Press "Enter" to skip to content

Le sceau de Salomon : signification, symbolisme

4.55/5 (20)

Le sceau de Salomon : signification et sens caché. Quelle est son origine ? Quel est son symbolisme ? Comment l’interpréter ?

Le sceau de Salomon est une étoile à six branches formée de deux triangles superposés (parfois entrelacés), l’un pointe en haut, l’autre pointe en bas. Le sceau de Salomon est aussi dit hexagramme, ou étoile de David.

sceau de salomon 2 triangles entrecroisés

Le symbolisme du sceau de Salomon est riche, ce qui en fait un signe particulièrement important sur le plan spirituel et ésotérique, au moins autant que le pentagramme.

Entrons dans le symbolisme du sceau de Salomon.

Le sceau de Salomon : origine.

Symbole très ancien, souvent associé au pentagramme et doté d’un pouvoir magique, l’hexagramme était utilisé bien avant le judaïsme, en particulier en Asie et dans la péninsule arabique.

L’hexagramme s’impose dans le religion juive quand il est adopté comme emblème par le roi David, père de Salomon : il devient l’étoile de David, ou bouclier de David. David, patriarche et messie, est l’un des plus importants rois d’Israël. Il conquiert Jérusalem, y transfère l’Arche d’alliance, et fonde un vaste royaume. L’étoile de David, guerrière, est associée à ses conquêtes. Elle symbolise l’alliance, le pacte passé entre Dieu et le messie, qui mène à la victoire et à la délivrance. C’est donc une étoile messianique.

L’étoile de David prend une autre signification lorsque Salomon, fils de David, succède à son père. Le règne de Salomon est moins guerrier ; il évoque la paix et la sagesse (lire aussi notre article sur la sagesse de Salomon).

Salomon fait de l’hexagramme son sceau, sa marque de reconnaissance. L’apposition du sceau permet de garder les secrets ; c’est aussi un signe d’appartenance. Selon le Talmud, Salomon aurait gravé son sceau sur un anneau magique permettant de repousser les démons.

Dans l’ancienne tradition juive, le sceau royal de Salomon évoque donc la perfection, l’achèvement, le sacré. Les six branches de l’hexagramme rappellent aussi les six jours de la semaine, le septième jour pouvant être associé à l’étoile prise dans son ensemble. Enfin, la tradition kabbalistique a largement commenté ce symbole.

Le sceau de Salomon resurgit au Moyen-Age avec une connotation magique et alchimique.

Au final, l’hexagramme n’a jamais été le monopole d’une religion. Il a cependant été largement associé au judaïsme avec le développement du mouvement sioniste à partir de la fin du XIXème siècle. Il figure aujourd’hui sur le drapeau de l’État d’Israël.

Pentagramme et hexagramme.

On compare souvent pentagramme et hexagramme :

pentagramme et hexagramme

L’étoile à cinq branches évoque l’homme qui tend à s’élever vers Dieu (le microcosme), alors que l’étoile à six branches évoque plutôt l’Univers tout entier (le macrocosme), dont l’esprit descend pour rencontrer l’homme.

Le pentagramme évoque plutôt l’immanence, et l’hexagramme la transcendance.

Le sceau de Salomon : signe d’alliance avec Dieu.

Dans le même ordre d’idée, le sceau de Salomon peut représenter l’alliance de l’homme (triangle pointe en bas) avec Dieu (triangle pointe en haut).

Il évoque l’aspiration de l’homme à monter vers Dieu, et le souhait de Dieu de descendre dans le monde ici-bas.

Cette double-aspiration rappelle l’installation de l’arche d’alliance à Jérusalem et la construction du Temple. Au coeur de ce dernier, le Saint des saints est destiné à être le point de contact entre Dieu et les hommes du peuple élu.

L’union des contraires.

De manière plus générale, le sceau de Salomon représente l’intrication des opposés et l’union des contraires.

C’est la rencontre de deux énergies cosmiques.

C’est l’union :

  • de l’homme (triangle pointe en haut) et de la femme (triangle pointe en bas),
  • du Soleil et de la Lune,
  • du jour et de la nuit,
  • de l’actif et du passif,
  • du haut et du bas,
  • du macrocosme et du microcosme,
  • etc.

Il ne s’agit pas d’opposer un élément de chaque couple à l’autre, ou de dire que l’un est bon et l’autre mauvais, mais de comprendre que les deux éléments ne peuvent exister l’un sans l’autre.

Par conséquent, le sceau de Salomon réduit le multiple à l’Un ; il réconcilie unité et dualité.

En ce sens, il est très proche du symbole du yin et du yang.

Le sceau de Salomon et sa signification alchimique.

En alchimie, le sceau de Salomon peut évoquer :

  • la Table d’Emeraude d’Hermès Trismégiste : Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut ; et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, 
  • la rencontre des principes contraires (eau et feu : passif et actif, femelle et mâle),
  • ou encore la fusion des 4 éléments :

4 éléments alchimie : sceau de Salomon

Au final, le sceau peut représenter la Pierre philosophale, signe d’un éveil spirituel complet, ou encore les 7 métaux et les 7 planètes alchimiques.

Le sceau de Salomon et les chiffres.

L’hexagramme évoque bien sûr le chiffre 6, qui peut être vu comme la somme de la Trinité divine et de la trinité humaine.

Mais il évoque aussi le 7 (les 6 pointes de l’étoile plus son centre), chiffre de la plénitude, de la perfection et du sacré : c’est là la vraie valeur de l’hexagramme.

Voir nos articles sur le symbolisme du chiffre 6 et le symbolisme du chiffre 7.

Points communs avec le chrisme, l’octaèdre et le cube.

L’étoile à six rais, qui correspond au chrisme chrétien (à gauche dans le dessin ci-dessous), se transforme en sceau de Salomon si l’on relie ses extrémités d’une certaine manière. Les 6 rais sont les 6 directions de l’espace (les 4 points cardinaux horizontaux et l’axe du monde vertical).

Mais une autre façon de relier les points peut donner un diamant (octaèdre) ou encore un cube, comme représenté ci-dessous :

transformation chrisme : signification

  • Le diamant évoque la pierre philosophale des alchimistes.
  • Le cube évoque la forme de la Jérusalem céleste telle que décrite dans la Bible (Apocalypse 21, 10-17). Le cube évoque aussi le volume du Saint des saints du temple de Salomon (20 coudées de longueur sur 20 coudées de largeur et 20 coudées de profondeur).

En franc-maçonnerie.

Le symbolisme du sceau de Salomon est très présent en franc-maçonnerie.

La légende d’Hiram, qui fonde la tradition du Rite Écossais Ancien et Accepté, plonge ses racines dans le Premier Livre des Rois (Ancien Testament) et la construction du temple de Salomon. Sur le plan symbolique, cela renvoie à la construction du temple intérieur, cet espace intime et sacré où le maçon trouvera un jour le point de correspondance entre lui-même et Dieu.

D’autre part, le sceau de Salomon peut faire penser à l’association du compas et de l’équerre, l’un étant fixe et l’autre mobile (ce qui rappelle la dualité actif-passif, esprit-matière) :

compas équerre G

Dans le dessin ci-dessus, si l’on relie d’une part les deux pointes du compas, et d’autre part les deux extrémités de l’équerre, on obtient un sceau de Salomon. Le G central vaut pour “Grand Architecte de l’Univers” ou “Gnose” (connaissance intégrale de la vérité).

De manière générale, les franc-maçons tiennent le sceau de Salomon pour une image de la Vérité qu’ils cherchent, au carrefour de la rectitude, de la justice et de la sagesse. Le sceau est en outre la représentation architecturale du cosmos, le plan divin.

Le sceau de Salomon dans l’Islam.

L’hexagramme est présent dans l’Islam, même si cette religion lui préfère le pentagramme évoquant les 5 piliers de l’Islam.

La figure se rencontre en particulier dans l’art islamique, au Moyen-Orient, au Maroc ou encore dans le Sud de l’Espagne.

D’autre part, David (Daoud) est un prophète de l’Islam, par conséquent le symbole de l’étoile de David est aussi considéré comme un symbole musulman.

Enfin, l’hexagramme est présent dans un des Contes des Mille et Une Nuits : l’Histoire du Pêcheur, qui raconte l’enfermement d’un mauvais génie dans une bouteille de cuivre scellée d’un bouchon estampillé du sceau.

Occultisme.

Sorcellerie et magie noire ont longtemps détourné l’hexagramme en l’associant au mal. Le sceau comporte en effet 6 angles, 6 côtés et 6 sommets, ce qui donne 666, nombre de la Bête dans l’Apocalypse (Satan) :

Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six. Apocalypse 13, 18.

Le sceau de Salomon dans la littérature.

On retrouve le sceau de Salomon dans certains romans ou thrillers ésotériques, par exemple :

  • Da Vinci Code. Le sceau de Salomon est central dans la révélation du secret du Graal : il symbolise la clé de voûte, l’union des principes masculin et féminin, autrement dit Jésus et Marie-Madeleine,
  • Esther Jones et les 7 secrets de la Croix. Le sceau de Salomon correspond au sixième secret et au chrisme ; c’est l’élément qui permet de résoudre l’énigme de l’emplacement de la croix de Jésus. Cliquez ici pour en savoir plus sur ce roman.

Lire aussi notre article sur le pentagramme (étoile à cinq branches) et son symbolisme.

Pour votre bibliothèque :

Modif. le 11 octobre 2020

Vous pouvez noter cet article !

%d blogueurs aiment cette page :