Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Le symbolisme du chat : interprétation

5/5 (2)

Le symbolisme du chat : interprétation. Quelle est sa signification profonde ? Qu’évoquent les chats ou les félins ?

Le chat est beau ; il révèle des idées de luxe, de propreté, de volupté… Chat séraphique, chat étrange, en qui tout est, comme en un ange, aussi subtil qu’harmonieux.
Charles Baudelaire

Appartenant à l’espèce des félidés, le chat a été domestiqué par les humains il y a plus de 8000 ans. C’est un carnivore, un chasseur, un joueur et un dormeur. Plus indépendant que le chien, il n’en reste pas moins omniprésent dans l’environnement humain. C’est un compagnon proche, mais qui ne laisse pas indifférent.

Le symbolisme du chat est très ancien, variable d’une culture à l’autre dans ses aspects positifs ou négatifs.

déesse bastet culte du chat égypte
La déesse Bastet

C’est en Egypte ancienne que le chat acquiert son plus haut rang, notamment sur le plan spirituel. Il protège les greniers à blé des rongeurs, chasse les vipères, et devient peu à peu un animal sacré. Les chats sont protégés, vénérés et pleurés lorsqu’ils meurent.

Ils sont aussi momifiés car considérés comme des incarnations de Bastet, déesse de la joie, du foyer, de la chaleur du Soleil, de la grossesse et de la maternité.

A Bubastis, le temple de Bastet abritait un nombre important de chats sacrés dont les prêtres prenaient soin grâce aux dons des pèlerins. Le culte du chat y a connu son apogée, mais sa prolifération a conduit à la multiplication des sacrifices et au développement du commerce des momies félines.

Quoi qu’il en soit, le chat était pour les Egyptiens un symbole de protection, en particulier parce que capable de pourfendre le serpent Apophis, représentant du chaos et du mal.

Les Romains puis les Chrétiens voyaient d’un mauvais oeil ce culte du chat. Les seconds associaient les félins au péché, c’est pourquoi on retrouve parfois un chat aux pieds du Christ. Le chat est diabolisé dans l’Europe du Moyen âge, associé à la sorcellerie et pourchassé, notamment lorsqu’il est noir.

Dans la tradition musulmane, le chat (qatt) est un animal favorable, doué de baraka (chance). Il est doté de qualités magiques. Les Djîn (esprits ou créatures surnaturelles) apparaissent fréquemment sous la forme de chats. Il est par ailleurs dit que les chats possèdent sept vies.

Cette capacité des chats à se réincarner se retrouve dans différentes cultures. Dans l’hindouisme, Shiva leur attribue neuf existences, le même nombre que chez les Egyptiens. Le chiffre 9 symbolise le triple-ternaire, les trois mondes mais aussi la vie, puisque la durée de gestation des chats est de neuf semaines. Au Moyen âge, on pensait que les sorcières pouvaient se transformer neuf fois en chat.

Le chiffre 9 est décidément le chiffre du chat. Selon une croyance populaire, le chat pourrait avoir neuf propriétaires différents, le dernier risquant d’aller en enfer.

Tentons d’approfondir le symbolisme du chat.

Le symbolisme du chat est ambigu. Il évoque à la fois :

  • l’indépendance et la proximité,
  • la douceur et la cruauté,
  • le sommeil et l’activité,
  • etc.

Selon les cultures, le chat est signe de chance ou de malchance. Il attire la pluie ou la sécheresse, le bonheur ou le malheur.

Au Japon, le maneki-neko est le « chat porte-bonheur » : il s’agit d’une statue en céramique représentant un chat assis, levant la patte au niveau de l’oreille, souvent présente sur le comptoir des commerces, sensée attirer les clients et l’argent. La patte levée et mouvante fait signe d’attirer les passants.

symbolisme du chat japonais
Maneki-neko japonais

Toujours au Japon, il existe un autre type de chat, cette fois malfaisant : le bakeneko, chat fantôme qui hante le foyer, qui peut parler, marcher sur ses pattes arrières, et parfois dévorer les habitants ou au contraire les ranimer après leur mort. On le reconnaît à sa longue queue ou à sa double queue.

bakeneko chat symbolisme
Bakeneko japonais

Au Japon encore, un peintre du XVIIe siècle, Hidari Jingorō, s’est isolé pendant des mois pour tenter de capter l’essence du chat et en réaliser une représentation parfaite : c’est le nemuri-neko, chat qui dort, toujours visible aujourd’hui à Nikko.

chat qui dort Nikko
Chat de Jingorō à Nikko

Le symbolisme du chat dans le bouddhisme

Dans le bouddhisme, le chat est absent des textes sacrés mais est associé aux valeurs de pleine conscience, de vigilance, de sérénité, de détachement et de bienveillance. Le chat apaise l’esprit et guérit la tristesse.

En Thaïlande, on le retrouve dans les temples, souvent lové au pied des statues de Bouddha, comme s’il pratiquait une méditation.

On reproche parfois au chat d’avoir été le seul, avec le serpent, à ne pas s’être ému de la mort du Bouddha ; mais cette imperturbabilité peut aussi être vue comme le signe d’une sagesse supérieure.

Au final, le symbolisme du chat est très lié à la spiritualité.

Les qualités du chat : son symbolisme positif

Le chat est résistant, puissant, agile, excellent chasseur. Il incarne l’adresse et la réflexion. Il est observateur, malin et arrive toujours à ses fins. Il possède les qualités des grands félins, sans en présenter les dangers. Il rend service à l’homme en protégeant ses récoltes et ses provisions.

On le dit doté d’un sixième sens, capable grâce à ses vibrisses de détecter les mouvements, les énergies ou les ondes que l’humain ne ressent pas. C’est ainsi qu’on lui attribue parfois une haute valeur spirituelle. On dit que le chat peut sentir la mort, la maladie ou les séismes. On dit qu’il peut prévoir le temps qu’il va faire, par exemple la pluie s’il passe sa patte derrière son oreille. Il peut même déclencher les averses comme dans les Contes du chat perché de Marcel Aymé.

Dans le même ordre d’idée, la vision nocturne du chat symbolise la clairvoyance, la conscience capable de transpercer les ténèbres de l’ignorance. Mais le chat ne parle pas : il garde ses secrets pour lui.

Le chat incarne aussi la propreté par sa manière de se toiletter. Par son ronronnement, il exprime l’affection, la tendresse voire l’amour. Il se laisse caresser, et à ce titre rend les hommes heureux.

A partir du XIXe siècle, le chat devient l’animal romantique par excellence, mystérieux et indépendant ; il est notamment l’un des symboles du romantisme noir et accompagne les écrivains.

Toujours au XIXe siècle, le chat est adopté comme un des symboles du mouvement anarchiste ; il apparaît alors maigre, hérissé et sauvage. Le choix de ce symbole est dû au fait que le chat est un animal indépendant, qui n’a pas forcément besoin de maître.

symbolisme du chat anarchisme

Dans la grande majorité des cas, le chat reste un compagnon protecteur et rassurant pour les humains, bien qu’il garde sa part de mystère, un mystère qui peut parfois déstabiliser.

Le symbolisme du chat dans un sens négatif

Le chat est parfois qualifié de nuisible et accusé d’être de mauvais augure. On entend encore dire de nos jours que croiser un chat noir le soir pourrait porter malheur.

Le symbolisme du chat a longtemps été associé à la sorcellerie. On l’accusait de participer aux assemblées nocturnes des sorcières (le sabbat). Au Moyen âge et sous l’Inquisition, on le voyait en serviteur du diable et gardien des Enfers.

Le chat est plus généralement jugé perfide, gourmand, profiteur, manipulateur et intéressé. Rusé, calculateur, usurpateur, il représente tout ce dont on doit se méfier.

Il est dans tous les cas un animal mystérieux, agissant la nuit, dans les ténèbres, à l’abri des regards. Secret, indépendant, son comportement n’est pas complètement maîtrisable, ce qui peut s’avérer inquiétant.

Animal mystérieux et hypnotique auquel on attribue souvent des pouvoirs magiques, le chat accompagne l’homme depuis des millénaires, tout en gardant ses distances.

Le chat continue de fasciner l’homme par son côté libre, calme, insouciant, dilettant et joueur. Le chat sait profiter de la vie sans se soucier du lendemain, chose que les humains ne savent plus faire.

Créature au double visage, le chat est un prédateur sanguinaire autant qu’un exemple de douceur. Vénéré ou diabolisé, bienfaisant ou malfaisant, le chat est à l’image de l’homme : capable du meilleur comme du pire. Il est le miroir de notre psychisme, variant entre les instincts les plus vils et la spiritualité la plus élevée…

Couverture les Essentiels de la Spiritualité Adrien Choeur

Qu’est-ce que la spiritualité ? Quel est le but à atteindre ? En quoi consiste la méthode spirituelle ? Quel lien avec la philosophie ?

Ce livre numérique pdf (216 pages) aborde les notions essentielles de la spiritualité à travers 65 textes

Modif. le 17 juin 2024

Vous pouvez noter cet article !