Press "Enter" to skip to content

La différence entre cosmos et univers

4.4/5 (5)

Quelle est la différence entre cosmos et univers ? Comment définir l’espace, l’univers et le cosmos sur le plan scientifique et philosophique ?

Monde, espace, univers, cosmos : ces termes semblent synonymes. Pourtant, leurs nuances révèlent des différences d’approche aussi bien sur le plan scientifique que philosophique.

Ces notions questionnent en particulier la manière dont l’univers a été créé : à partir du chaos de la matière, ou du fait d’une cause extérieure dépassant le néant.

Elles interrogent notre rapport au monde, à la vie et à Dieu.

Voyons la différence entre cosmos et univers.

Cosmos, univers, espace… définitions.

  • L’univers est l’ensemble de tout ce qui existe, comprenant la matière, l’énergie et les êtres vivants. En astronomie, l’univers est l’ensemble des galaxies.
  • Le cosmos (du grec kosmos, “ordre de l’univers”) est l’univers vu comme un ensemble ordonné constitué de sous-ensembles hiérarchisés. Le cosmos s’oppose au chaos.
  • L’espace est le milieu, inséparable du temps, qui contient tous les objets, les corps célestes, et qui rend possible notre perception des choses.
  • Le monde est l’univers vu à l’échelle de l’homme. Cela renvoie au monde intérieur” : chaque individu vit dans “son monde” constitué de sensations et de perceptions plus ou moins éloignées de la réalité.

Il faut aussi distinguer :

  • la cosmologie, qui est la science qui étudie l’univers et ses lois physiques,
  • la cosmogénèse, qui est l’étude de la formation et de l’évolution du cosmos,
  • la cosmogonie, qui consiste à élaborer des théories sur la création de l’univers, sur des bases scientifiques, philosophiques, métaphysiques, ou encore à partir de récits religieux.

Lire aussi notre article : L’ordre et le chaos : approche symbolique et philosophique.

La différence entre cosmos et univers.

Si l’univers et le cosmos coïncident exactement, ils relèvent d’une approche différente :

  • l’univers est un objet d’étude scientifique,
  • le cosmos relève d’une interprétation philosophique et métaphysique.

Alors que l’univers est abordé de manière neutre, le cosmos est vu comme un système ordonné par une puissance extérieure (esprit, être suprême, Dieu…).

Le cosmos est le résultat d’une force ordonnatrice sur le chaos : l’oeuvre de l’esprit sur la matière. A ce titre, le cosmos est le signe de la présence du sacré.

Le cosmos évoque donc une intention. Il peut être relié à la notion de vie en tant que phénomène qui ordonne la matière.

Que les causes de cet Ordre se trouvent dans la matière elle-même (immanence) ou dans un Principe extérieur (transcendance), le cosmos est créé suivant un modèle spirituel précis et parfait.

Les caractéristiques du cosmos.

Le plus souvent, le cosmos est vu comme ce qui surgit à partir du chaos. A l’origine, le chaos est la confusion des éléments de la matière. C’est un état indifférencié marqué par une absence de sens, avant l’intervention de Dieu (ou de la conscience humaine), ou de la Lumière transperçant les ténèbres.

Le cosmos et les chiffres.

Le cosmos peut être représenté par le chiffre 0 (qui évoque l’œuf du monde ou le cercle) ou encore le chiffre 1 qui symbolise l’unité.

En effet, le cosmos est rassemblement permanent et unité. A ce titre, il évoque l’amour qui englobe toute chose sans jugement, favorisant l’harmonie.

D’autre part, le cosmos porte en lui la notion de dualité (chiffre 2) et de hiérarchie : il comporte des parties de niveau inférieur qui possèdent les mêmes caractéristiques que le Tout.

Enfin, la quaternaire (chiffre 4) suggère les éléments qui forment le cosmos : les 4 éléments (la matière ordonnée), les 4 cycles (le temps) ou encore les 4 directions cardinales (l’espace).

Macrocosme et microcosme.

Dans une même perspective, le cosmos peut être vu comme un être total, un macrocosme composé d’éléments dont la nature et le fonctionnement sont semblables à celui du grand Tout : ces éléments sont autant de microcosmes.

Exemples de microcosmes :

  • une planète,
  • une galaxie,
  • un écosystème,
  • l’homme.

Lire aussi notre article : Macrocosme et microcosme : définition et différence.

Dieu, le cosmos, l’univers et l’homme.

Pour les croyants, le cosmos coïncide avec l’esprit-même de Dieu : il est comme un miroir dans lequel se reflète l’intention du créateur. Le cosmos est le chef d’oeuvre de Dieu.

Le cosmos s’offre à la connaissance de l’homme. Ce dernier cherche à trouver le point de correspondance entre son âme et l’âme du cosmos.

L’homme pressent qu’il contient en lui l’ordre de l’univers : il doit apprendre à lire en lui-même pour percer les plus grands mystères du monde et de son existence. C’est le long chemin de la connaissance de soi.

Pour votre bibliothèque :

  • Dictionnaire des symbolesde Gheerbrant et Chevalier. Avec ses 1600 articles, cet ouvrage est une référence dans l’étude des symboles.

Vous pouvez noter cet article !

Dernière mise à jour :

%d blogueurs aiment cette page :