de la Voie et de la Vertu, attribué à Lao Tseu. Il comporte 81 versets sous forme de poèmes.

Ce livre, écrit vers 600 avant J.C., est un joyau de l’humanité ; c’est un texte qui accompagne le cherchant durant toute sa vie.

Le premier verset du Tao Te King présente le tao et le moyen d’y accéder et de le comprendre.

Défini comme la Voie ou la “grande source”, le tao est avant tout un mystère. L’homme ignorant ne voit que les manifestations du tao alors que le sage a accès à sa profondeur.

Voici le texte du Tao Te King 1.

Tao Te King 1 : le texte.

En vert figure la traduction alternative de certains termes.

Le tao* qui peut être exprimé   *La voie
n’est pas le Tao éternel.
Le nom qui ne peut être nommé
n’est pas le Nom éternel.

L’indicible* est l’éternellement réel.  *L’être sans nom
Nommer est l’origine
de toutes choses particulières.

Libre du désir, tu comprends le mystère(l’essence spirituelle du tao)
Pris dans le désir, tu ne vois que les manifestations.

Pourtant mystère et manifestations
jaillissent de la même source.
Cette source s’appelle ténèbres.   (profondeur)

Ténèbres dans les ténèbres.    (choses doublement profondes)
La porte vers toute compréhension.

Tao Te King 1 : analyse et questions.

Ce premier verset introduit le tao, qui est à la fois l’indicible (l’innommable, l’inexprimable), et la voie à suivre.

Le tao présente toutes les caractéristiques de l’être : il est absolu, éternel et intangible (à la différence des individus que nous sommes), il est réel et vrai. Il est donc de nature divine.

Dans son infinie profondeur, le tao donne naissance aux choses manifestées, c’est-à-dire à la dualité. La tao peut donc être symbolisé par le taijitu (figure représentant le yin et le yang), qui rassemble et réunit les deux aspects de cette dualité.

Lao Tseu nous livre enfin la clé de la compréhension du tao : il s’agit de renoncer à ses désirs et à ses passions.

Continuez la lecture du Tao Te King : 

Ouvrages à acquérir :

Le canon taoïste se compose de trois textes fondamentaux :

  • Le Tao Te King, de Lao-tseu, traduit par Stephen Mitchell. Cette traduction, moderne, accessible et poétique, et sans doute la meilleure.
  • Les Œuvres de Maître Tchouangde Tchouang-tseu, traduit par Jean Levi. Une magnifique traduction qui rend hommage à la beauté du texte original, sans se perdre dans les lourdeurs rébarbatives.
  • Le traité du Vide Parfait, de Lie Tseu, traduit par Jean-Jacques Lafitte.

Modif. le 3 septembre 2020

Vous pouvez noter cet article !

%d blogueurs aiment cette page :