Press "Enter" to skip to content

Le symbolisme des métaux et des planètes en alchimie (7/10)

5/5 (2)

Le symbolisme des métaux et des planètes en alchimie : comment l’interpréter ? Qu’est-ce que la doctrine alchimique des 7 planètes, des 7 métaux, des 7 portes, des 7 clés ou des 7 sceaux ? Quel lien avec les 4 éléments et les 3 principes Soufre, Mercure et Sel ?

Cet article fait partie de la série alchimique :

La “doctrine des Sept”, ou doctrine des Sept planètes ou des Sept sphères, fait partie de la tradition alchimique la plus ancienne.

Métaphysiquement, le chiffre 7 exprime le 3 (la triade alchimique Soufre, Mercure, Sel) qui s’ajoute au 4 (la tétrade des éléments Terre, Eau, Air, Feu) : c’est l’expression complète de la “nature naturante” en action.

Ces 7 principes se retrouvent à la fois dans le macrocosme (l’univers) et le microcosme (l’homme).

La sphère la plus lourde (la plus amalgamée) est représentée par la planète Saturne qui correspond au métal plomb. Les autres planètes et métaux représentent des états affinés de Saturne.

Dieu, l’Esprit, en lui-même masculin et féminin, source de la lumière et de la vie, engendra avec le logos un second être spirituel qui, en tant que Dieu du feu et du fluide, créa sept recteurs pour entourer de leurs cercles le monde sensible et le diriger par ce qu’on nomme le Destin.
Corpus Hermeticum, Hermès Trismégiste.

La doctrine des Sept est intéressante dans le sens où elle décrit symboliquement un cheminement personnel à accomplir, qui consiste à traverser ces 7 sphères ou “voiles”.

Ce cheminement va dans le sens d’une purification, d’un éveil spirituel. Mais, pris dans le mauvais sens, ce chemin peut décrire l’attachement de l’être à des aspects obscurs, sombres et illusoires.

Il y aurait donc un chemin d’élévation et un chemin de “chute”, ce dernier rappelant le péché originel d’Adam et Eve.

Entrons dans le symbolisme des métaux et des planètes en alchimie.

Le symbolisme des métaux et des planètes en alchimie.

Les 7 métaux sont traditionnellement associés aux 7 planètes et aux 7 couleurs suivantes :

  • Saturne – Plomb – noir,
  • Jupiter – Etain – bleu,
  • Mars – Fer – rouge,
  • Vénus – Cuivre – vert,
  • Mercure – Mercure (vif-argent) – couleur mêlée,
  • Lune – Argent – blanc,
  • Soleil – Or – jaune.

Ce classement peut varier en fonction des auteurs.

Les symboles alchimiques associés sont les suivants :

7 planètes et métaux alchimie

En Saturne se manifestent tous les autres principes ou planètes : c’est la matière, le Corps (Saturne est un astre lourd).

A noter que les trois planètes Saturne, Jupiter et Mars sont lentes, alors que Vénus, Mercure et la Lune sont des astres rapides.

Les Sept en l’homme (le microcosme).

En l’homme, les Sept décrivent les 7 points par lesquels les forces supérieures entrent dans l’ensemble corporel, devenant des courants vitaux et des énergies spécifiques à l’homme. On parle aussi des 7 centres de vie.

Chacun de ces points peut aussi être vu comme une porte, un espace de transit qui peut être traversé en deux directions. Ainsi, l’action transformatrice peut se faire dans deux sens : de l’humain vers le non-humain, ou du non-humain vers l’humain.

Dans le premier cas, il s’agit de “passer les 7 portes”, de “rompre les 7 sceaux”, ou encore de “monter dans les régions célestes”. C’est l’activation des chakras, l’éveil, la résurrection, la palingénésie (évolution dans le sens de renaissance).

Dans le second cas, il s’agit d’une opacification, ou dans un sens plus positif, d’une réintégration du non-humain dans le corps.

A noter que les Sept sont parfois associés à des parties du corps humain.

Symbolisme des métaux et des planètes : évolution, ou “chute”.

La doctrine alchimique évoque deux septénaires, ce qui peut sembler mystérieux.

En réalité, il ne s’agit pas de deux systèmes de sphères distincts, mais d’une même réalité se manifestant sous deux modes différents :

  • le premier mode (dit “septénaire supérieur”) est un éveil progressif de l’être humain à travers la montée des sphères, avant de les redescendre pour retrouver son être complet, total, équilibré et aligné sur la Loi divine,
  • à l’inverse, le second mode (dit “septénaire inférieur”) évoque un décentrage, c’est-à-dire l’apparition d’un pouvoir du “moi” corrupteur, vulgaire, concurrent à celui de Dieu. Conséquence directe, la vraie lumière est cachée : c’est le sommeil de l’être humain. Les Sept sphères sont alors les 7 sceaux (ou le dragon à 7 têtes) qui empêchent les êtres non-éveillés et non-régénérés de percevoir le Feu divin.

Ainsi, le symbolisme des 7 métaux et planètes en alchimie peut renvoyer :

  • soit à une hiérarchie de niveaux de conscience toujours plus hauts,
  • soit à une série de passions ou de défauts caractérisant l’être en sommeil.

La montée de l’âme, ou évolution.

La voie de l’évolution correspond à l’âme qui se détache de la nature irrationnelle et chaotique : elle parcours les sphères planétaires vers le haut, comme dans un parcours initiatique, se dépouillant progressivement, et rejoignant finalement ce qui est parfois décrit comme la “huitième sphère” : la région des étoiles fixes, l’identité universelle, l’être “soi”, parfaitement stable et abouti, possédant la science transcendante, tutoyant Dieu.

C’est la “renaissance selon l’essence” : l’éclosion de l’être de lumière, sauvé des Eaux.

Dans les textes alchimiques, on parle aussi des “sept opérations de l’Art”.

Symboliquement, un miroir est placé au-dessus des 7 portes : c’est une invitation à la connaissance de soi, connaissance qui fournira les 7 clés qui permettront d’ouvrir les portes.

Les 7 sphères, métaux, planètes ou portes sont donc autant de formes transcendantes de conscience et d’énergie, à l’origine cachées au sein de la matière.

La paralysie, le sommeil ou la “chute”.

A l’inverse, la chute de l’âme le long des sphères planétaires se décrit le plus souvent en associant une “passion” à chaque centre de vie. Le pouvoir de l’homme primordial s’altère peu à peu en obscures énergies corporelles enfermées dans le subconscient, dans le psychisme et les pulsions.

Ainsi, on peut associer le symbolisme des planètes et des métaux en alchimie au 7 péchés capitaux (et aux 7 vertus théologales et cardinales contraires) :

  1. Saturne – Plomb : avarice (contraire de prudence),
  2. Jupiter – Etain : gourmandise (contraire de tempérance),
  3. Mars – Fer : colère (contraire d’espérance),
  4. Vénus – Cuivre : luxure (contraire de justice),
  5. Mercure – Mercure : envie (contraire de charité),
  6. Lune – Argent : paresse (contraire de force d’âme),
  7. Soleil – Or : orgueil (contraire de foi).

Cette pauvre âme, ignorant ce qui est, devient esclave de corps, de formes étranges, portant le corps comme un poids, non comme celui qui domine, mais comme celui qui est dominé.
Corpus Hermeticum, Hermès Trismégiste.

C’est donc la “chute”, la traversée des sphères d’altération ou de “différence”.

symbolisme métaux et planètes chute âme alchimie

Une autre description, en spirale, ou en cercles concentriques, est fréquente. Ce type de représentation peut évoquer :

  • l’Or enserré au coeur de la matière, et qui ne peut être approché que par le passage par des métaux intermédiaires,
  • ou l’itinéraire spirituel en spirale : le mouvement ascendant ou descendant qui correspond aux différentes sublimations et précipitations successives qui ont lieu, circulairement, dans l’Athanor fermé. Par exemple :

spirale planètes métaux alchimie

La spirale ci-dessus décrit le processus alchimique : les différentes descentes dans les “enfers”, ou chaque “Arsenic” trouve une Eau par laquelle il est ensuite conduit à se transformer en un métal plus proche de l’Or.

Dès lors nous avons les couples suivants, de type masculin-féminin, dans l’ordre de progression :

  • Saturne-Lune,
  • Jupiter-Mercure,
  • Mars-Vénus,
  • avant d’arriver au Soleil (Or).

Remarque : la traversée des 7 sphères se retrouve dans certains écrits gnostiques, tels l’Evangile de Marie-Madeleine (cliquez pour lire).

Pour aller plus loin :

Modif. le 13 juin 2020

Vous pouvez noter cet article !

%d blogueurs aiment cette page :