Press "Enter" to skip to content

Les 10 Sephiroth de l’arbre de vie et leur signification

4.4/5 (5)

Les 10 Sephiroth de l’arbre de vie kabbalistique : quelles sont-elles ? Quelle est leur signification ? Comment interpréter chaque Sephira ?

Les Sephiroth (ou Sefirot) sont les sphères qui composent l’arbre de vie kabbalistique. Elles décrivent différents niveaux de réalité, chaque niveau étant un reflet de Dieu, mais aussi de l’être humain.

Etudier et comprendre les Sephiroth permet d’approcher Dieu. Les parcourir, c’est suivre un chemin d’énergie et de conscience.

Les Sephiroth peuvent se parcourir dans deux sens :

  • dans le sens descendant, c’est Dieu qui déploie son énergie créatrice : c’est le chemin de la Création,
  • dans le sens montant, c’est l’homme qui marche vers Dieu : c’est le chemin de l’Eveil.

Ainsi, les Sephiroth décrivent une série de transformations ou de conversions de l’énergie créatrice : chaque Sephira réduit le flux provenant de la Sephira précédente. L’énergie circule vers le bas selon un chemin en zigzag appelée “l’épée de feu”.

Lire aussi notre article : L’arbre de vie kabbalistique : lecture et interprétation.

Sephiroth : définition.

Définition : Les Sephiroth sont les 10 puissances créatrices selon la Kabbale. Ce sont les dix niveaux de l’émanation ou de la manifestation divine décrite comme l’Ayn Sof : l’illimité, l’infini. Autrement dit, les Sephiroth représentent les étapes du déroulement de la création.

Remarque : Sephiroth est le pluriel de Sephira.

Les Sephiroth sont donc les qualités ou attributs de Dieu. Chaque Sephira est l’émanation d’une énergie du Dieu Créateur, sous une certaine forme.

Les Sephiroth peuvent être regroupées en “quatre mondes”, ou encore en trois groupes de trois Sephiroth, comme décrit dans notre article sur l’arbre de vie séphirotique.

Les 10 Sephiroth peuvent aussi être groupées en trois colonnes ou piliers :

  • le pilier de la miséricorde à droite, actif et masculin,
  • le pilier de la sévérité ou de la rigueur à gauche, passif et féminin,
  • le pilier central est celui de la conscience ou de la Voie céleste ; il évoque l’équilibre.

arbre de vie kabbalistique sephiroth

Les 10 Sephiroth de l’arbre de vie et leur signification.

Parmi les 10 Sephiroth, il faut distinguer :

  • les 3 Sephiroth supérieures (les moh’in ou “cerveaux”) qui ne peuvent être associées à aucun individu (à donc à aucun personnage biblique),
  • et les 7 Sephiroth inférieures (les midot ou “qualités”), souvent associées aux qualités de l’individu, qui peuvent être positives ou négatives.

Voici une description et une interprétation de chacune des 10 Sephiroth :

  1. Keter (la Couronne) est la plus élevée des Sephiroth, marquant le lien entre le fini et l’infini, l’être et le non-être. Keter symbolise la volonté créatrice, l’impulsion initiale. Au-dessus de cette Sephira, on imagine la présence d’Ayn Sof : l’éternel infini, la plénitude divine qui se trouve au-delà de toute manifestation, autrement dit la source de tout ce qui est et qui n’a ni image, ni nom, ni qualité.
    • Nom de Dieu associé : Ehyeh Asher Ehyeh (“Je suis ce que je suis”).
  2. Chochmah (la sagesse) est la puissance d’Amour directement issue de Keter. Cette sphère représente l’émergence d’une énergie spirituelle brute et non-structurée, avant même qu’elle puisse se traduire dans une création, une idée ou une pensée. On peut associer cette énergie à l’intuition (qui correspond à l’hémisphère droit du cerveau).
    • Nom de Dieu associé : Yah (Loué soit Dieu).
  3. Binah (l’intelligence, le discernement) reçoit l’énergie de Chochmah : c’est là que prennent forme les idées et les pensées structurées. C’est le pôle féminin de l’univers, le centre de la cristallisation, de la forme. Binah correspond à l’hémisphère gauche du cerveau.
    • Nom de Dieu associé : YHVH (tétragramme divin) prononcé Elohim.
  4. Hesed (bonté ou grâce) : c’est la nature profonde qui caractérise tout individu créé, marquée par l’Amour, la générosité, l’abondance et la grâce. Hesed concerne pour la première fois l’individu en voie d’être autonome.
    • Nom de Dieu associé : El. 
    • Personnage biblique associé : Abraham.
  5. Gevurah (rigueur ou force) : c’est la sphère qui contraint le flux reçu de Hesed, qui canalise et rationalise l’énergie de la nature profonde. Car pour pouvoir exister, la bonté et l’Amour doivent passer par le jugement, la justice, la morale. Sans cela, l’individu autonome mourra.
    • Nom de Dieu associé : Elohim.
    • Personnage biblique associé : Isaac, fils d’Abraham.
  6. Tiferet (beauté) est la sphère qui fait le lien entre l’identité profonde de l’individu et les contraintes du monde matériel, entre l’esprit et la matière. Tiferet permet le nécessaire équilibre au sein de l’individu, lui permettant de subsister. Tiferet harmonise justice et bonté : son rôle est fondamental pour l’équilibre cosmique. Cette Sephira implante aussi la conscience en l’Homme.
    • Nom de Dieu associé : YHVH, L’Eternel, Adonaï.
    • Personnage biblique associé : Jacob.
  7. Netzach (victoire ou endurance) représente l’énergie, les passions et les motivations, bref l’énergie brute de l’individu sur un plan cette fois psychique.
    • Nom de Dieu associé : Adonaï Tsébaot.
    • Personnage biblique associé : Moïse.
  8. Hod (soumission, gloire ou splendeur) représente l’expérience du monde physique à travers le raisonnement. Les perceptions sensorielles invitent à canaliser les énergies informes de Netzach.
    • Nom de Dieu associé : Elohim Tsébaot (Dieu des armées célestes).
    • Personnage biblique associé : Aaron.
  9. Yesod (fondement) : c’est l’âme (qui peut être attirée vers le haut ou vers le bas), le “je” identitaire qui nous permet d’exister en fonction des contraintes du réel, entre les passions et la raison.
    • Nom de Dieu associé : Shaddaï (Dieu tout-puissant) ou El Haï (Dieu vivant).
    • Personnage biblique associé : Joseph.
  10. Malchut (royaume) : c’est le monde de tous les jours, la réalité physique, corporelle, terrestre.
    • Nom de Dieu associé : Adon(Seigneur).
    • Personnage biblique associé : David.

Mise en pratique.

Pour mieux approcher les Sephiroth et leur signification, prenons un exemple simple, celui de la réalisation d’un dessin par un individu.

Au départ se trouve le non-dessin : le dessin n’existe pas, même son idée n’existe pas. Puis l’idée de faire un dessin émerge.

Associons chaque Sephira aux étapes de réalisation du dessin :

  1. Keter : c’est l’impulsion qui amènera au dessin, l’étincelle encore inconsciente,
  2. Chochmah : c’est l’intuition du dessin,
  3. Binah : c’est l’idée de faire le dessin,
  4. Hesed : c’est l’idéal de ce que sera ce dessin,
  5. Gevurah : c’est ce que devra et pourra être ce dessin,
  6. Tiferet : c’est l’idée du dessin tel qu’il devra être, dans sa beauté et sa rigueur,
  7. Netzach : c’est la motivation mentale qui va permettre de réaliser ce dessin,
  8. Hod : ce sont les ressources mentales qui permettront de concrétiser ce dessin, en fonction des contraintes extérieures,
  9. Yesod : c’est la rencontre entre la motivation et la capacité à concrétiser,
  10. Malchut : c’est le dessin finalisé.

Les Sephiroth 1 à 3 sont du domaine du divin. Les 3 suivantes sont du domaine du mystique. Les 3 suivantes sont du domaine du psychique.

Remonter les 10 Sephiroth de l’arbre de vie.

L’être humain éveillé est celui qui arrive à remonter l’arbre de vie pour s’approcher de Dieu.

L’initié passe par différents stades de purification et de dépouillement, comme suit :

10 – Malchut est le monde objectif (donc invisible puisque le regard de l’individu est par définition subjectif),
9 – Yesod est l’idée qu’on se fait du monde (entre illusion et raison), et la prise de conscience de notre subjectivité,
8 – Hod est le développement de la raison,
7 – Netzach est la prise de conscience des passions qui nous animent,
6 – Tiferet est la vision pure, la conscience aboutie de l’harmonie du monde et de l’être,
5 – Gevurah est l’appréhension des lois morales qui gouvernent le monde,
4 – Hesed est la compréhension du destin de l’homme : la compassion et l’Amour,
3 – Binah est l’approche intellectuelle de l’intention divine,
2 – Chochmah est l’approche intuitive de l’intention divine,
1 – Keter est le souvenir de l’intention divine.

Parallèle avec les parties du corps humain.

sephiroth et corps humainLes Sephiroth peuvent être mises en parallèle avec les parties du corps humain, selon l’idée biblique que l’homme a été créé à l’image de Dieu :

  • la Couronne se situe au-dessus de la tête de l’homme,
  • l’intelligence et la sagesse sont de part et d’autre de la tête,
  • la bonté et la rigueur se placent au niveau des épaules ou des bras,
  • la beauté est au niveau du coeur,
  • la victoire et la soumission sont au niveau des jambes,
  • le fondement est au niveau du sexe,
  • le Royaume est sous les pieds (ou à la base de la colonne vertébrale).

La ressemblance avec les chakras du yoga est frappante. Les chakras sont les 7 centres énergétiques qui sont autant d’étapes de la progression de la kundalini (énergie spirituelle lovée au bas de la colonne vertébrale et qui ne demande qu’à être activée) le long des 3 canaux énergétiques pour atteindre l’éveil et la vérité. Ces 3 canaux sont les nadis, qui rappellent eux-aussi les 3 piliers de l’arbre de vie :

  • ida est le canal psychique lunaire, issu du côté gauche,
  • pingala est le canal solaire, issu du côté droit,
  • susumna est le canal central.

Le yoga et le tantrisme offrent donc une description du corps subtil de l’homme assez proche de celle de l’arbre de vie kabbalistique.

Pour aller plus loin :

Modif. le 25 juillet 2020

Vous pouvez noter cet article !

%d blogueurs aiment cette page :