Press "Enter" to skip to content

L’intuition en spiritualité

4/5 (3)

L’intuition en spiritualité : qu’est-ce que c’est ? Comment définir l’intuition spirituelle ?

L’homme possède une crypte silencieuse au sein de laquelle nos intuitions puissent leur force.

L’intuition caractérise une pensée qui arrive spontanément, telle une découverte ou une révélation.

Les idées intuitives jaillissent comme une étincelle ; elles précèdent le raisonnement et la logique. Elles se distinguent donc de la réflexion, qui est le retour de la pensée sur elle-même dans le but de comparer ou d’analyser.

L’intuition a donc un caractère premier, direct et immédiat. C’est une forme d’intelligence que l’on peut qualifier de pure car non-conditionnée ; en effet, l’intuition n’est pas issue d’une pensée antérieure : elle semble se détacher de toute forme d’influence.

L’intuition possède une dimension spirituelle évidente, sans doute parce qu’elle décrit la conscience en train de s’ouvrir : l’individu trouve un nouveau chemin au milieu de ce qui semblait acquis, il s’éveille, il s’élève.

Ainsi, l’intuition a le pouvoir de passer outre les idées établies ; elle brise la carapace des certitudes ; elle va au-delà des jugements en bien et en mal ; elle dépasse toute forme de dualité ; elle possède un côté nouveau, créateur.

La voie de l’intuition spirituelle est indissociable de l’accès à la Connaissance sacrée. Cette Connaissance est accessible uniquement par le lâcher-prise, le détachement, le renoncement, le dépassement. Il s’agit d’abandonner tout ce que nous pensions savoir. En vidant notre esprit, nous laissons la place à cette vérité qui ne demande qu’à émerger, nous nous donnons la possibilité d’accéder aux mystères.

Voie d’éveil, l’intuition est un phénomène difficile à comprendre et à maîtriser. L’intuition se dérobe sans cesse, elle est insaisissable, et lorsqu’elle surgit enfin, elle est rattrapée par le raisonnement, c’est-à-dire par la dualité (le vrai et le faux, le bien et le mal…).

Pourtant, l’intuition nous permet d’entrer dans un monde nouveau, fait de Connaissance, de liberté, d’acceptation, d’unité et de réconciliation.

Voyons la définition de l’intuition en spiritualité.

Lire aussi notre article : L’intuition, définition philosophique.

L’intuition en spiritualité : définition, fonctionnement.

L’intuition spirituelle peut être vue comme une illumination : c’est une pensée qui émerge spontanément et qui est vécue comme la révélation d’une vérité qui était proche mais dissimulée sous un “voile”. Cette vérité prend désormais un caractère évident.

Cependant, la frontière est parfois très mince entre illumination et aveuglement : certaines fausses intuitions peuvent nous mener tout droit à l’erreur, ou pire, au fanatisme.

Tentons de comprendre le phénomène de l’intuition au sens spirituel.

A la source de l’intuition spirituelle : l’âme.

L’âme peut se définir comme le psychisme humain, connecté d’une part à la matière et d’autre part à l’Esprit (qu’on peut aussi appeler Dieu, la “conscience supérieure” ou “l’âme du monde”).

Ainsi, notre âme est en rapport à la fois :

  • avec le visible : le monde palpable, perceptible par les sens,
  • et l’invisible : les lois cachées, l’ordre cosmique.

Si le monde visible peut être abordé par la logique et les sciences, le monde invisible (spirituel) ne peut être abordé que par l’intuition. En effet, les méthodes classiques de raisonnement sont inefficaces à percer les mystères de l’existence.

Nous retrouvons ici la célèbre distinction entre savoir et Connaissance, le premier terme s’appliquant à la matière et le second à l’Esprit.

L’intuition ne peut apparaître que lorsque l’individu renonce à ses méthodes traditionnelles d’analyse du monde concret. S’ouvre alors une nouvelle forme de conscience, plus pure et immédiate.

Ainsi, on peut considérer l’intuition spirituelle comme un moyen de rencontrer notre être véritable, notre authenticité primordiale.

L’intuition en spiritualité : l’intelligence du coeur.

L’intuition peut être décrite comme une fulgurance ou un éclair de lumière. Or cet éclair vient du coeur plus que de l’intellect : on parle d’intelligence du coeur.

L’intelligence du coeur se caractérise par la reconnaissance que tout est lié, que tout est légitime à exister et que tout doit être aimé. C’est une approche globale et unitaire du monde, au-delà des jugements, au-delà de la séparation et de l’individualité.

L’intelligence du coeur n’a pas besoin de raisonnement ; elle ne consiste pas à trier mais à reconnaître et accepter.

C’est ainsi que l’intelligence du coeur se satisfait d’un regard simple :

Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux !
Matthieu 5, 3

L’individu s’efface, il se laisse traverser par le monde ; il comprend intuitivement qu’il se situe au carrefour de toutes les forces cosmiques. Le sang de l’univers coule en lui.

L’intuition, Dieu et la foi.

L’intuition est le canal par lequel l’individu se connecte à l’Esprit divin, à Dieu ou au Tout. L’intuition peut être vue comme un don de Dieu, une chance d’accéder à un niveau de conscience supérieur.

On peut rapprocher l’intuition de la foi, qui est une forme d’adhésion aux lois cosmiques, notamment à la première d’entre elles : l’amour, terme entendu comme la reconnaissance de l’unité universelle.

Ainsi, l’intuition spirituelle conduit souvent à la conviction que Dieu existe, Dieu étant ici défini comme le principe unitaire qui maintient le monde dans sa cohérence et son harmonie.

Comment ouvrir son intuition ?

Les intuitions ne se commandent pas, mais il est possible de favoriser leur apparition en se détachant le plus possible de ses pensées conditionnées.

Il s’agit de s’écarter de l’activité automatique du mental pour entrer dans un espace neutre, où toute nouvelle information pourra être accueillie sans analyse ni jugement.

Arrête de penser, finis-en avec tes problèmes.
Tao Te King, 20

Parce qu’elle favorise la vacuité mentale, la méditation est l’un des moyens les plus efficaces de développer l’intuition. Mais il en existe d’autres, parmi lesquels l’écoute attentive, la curiosité, l’émerveillement, la vigilance, le silence, le questionnement, l’attention, la concentration, la confiance ou encore l’espérance

Au final, l’intuition spirituelle peut être vue comme un don de Dieu. Sorte de sixième sens, cette perception de l’âme promet des découvertes étonnantes.

Lire aussi notre article : Tout ce que je sais c’est que je ne sais rien.

Modif. le 13 avril 2021

Vous pouvez noter cet article !

Cookie Consent with Real Cookie Banner
%d blogueurs aiment cette page :