Press "Enter" to skip to content

Le lemniscate : symbolisme du signe infini

5/5 (8)

Le lemniscate : symbolisme et signification spirituelle du signe infini. Quel est le sens caché du 8 couché ? Comment l’interpréter ?

Le lemniscate (du grec lêmniskos et du latin lemniscus : lemnisque ornemental, ruban) est une courbe en forme de huit qui correspond au signe infini. Le lemniscate peut aussi être décrit comme une ellipse torsadée.

Sous sa forme la plus courante, cette courbe est appelée lemniscate de Bernoulli, du nom du mathématicien suisse qui a été le premier à trouver son équation. Cependant, le signe infini avait été inventé quelques années auparavant par le mathématicien John Wallis (1616-1703).

Le symbolisme du lemniscate est particulièrement riche : il évoque la dualité, l’équilibre, l’harmonie, la beauté, l’amour, la justice, la symétrie, la perfection ou encore l’ordre ; il exprime quelques-unes des caractéristiques et des lois fondamentales du cosmos.

Le centre du lemniscate évoque un point de rencontre décisif : c’est l’équivalent du centre de la croix, le lieu de réconciliation de toutes les oppositions.

Par ailleurs, le lemniscate est le symbole de l’union, de l’alliance et du mariage.

Entrons dans la signification spirituelle du lemniscate.

Lire aussi notre article sur la géométrie.

Le lemniscate : signification spirituelle, approche symbolique.

En premier lieu, le lemniscate évoque l’infini.

Dès l’Antiquité grecque, l’infini est considéré comme le substrat de toutes les choses qui existent. C’est une sorte d’élément au-delà des éléments (cf. la quintessence) : c’est le principe qui génère l’univers par l’action d’un mouvement éternel.

L’infini est la marque d’un espace-temps sans limite, toujours renouvelé, mais qui fonctionne en vase clos. Ainsi l’univers semble en recomposition permanente : la dualité s’exprime dans l’unité, le changement se fait dans la stabilité, le multiple s’épanouit dans l’Un. Ces paradoxes sont au coeur même de la signification spirituelle du lemniscate.

Par conséquent, le lemniscate symbolise la source inépuisable de la manifestation. A ce titre, il introduit la loi des cycles.

Le lemniscate et les cycles.

Par sa forme en huit, le lemniscate évoque les cycles et l’éternel retour.

Les cycles se fondent sur la loi de la causalité. Le temps cyclique est caractérisé par la répétition : l’avenir est vu comme une recomposition des phénomènes passés. Les éléments se combinent dans un éternel recommencement.

Une approche qui débouche sur la notion d’éternité voire d’immortalité.

Remarque : L’analemme (ou analème) est la figure tracée dans le ciel par les différentes positions du soleil relevées à heure et lieu fixes au cours d’une année calendaire. Cette figure équivaut à un lemniscate qu’on aurait déformé.

Le lemniscate dans sa dimension énergétique.

Le lemniscate décrit le déploiement du temps et de l’espace, autrement dit la circulation de l’énergie cosmique, circulation jamais interrompue.

Le lemniscate montre que les flux énergétiques se croisent dans des sens opposés. Pour Héraclite, toute chose advient par le conflit : chaque chose est mue par son contraire. Mais derrière cette apparence de conflit se cache l’harmonie, car il n’y a en réalité qu’un seul et même flux énergétique.

Le centre du lemniscate et la croix.

Le lemniscate possède deux axes de symétrie qui se coupent en formant une croix.

Le symbolisme de la croix éclaire parfaitement la signification du signe infini : les deux axes représentent la dualité, mais se réconcilient en un point central, pivot éternel autour duquel s’organisent les oppositions nécessaires et fécondes.

Ce centre peut aussi être vu comme la Grande source : l’origine de toute chose, le tao du taoïsme.

Le lemniscate et le cercle.

Le symbolisme du lemniscate est très proche de celui du cercle : les deux formes expriment à la fois le début et la fin, le mouvement et la stabilité, le fini et l’infini. On retrouve dans les deux cas la signification des cycles et de la croix.

Cependant, le cercle est dépourvu de dualité (c’est une forme indifférenciée), ce qui n’est pas le cas pour le lemniscate. On peut donc voir ce dernier comme un « cercle dual », une unité divisée, qui n’est pas sans rappeler le phénomène de la division cellulaire.

Autres parallèles symboliques.

Le signe infini peut être rapproché d’autres symboles tels que :

  • le chiffre 8 (l’infini est représenté par un huit couché) : le 8 évoque le phénomène de la duplication, la multiplicité, la totalité, mais aussi l’équilibre, la justice et la perfection. Pour les Pythagoriciens, le nombre 8 est le symbole de l’amour et de la fraternité,
  • le sablier : le lemniscate a la forme d’un sablier couché. Le sablier représente la fuite du temps, les cycles, mais aussi la correspondance parfaite entre deux sphères, deux mondes. Or, selon les principes alchimiques, ce qui est en haut est comme ce qui est en bas (cf. la Table d’Emeraude d’Hermès Trismégiste). A ce titre, l’orifice central du sablier évoque un point de passage spirituel : l’accès à un niveau de conscience supérieur,
  • le taijitu (symbole du yin et du yang) : le taijitu est très proche du lemniscate, autant par la forme de sa courbe intérieure que par son sens spirituel,
  • l’Ouroboros : le serpent qui se mord la queue est souvent représenté sous une forme circulaire, mais aussi sous la forme d’un huit couché. Symbole fondamental de l’alchimie spirituelle, l’Ouroboros symbolise les deux énergies qui fondent l’univers : le conflit et l’unité.
serpent symbole infini

Au final, le lemniscate éclaire certains des plus grands mystères cosmiques. Sa charge spirituelle nous invite à percevoir le monde tel qu’il est, et à prendre conscience de la perfection qui transparaît à travers toute chose.

Pour votre bibliothèque :

Le dictionnaire des symbolesde Gheerbrant et Chevalier. Avec ses 1600 articles, cet ouvrage est une référence dans l’étude des symboles et des chiffres.

Modif. le 29 octobre 2021

Vous pouvez noter cet article !

Cookie Consent with Real Cookie Banner
%d blogueurs aiment cette page :