Press "Enter" to skip to content

Les différents types de croix et leur signification

5/5 (1)

Quels sont les différents types de croix, chrétiennes et non chrétiennes ? Quelle est leur signification ? Quelles sont les différentes formes du signe crucial ?

La croix est un symbole universel connu bien avant le christianisme. Il est intimement lié à la spiritualité et aux religions.

Il existe une infinité de types de croix, chacun pouvant présenter de nombreuses variantes. Le but ici n’est pas d’établir la liste exhaustive, mais d’évoquer les principales sortes de croix, chrétiennes ou non.

Voici les différents types de croix et leur signification.

Voir aussi notre article : La croix : signification de ce symbole chrétien et universel.

Les différents types de croix non-chrétiennes.

Parmi les différentes sortes de croix, certaines pré-existent au christianisme.

Le tav ou tau.

Tav est la vingt-deuxième lettre de l’alphabet hébreu, celle qui correspond au tau grec et au T latin. Tav signifie aussi “signe” ou “marque sur le front”.

Le tav est indissociable de ce passage de l’Ancien Testament :

L’Eternel lui dit : Passe au milieu de la ville, au milieu de Jérusalem, et fais une marque (Tav) sur le front des hommes qui soupirent et qui gémissent à cause de toutes les abominations qui s’y commettent. (…) Tuez, détruisez les vieillards, les jeunes hommes, les vierges, les enfants et les femmes ; mais n’approchez pas de quiconque aura sur lui la marque (Tav) ; et commencez par mon sanctuaire ! (…) Ezéchiel 9, 4-6

Le tau a été repris par l’ordre hospitalier de Saint-Antoine, qui en a fait la “croix de Saint-Antoine”. Le tau faisait alors référence au nom grec de Dieu (Theos) ou encore à la béquille des infirmes.

Plus tard, les franciscains ont aussi repris le tav en référence au passage d’Ezéchiel, symbolisant l’élection divine, la libération, le salut et l’amour de Dieu.

L’ânkh.

ankh croix de vie signification

L’ânkh, ou croix ansée, est la croix de vie des Égyptiens. Elle correspond au hiéroglyphe qui signifie “vie”. Elle est souvent représentée tenue dans la main des dieux. L’ânkh, symbole majeur de l’Egypte antique, peut être vu comme l’union des principes masculin et féminin.

La croix solaire.

croix dans cercle solaireDéjà présente au néolithique, la croix solaire est devenue un symbole celtique, puis un symbole catholique dans les îles britanniques. C’est une simple croix inscrite dans un cercle, évoquant le dieu soleil, la lumière éternelle, ou encore l’organisation cosmique (le centre éternel et l’univers déployé).

Le svastika.

svastika points

Le svastika est un symbole très ancien, présent sous différentes formes sur tous les continents et dans toutes les civilisations. Il est encore très utilisé aujourd’hui en Asie (hindouisme, bouddhisme…). Il symbole la roue de la vie, la santé ou encore l’éternité.

La croix gammée.

La croix gammée est formée de quatre lettres grecques gamma, d’où son nom. Elle est associée au régime nazi qui l’a adoptée comme emblème en référence de son origine soi-disant aryenne (indo-européenne). Du fait des crimes perpétrés par les nazis, c’est un symbole devenu largement tabou en Europe.

Les différents types de croix chrétiennes.

Le signe de la croix a été adopté par les chrétiens au IVème siècle seulement. Auparavant, le poisson était leur principal signe de reconnaissance.

La croix s’est généralisée après la conversion de l’empereur Constantin au christianisme. Ce dernier aurait aperçu une croix rayonnante dans le ciel (le chrisme) lors de la bataille du pont Milvius en 312.

Pour les chrétiens, la croix rappelle bien sûr la crucifixion de Jésus.

A noter que le mot “croix” vient du latin crux qui signifie “gibet”, “potence” ou “torture morale”.

La croix latine.

La croix latine est une croix chrétienne classique et extrêmement répandue. C’est une croix simple, dont la branche inférieure est plus longue que les autres. Elle représente la croix de Jésus. Elle est largement adoptée par les catholiques et les protestants du monde entier. Elle correspond aussi au plan des églises et des cathédrales.

La croix patriarcale, archiépiscopale ou “croix de Lorraine”.

La croix patriarcale est une croix latine à double traverse : la traverse supérieure, plus courte que la traverse inférieure, rappelle la présence du titulus crucis au-dessus de la tête du Christ (écriteau de la condamnation).

La croix de Lorraine, ou croix d’Anjou, a sensiblement la même forme. Elle était utilisée par les ducs d’Anjou devenus ducs de Lorraine. Elle a été adoptée par la France libre lors de la Seconde guerre mondiale, par opposition à la croix gammée nazie.

La croix papale.

La croix dite “papale” est une croix latine, mais dotée de trois traverses représentant les trois royaumes d’autorité du pape : l’église, le monde et le ciel. Cependant ce type de croix est rare, et n’est représenté que dans certaines œuvres d’artistes.

La croix de Saint-Pierre.

Cette sorte de croix est représentée par une croix latine à l’envers. Cette inversion rappelle la crucifixion de l’apôtre Pierre, la tête en bas. La croix inversée peut aussi être vue comme le symbole de Satan ou de l’Antéchrist, elle est parfois utilisée par des groupuscules anti-chrétiens.

La croix de Saint-André.

Premier des apôtres à avoir rencontré Jésus, Saint-André a été crucifié sur des poutres en forme de X, d’où le nom de cette croix. La croix de Saint-André se retrouve sur nombre de drapeaux, dont celui de l’Ecosse. Elle correspond au signe mathématique de la multiplication. Enfin, elle désigne aussi une technique de construction de structures, murs ou charpentes.

La croix de Jérusalem.

La croix de Jérusalem est le symbole des chrétiens d’Orient. Elle se compose d’une croix principale complétée de quatre petites croix. Cette croix est associée au Royaume de Jérusalem, qui l’a adoptée lors de sa fondation par les croisés en 1099. A noter que cette croix est aujourd’hui le signe de reconnaissance de l’Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem.

La croix grecque.

La croix grecque est la forme de croix la plus simple. Elle correspond au signe +. Une variante de la croix grecque est la croix scandinave, dont une des branches, située dans la partie flottante du drapeau, est plus longue que les autres.

La croix orthodoxe.

La croix orthodoxe est utilisée par les chrétiens d’Europe de l’Est. Elle a la forme d’une croix patriarcale mais possède une troisième traverse basse, inclinée (alésée), évoquant sur support de bois sur lequel Jésus aurait appuyé ses pieds lors de la crucifixion.

La croix de Malte.

La croix de Malte est une croix à quatre branches égales et évasées, se terminant chacune par deux pointes. A noter qu’il existe de nombreuses variantes. Ce type de croix a été utilisé par de nombreux ordres chrétiens, à Malte et ailleurs.

La croix celtique.

La croix celtique est une croix inscrite dans un cercle, et dont les branches dépassent le périmètre du cercle (contrairement à la croix solaire). La croix celtique est un symbole du christianisme celtique, en particulier irlandais. En Europe et aux USA, la croix celtique a été détournée par les extrémistes de droite.

Le chrisme.

Le chrisme est le symbole du christianisme primitif : c’est ce signe que Constantin aurait vu avant la bataille décisive du pont Milvius en 312, événement qui a fait basculer l’Empire romain dans le christianisme. Le chrisme existe sous de nombreuses variantes mais est toujours formé de deux lettres grecques évoquant Jésus-Christ. Voir notre article sur le chrisme et sa signification.

Citons aussi : la croix occitane, la croix basque, ou encore la croix copte.

Les différentes variantes de formes de croix.

Voici quelques variantes des principaux types de croix évoqués plus haut.

La croix pattée.

La croix pattée est un type de croix dont l’extrémité des branches est plus large qu’au centre. Ce type de croix aux branches évasées évoque le plus souvent les croix templières, mais pas uniquement.

Les croix potencées ou recroisetées.

La croix potencée (dite aussi “cantonnée”) désigne la croix principale de la croix de Jérusalem. Quant à la croix recroisetée, c’est une variante de la croix de Jérusalem, dont les quatre petites croix sont réintégrées sur les branches de la croix principale.

La croix bourgeonnée.

La croix bourgeonnée est une croix dont les extrémités sont dotées de points. On parle aussi de croix tréflée, de croix pommée ou de croix de Saint-Maurice.

Citons aussi ces autres types de croix : la croix fleurdelisée, la croix fourchée ou encore la croix ancrée.

Voir aussi notre article : La croix : signification de ce symbole chrétien et universel.

Vous pouvez noter cet article !

Mission News Theme by Compete Themes.
%d blogueurs aiment cette page :