Press "Enter" to skip to content

Le symbolisme de la lune

5/5 (1)

Quel est le symbolisme de la lune ? Quelle est la signification de la lune sur le plan spirituel et ésotérique ? Comment interpréter le symbole lunaire ?

Dieu fit les deux grands luminaires, le plus grand luminaire pour présider au jour, et le plus petit luminaire pour présider à la nuit ; il fit aussi les étoiles.  Genèse, 1, 16

La lune est, avec le soleil et la Terre, l’un des trois astres majeurs qui rythment la vie de l’humanité. Son influence sur la Nature et les êtres est importante.

Tout comme le soleil, la lune symbolise le temps cyclique. La lune croît, décroît, disparaît et réapparaît : elle évoque la fécondité, la croissance, le déclin, la mort et la renaissance.

Dans la plupart des traditions, la lune comporte un double-aspect : positif et négatif, fécond et mortifère.

Contrairement au soleil, la lune est passive : elle gravite autour de la Terre. Elle représente le principe féminin, opposé et complémentaire au soleil. Elle est le maillon intermédiaire entre la Terre et le Ciel.

Elle est à l’image de nous-mêmes : ambivalente, à la limite du corruptible et de l’incorruptible.

Entrons plus en détails dans le symbolisme de la lune.

Le symbolisme de la lune : interprétation.

La lune évoque entre autres :

  • La fécondité par sa capacité à croître, son influence sur la Nature et son côté maternel.
  • Le monde de la nuit, sa magie et ses mystères, par opposition à la lumière du jour qui révèle la réalité. La nuit est le monde des ténèbres, de l’inconnu, de l’inconscient, le royaume des morts et des démons, notamment dans la vision pythagoricienne. Le jour est au contraire le monde de la clarté, de la vérité révélée.
  • Dans le même ordre d’idée, la lune évoque l’intimité du psychisme et la condition de l’âme humaine, prise entre son côté sombre (les instincts, les passions non maîtrisées) et son côté lumineux (la réflexion, la logique).
  • La lune évoque aussi le changement et l’impermanence : c’est un astre évolutif, éclairant parfois la nuit comme en plein jour (pleine lune), ou s’effaçant totalement pour laisser place aux ténèbres.

Le symbolisme de la lune peut être mis en relation avec nombre de divinités :

  • Ishtar, déesse mésopotamienne et assyrienne, fille du dieu-lune, représente la pleine lune et son aspect positif et fécond,
  • Isis, femme et sœur d’Osiris dans l’Egypte ancienne, complète le symbolisme solaire de son époux,
  • Dans la mythologie grecque, la Triade Lunaire se compose de trois déesses :
    • Séléné, déesse de la pleine lune et de la maturité : “œil de la nuit”, elle conduit un char lunaire. Son amant est le rêveur Endymion,
    • Artémis (Diane), déesse de la nature sauvage, de la chasse et de la naissance, elle est associée au croissant de lune naissant et montant, dans une dimension céleste et ordonnatrice,
    • Hécate, déesse qui représente la nouvelle lune ou lune noire, symbolise l’ombre et la mort ; elle est la maîtresse des enfers, évoquant un monde souterrain et aquatique,
  • Dans la mythologie grecque encore, la gorgone Méduse est parfois associée à la lune dans son aspect le plus terrifiant ; ses cheveux rappellent l’effet négatif des rayons lunaires, sa face est l’entrée du royaume des morts,
  • Dans le christianisme, la vierge Marie est associée à la lune en tant que mère universelle et dispensatrice de la grâce.

La lune dans l’Islam.

Dans l’Islam, la lune revêt une importante capitale, en particulier pour la mesure du temps et la fixation des dates des fêtes. La lune est par exemple observée pour déterminer le début et la fin du mois de ramadan, qui ne peut être fixé par avance.

Reflet de la volonté solaire de Dieu, la lune peut aussi être vue comme la parole du Prophète.

Elle peut aussi représenter la lumière en l’homme, qui ne peut être que le pâle reflet de la volonté divine.

La lune représente la raison, alors que le soleil représente la foi. Enfin, elle est symbole de mort et de renaissance.

Les différentes phases de la lune et leur signification.

Les premiers calendriers étaient pour la plupart lunaires, un mois correspondant à une lunaison. C’est encore le cas aujourd’hui pour le calendrier musulman ainsi que le calendrier hébraïque.

Astre évolutif, changeant, cyclique, la lune traverse différentes phases qui influent sur la Nature, les marées et les humeurs :

  • la lune noire symbolise l’extinction, la mort, mais aussi l’espoir d’une renaissance prochaine (lune nouvelle),
  • la lune montante représente l’énergie bénéfique, la fécondité, la vie, la croissance et la prospérité. Elle se décompose en :
    • premier croissant,
    • premier quartier (demi-disque),
    • gibbeuse croissante (éveil spirituel, rite de passage),
  • la pleine lune symbolise l’apogée, la maturité, la consécration ; c’est aussi l’amorce de la décroissance, l’entrée progressive dans le monde des morts,
  • la lune décroissante (lune vieille) représente l’énergie qui s’éteint progressivement. Elle se décompose en :
    • gibbeuse décroissante,
    • dernier quartier,
    • dernier croissant.

phases cycles de la lune

La lune : reflet de la lumière divine.

La lune reflète la lumière divine : elle représente la connaissance par réflexion, alors que le soleil représente l’accès direct, intuitif, à la vérité.

La lune n’est donc pas la vérité, mais seulement son miroir, fidèle ou déformant.

Cependant, la lune présente un avantage par rapport au soleil : sa lumière n’aveugle pas. Elle diffuse une lueur douce et révélatrice qui n’éblouit pas, même si elle peut parfois disparaître.

La lune brille alors même que le soleil a disparu : elle est le souvenir de la loi divine. Elle est un exemple pour nous : nos pensées et nos actions doivent refléter la volonté suprême, même dans les ténèbres, même si Dieu semble absent.

Mais par son côté passif et indirect, la lune peut aussi évoquer l’inconstance des idées. La lune flatte et charme notre imagination : le risque est alors de sombrer dans l’illusion, le rêve et le sommeil de l’âme, c’est-à-dire le mental non maîtrisé.

La lune évoque donc la conscience, comme l’inconscience.

La lune, l’eau et l’argent.

La lune reflète la lumière divine, de la même manière que la surface de l’eau agit comme un miroir. La lune est donc associée à l’eau, alors que le soleil est associé au feu.

A l’image de l’âme humaine, l’eau est un élément changeant :

  • liquide, elle est attirée vers le bas,
  • solide, elle est immobile,
  • gazeuse, elle est attirée vers le haut sous l’effet de la chaleur solaire.

Enfin, la lune évoque le métal argent, dont la valeur, bien qu’inférieure à l’or, est une des plus élevées.

La lune et le principe féminin.

La lune représente l’énergie créatrice et féconde. Elle est sensée gouverner les phases de la fécondité féminine. Elle est création et imagination.

Elle est généralement associée au principe féminin à travers le yin du taoïsme, humide et froid.

A noter que cette approche symbolique ne consiste pas à opposer homme et femme, mais à comprendre ce qui, en chacun de nous, relève du “masculin” ou du “féminin”.

La dualité lune-soleil.

Nous l’avons vu, la lune est souvent associée ou opposée au soleil. Alors que le soleil est vie et vérité, la lune représente la faible lueur qui tente de percer le monde des ténèbres. Cela évoque la dualité actif-passif, père-mère, positif-négatif, esprit-âme, révélation-mystère, etc.

Mais loin d’être un dualisme irréconciliable, cette dualité est complémentarité. Il ne s’agit pas de dire que le soleil est bon et la lune mauvaise.

La complémentarité lune-soleil se retrouve aussi en alchimie, notamment dans la Table d’émeraude d’Hermès Trismégiste :
Le soleil en est le père, la lune est sa mère, le vent l’a porté dans son ventre, la Terre est sa nourrice. (en parlant de la “chose unique”)

Le symbolisme de la lune en franc-maçonnerie.

En tant que luminaire présent à l’Orient à gauche du delta lumineux, et représenté par un croissant ascendant, la lune éclaire la colonne du septentrion sur laquelle les apprentis sont assis.

Les apprentis ne peuvent recevoir directement la lumière du soleil : la lune joue le rôle d’intermédiaire salvateur.

La lune est aussi à l’image du mental de l’apprenti : non totalement éveillé, influençable et ambivalent.

En loge, les travaux se font de midi à minuit plein. Le midi représente le triomphe de la lumière ; minuit évoque le lever de lune : le souvenir du travail accompli et des connaissances acquises, souvenir qui doit perdurer dans la nuit de l’existence.

Le symbolisme de la lune en psychanalyse.

En psychanalyse, la lune évoque l’identité féminine et ses mystères. Cette identité est recherchée par les jeunes femmes. Par ailleurs, elle peut faire peur à certains hommes, qui se trouvent incapables de la comprendre. La lune est alors synonyme de doute, d’inconnu ou de menace pour la virilité.

D’autre part, la lune peut symboliser l’individu déchiré entre des tendances contradictoires, ou dominé par ses côtés sombres. La lune entraîne la réaction plutôt que l’action.

Symbolisme de la lune en astrologie et tarot.

En astrologie, la lune symbolise le principe passif mais fécond, la nuit, l’humidité, le subconscient, l’imagination, le psychisme, le rêve, la réceptivité et la femme, mais aussi tout ce qui est instable, transitoire et influençable.

La lune reflète l’âme animale et archaïque, instinctive et inconsciente.

D’autre part, la lune noire est en astrologie ce point fictif dans le ciel, désignant une sorte de manque dont il faut devenir conscient pour interrompre la répétition des schémas et des comportement mortifères.

Dans le tarot de Marseille, la lune est la dix-huitième carte ou lame. Elle représente l’esprit enlisé dans la matière, la tristesse, la solitude, les apparences trompeuses ou encore les déceptions et les pièges. Elle invite à l’introspection.

Lune rousse, rouge, bleue et super lune.

La lune rousse est un phénomène dû à un début d’éclipse lunaire : les rayons du soleil sont déformés par la présence de la Terre entre la lune et le soleil ; la lune prend alors une teinte orangée.

La lune rouge ou lune de sang désigne le cercle cuivré qui entoure la lune lors d’une éclipse totale de lune. La lune de sang comporte une dimension spirituelle et prophétique importante. Elle faisait l’objet de diverses interprétations par les mages, prêtres et sorciers de l’Antiquité et du Moyen-Age, qui y voyaient un moyen de communiquer avec l’au-delà. La lune de sang peut aussi évoquer la bataille entre le jour et la nuit, la fin du monde et l’apocalypse.

La lune bleue signifie la présence de deux pleines lunes au cours d’un mois, chose qui se produit lorsqu’une année comporte 13 pleines lunes au lieu de 12, treize étant bien sûr un chiffre hautement symbolique.

Enfin, la super lune est une lune qu’on peut voir de façon nettement plus grande que d’habitude du fait qu’elle est à sa distance minimale par rapport à la Terre.

Lire aussi notre article sur le symbolisme du soleil.

Vous pouvez noter cet article !

Mission News Theme by Compete Themes.
%d blogueurs aiment cette page :