Press "Enter" to skip to content

Qu’est-ce que l’accompagnement spirituel ?

5/5 (6)

L’accompagnement spirituel : qu’est-ce que c’est ? Que peut-on attendre d’un conseiller spirituel ? Qu’est-ce qu’un bon accompagnateur ?

La vie est marquée par des phases de questionnement, de tourment, de trouble, d’affliction, voire de souffrance.

Cela peut être dû à une série d’événements ou d’épreuves : difficulté familiale ou professionnelle, mésentente au sein du couple, problème relationnel, isolement, souci d’argent, maladie, dépendance, accident, perte d’un proche…

Dans ces moments-là, c’est toute notre existence qui est remise en cause. Nous perdons nos repères, nous nous sentons déstabilisés, nous plongeons dans l’inquiétude. Nos défauts et nos limites nous sautent aux yeux.

Le sentiment de mal-être peut aussi surgir d’un quotidien insipide, répétitif, vide ou au contraire trop chargé, menant à la mélancolie, à l’abattement et parfois à l’épuisement.

Au-delà des symptômes psychologiques, cet état se traduit par un tarissement de notre énergie vitale. Alors que nos besoins immédiats sont satisfaits, il semble que nous ayons oublié un autre de nos besoins fondamentaux : celui qui touche au “sens”, c’est-à-dire à la spiritualité.

Car souvent, notre mal-être est dû à notre incapacité à formuler et à répondre aux questions suivantes :

  • qui suis-je ?
  • pourquoi suis-je en ce monde ?
  • pourquoi et comment en suis-je arrivé là ?
  • comment devrais-je agir ?
  • devrais-je changer des choses en moi ?
  • qui dois-je écouter ?
  • quel comportement adopter face à un individu, une épreuve ou un conflit ?
  • comment trouver ou retrouver la sérénité ?
  • ma vie a-t-elle un sens ?
  • mon destin est-il écrit ?
  • quelle est ma place dans ce monde ?
  • Dieu existe-t-il ? me regarde-t-il ?
  • quelle voie devrais-je suivre ?
  • etc.

Poser ces questions et y réfléchir permettra de recharger notre niveau d’énergie vitale et donc de continuer à vivre. Au contraire, les éluder pourrait bien accroître notre souffrance, mais aussi celle de ceux qui nous entourent.

C’est ici qu’apparaît l’intérêt de l’accompagnement spirituel. Faire appel à un accompagnateur ou à un “conseiller spirituel” peut aider à formuler et trouver des réponses aux questions fondamentales qui sont en nous et qui, sans que nous le sachions, influencent notre vie.

Voyons précisément ce qu’est un accompagnement spirituel et le rôle précis d’un accompagnateur.

Lire aussi notre article : Quel est le sens de la vie ?

Qu’est-ce qu’un accompagnement spirituel ?

L’accompagnement spirituel consiste à faire appel à une personne pour cheminer avec vous, au milieu de vos idées, questions, émotions, sentiments et inquiétudes.

L’accompagnateur n’est pas là pour livrer des réponses toutes faites, vous dire ce qu’il faut faire, encore moins pour prévoir l’avenir. Il n’a pas de don particulier, pas d’ambition, pas d’objectif. Simplement, il saura vous assister et vous encourager dans la quête de nos propres réponses.

L’accompagnement spirituel est un art difficile, qui nécessite humilité, discrétion et respect. L’accompagnateur se tient à vos côtés ; il n’est pas un guide ni un père spirituel ; il agit plutôt comme un révélateur de conscience. Il aide à clarifier et ordonner les pensées : il lève les blocages, libère l’intuition et révèle les évidences.

L’accompagnement spirituel peut durer quelques minutes, quelques heures ou quelques années. Il se fait toujours dans la bienveillance, la transparence et la confiance : il a le sens d’un véritable compagnonnage.

Quand faire appel à un accompagnateur spirituel ?

L’accompagnement spirituel peut se faire à tout moment de la vie, y compris lorsque les choses semblent aller bien. En effet, un calme apparent cache parfois des difficultés enfouies ou des conflits dormants qui finiront un jour par éclater. Il s’agit alors de se préparer à vivre des moments moins favorables.

A l’inverse, une phase de tourment peut annoncer le règlement d’une difficulté qui existait depuis longtemps : elle doit aussi être vue dans son aspect positif.

L’accompagnement spirituel s’adresse à chacun, quel que soit son âge ou son état psychologique. Il est plus spécifiquement conseillé lorsque l’individu ressent un malaise, un sentiment d’instabilité ou d’insécurité, ou lorsqu’il aborde un virage important de sa vie. Cela concerne toute phase transitoire entre un passé stable et un futur inconnu.

Que peut-on attendre d’un accompagnement spirituel ?

L’accompagnateur peut être vu comme celui qui vous aide à faire le point sur votre vie, ou comme celui qui vous aide à franchir un gué, un moment charnière, une étape délicate de votre existence.

Le but de l’accompagnateur n’est pas de traiter un sentiment de tristesse ou de soigner une dépression, mais plutôt d’en révéler les causes existentielles.

On ne confondra pas non plus accompagnement spirituel et développement personnel. L’accompagnateur spirituel n’est pas un “coach” dont le rôle est de développer les performances physiques ou mentales de son “client”, mais un compagnon qui vous aidera à vous construire sur le long terme en trouvant le sens profond de votre passage sur Terre.

Ainsi, un bon accompagnateur spirituel vous aidera :

  • à mieux vous connaître,
  • à mieux comprendre ce qui vous arrive, et pourquoi,
  • à clarifier vos idées,
  • à calmer vos pensées négatives,
  • à développer votre intuition,
  • à retrouver confiance en vous,
  • à cultiver l’espérance, c’est-à-dire la foi en l’avenir.

La connaissance de soi est l’outil essentiel de l’accompagnateur spirituel : c’est en effet cette connaissance qui permettra à la personne accompagnée de vaincre son trouble mental pour entrer dans une forme de sérénité au quotidien.

Précisons aussi ce que l’accompagnement spirituel n’est pas :

  • un suivi psychologique,
  • un enseignement spirituel ou religieux,
  • un instrument de prosélytisme,
  • un moyen de contrôler les pensées et les actes de la personne accompagnée, de la soumettre et de l’amener à obéir à des ordres.

En effet, l’accompagnement spirituel a pour but la libération, la responsabilisation et l’autonomisation de la personne accompagnée. L’accompagnateur ne doit en aucun cas décider à sa place : il doit lui permettre de s’épanouir en reconstruisant un lien d’harmonie avec elle-même, les autres et avec le cosmos tout entier.

Quel est le profil idéal d’un accompagnateur spirituel ? A qui faire appel ?

La plupart des mouvements religieux proposent des séances d’accompagnement spirituel, des stages ou des retraites. Ce type d’accompagnement, souvent bénéfique, s’inscrit toutefois dans une pensée religieuse bien définie, parfois dogmatique, rendant difficile toute mise en perspective avec d’autres traditions spirituelles ou religieuses, ce qui conduit à des réponses forcément limitées.

Idéalement, l’accompagnement spirituel doit pouvoir se nourrir de toutes les formes de sagesse de l’humanité : occidentales, orientales, africaines, mystiques, ésotériques, symboliques, philosophiques, psychologiques ou autres, chaque tradition étant susceptible d’offrir des réponses différentes et complémentaires.

Par exemple :

  • le bouddhisme est remarquable par sa manière de comprendre et de vaincre le mécanisme de la souffrance psychique,
  • le taoïsme éclaire la nature profonde de nos pensées et montre la voie de l’action juste,
  • l’hindouisme décrit la véritable nature de notre être,
  • le Yoga montre comment apaiser l’activité automatique du mental,
  • la Kabbale juive décortique les différents niveaux de réalité, jusqu’à rejoindre ce qui nous dépasse,
  • l’exemple de Jésus est éclairant par sa force d’Amour et de lâcher-prise,
  • la philosophie antique (stoïcisme, épicurisme…) décrit parfaitement les conditions du bonheur et de la sérénité,
  • le stoïcisme éclaire la structure et le fonctionnement du cosmos,
  • l’alchimie spirituelle propose une véritable méthode de transformation de soi,
  • l’Islam invite à entrer dans un juste rapport à ce qui nous dépasse,
  • la psychanalyse éclaire l’origine de nos pensées et de nos actes,
  • etc.

L’accompagnateur spirituel se nourrira de toutes ces traditions et mouvements de pensée, le but n’étant pas d’apporter un enseignement académique mais de fournir des clés spirituelles afin de permettre à la personne accompagnée de se forger sa propre vérité.

Nourrir la réflexion, mettre sur le chemin, introduire du sens, inciter au recul, rétablir une certaine capacité à comprendre et à s’émerveiller : tels sont les objectifs de l’accompagnateur spirituel.

En outre, un bon accompagnateur spirituel est quelqu’un :

  • qui sait écouter,
  • qui ne juge pas,
  • qui ne cherche pas à influencer,
  • qui respecte toutes les idées et opinions,
  • qui sait faire preuve de délicatesse,
  • qui sait rester à l’écart d’une relation trop affective,
  • et bien sûr qui aide à progresser sur le chemin de la connaissance spirituelle.

Au final, l’accompagnement spirituel n’est rien d’autre qu’une forme de partage par laquelle un être humain accompagne un autre être humain pour effectuer ensemble une partie du chemin.

C’est d’abord une aventure humaine et un enrichissement mutuel : une chance pour les deux parties.

Si vous êtes dans une phase de recherche, de questionnement ou de trouble, si vous ressentez le besoin d’échanger, de parler, d’être écouté, sachez que vous pouvez prendre contact avec l’auteur de ce site par e-mail : ” je pense @ lilo . org ” (supprimez tous les espaces).
L’accompagnement se fait contre un don libre.

Modif. le 1 septembre 2021

Vous pouvez noter cet article !

Cookie Consent with Real Cookie Banner
%d blogueurs aiment cette page :