Press "Enter" to skip to content

Un-le-Tout : définition et signification en alchimie (2/10)

5/5 (1)

Un-le-Tout en alchimie : définition. Quelle est la signification de la formule “Un-le-Tout” ? En quoi ce concept éclaire-t-elle la structure du cosmos ?

Cet article fait partie de la série alchimique :

En alchimie, Un-le-Tout est l’expression qui décrit le principe de l’Unité du monde. Cette formule apparaît dès la fin de l’Antiquité, en particulier dans la Chrysopée de Cléopâtre l’alchimiste.

Elle est suggérée dans la Table d’Emeraude d’Hermès Trismégiste :
Et comme toutes les choses ont été, et sont venues d’un, par la médiation d’un : ainsi toutes les choses ont été nées de cette chose unique, par adaptation.

Cela constitue, selon Hermès Trismégiste, la clé de compréhension de toute chose.

Un-le-Tout synthétise le double aspect Créateur et Création : on a là une création vivante toujours en devenir, mais qui reste cohérente en elle-même.

Un-le-Tout exprime à la fois :

  • le Principe (la source) : c’est l’Un,
  • la matrice dans sa dimension cosmique (autrement dit la Nature, au sens le plus large qui soit) : c’est le Tout,
  • mais aussi la Transmutation, c’est-à-dire la réalisation qui s’opère par l’action du Principe sur la matière.

Entrons dans la définition et la signification d’Un-le-Tout.

Cet article fait suite à : L’alchimie spirituelle : définition (1/10).

Un-le-Tout en alchimie : définition.

En alchimie, le principe premier et essentiel du monde est l’unité.

Cette unité est exprimée à travers la formule Un-le-Tout, qui traduit, non pas la nature unique d’un Dieu supérieur, mais précisément un dépassement des notions :

  • d’être et de non-être,
  • de matière et d’esprit,
  • de visible et d’invisible,
  • de chaos et d’ordre,
  • de dedans et de dehors,
  • de transcendance (ce qui tient son principe de l’au-delà) et d’immanence (ce qui contient son principe en soi-même).

En effet, Un-le-Tout porte cette double caractéristique d’être à la fois lui-même et aussi le dépassement de lui-même : l’être et la cause de l’être. On a là le résumé du mystère du monde, et celui de la vie.

Comprendre Un-le-Tout est la base de l’alchimie et le fondement de l’Art royal : c’est ce qui permettra de commencer le vrai travail sur soi.

L’œuf cosmique.

Un-le-Tout évoque l’œuf cosmique : l’image du monde dans tout son potentiel de perfection et d’organisation du chaos primordial.

Le “Tout” de “Un-le-Tout” exprime en effet le chaos, état indifférencié des potentialités de toute génération et de toute transformation, alors que le “Un” évoque le rassemblement et la cohérence.

Un-le-Tout en alchimie : l’Ouroboros et le dragon.

Un-le-Tout est souvent représenté par l’Ouroboros : le serpent qui se mord la queue. L’Ouroboros représente ce qui n’a ni commencement ni fin, donc ce qui est infini et éternel.

ouroboros

L’image de l’Ouroboros évoque aussi bien la stabilité (le cercle se referme sur lui-même) que la transformation (la vie, les cycles).

L’Ouroboros éclaire le mystère des mystères, à savoir qu’Un-le-Tout est à la fois transcendance (le Dieu-serpent) et immanence (le serpent se crée lui-même).

L’Ouroboros traduit bien ce double aspect : 

  • d’une part l’identité (stabilité),
  • d’autre part le potentiel de transformation (changement, dissolution) compris dans cette identité : c’est le venin présent dans la bouche du serpent, ou vinaigre philosophal. Ce qui permet à Pseudo-Démocrite de dire : La nature jouit dans la nature, la nature triomphe de la nature, la nature domine la nature.

Ainsi, Un-le-Tout est “le Père et le fils de lui-même” : il se crée, s’auto-féconde, se transforme et se dissout lui-même.

Le serpent va à travers toutes les choses. Il a le double pouvoir de générer et de détruire : il est la vie et la mort, le solve et le coagula. Il est en particulier l’Eau changeante, la Femme, le Mercure, à la fois force de vie et pouvoir de mort.

Il donne aussi bien naissance à l’actif (le Soleil : pouvoir de cohérence et de fixation) qu’au passif (la Lune : force chaotique).

Le serpent Ouroboros peut en outre être assimilé au dragon, le “Basilic philosophique”. Selon certaines interprétations, le dragon doit être maîtrisé, fixé, crucifié, car s’il ne l’est pas, il n’est que destruction et chaos.

Les symboles associés à Un-le-Tout.

L’idéogramme simple d’Un-le-Tout est le cercle, ligne qui s’achève sur elle-même, disposant en elle-même de son commencement et de sa fin. Le cercle seul peut signifier la “matière première”, c’est-à-dire “Tout”.

Outre le cercle, d’autres symboles peuvent être associés à Un-le-Tout :

un-le-tout symboles alchimiques

Le double anneau, symbole d’Un-le-Tout en alchimie.

Le double anneau est une représentation d’Un-le-Tout. L’anneau intérieur, principe agissant, peut être assimilé au venin, c’est-à-dire le pouvoir de changement et de dissolution préalable à toute transformation. Quant à l’anneau extérieur, il représente le l’unité, ou encore le Tout insuffisamment différencié, en gestation, en travail, et qui a vocation à s’ordonner.

Un-le-Tout sous la forme du triple anneau.

Quant au triple anneau, il peut décrire les “Trois Mondes”, à savoir :

  • le monde archétypal incréé (le Principe non manifesté),
  • le macrocosme (le cosmos, la Nature avec ses trois règnes),
  • et le microcosme : l’Homme.

Le triple anneau peut aussi renvoyer aux trois Principes alchimiques constitutifs de toute création : le Soufre, le Mercure et le Sel, tout en affirmant l’unité de cette création. Mais aussi, par analogie, les trois composantes de l’être humain : le Corps, l’Âme et l’Esprit.

La Croix dans le cercle.

Un-le-Tout peut encore être symbolisé par une croix contenue dans un cercle :

  • son trait horizontal représente le caractère passif et non-maîtrisé de la création,
  • le trait vertical serait au contraire son caractère actif et stable.

La Croix introduit aussi la Tétrade des éléments : elle est cette chose unique qui contient les quatre éléments alchimiques : l’Eau, la Terre, l’Air et le Feu.

Le centre de la Croix peut être vu comme la synthèse des forces à l’oeuvre, mâle et femelle, unies pour créer. Il peut aussi être vu comme le point de jonction des 4 éléments : la Quintessence.

Lire aussi notre article sur le symbolisme de la croix.

Le Sceau de Salomon.

Enfin, Un-le-Tout peut être représenté sous la forme d’un Sceau de Salomon, dont le symbolisme est sensiblement identique à celui de la Croix évoquée plus haut.

Le Sceau de Salomon est formé de l’entrelacement du triangle droit (le Feu) et du triangle inversé (l’Eau) : il s’agit là encore de la synthèse des énergies cosmiques.

4 éléments alchimie : sceau de Salomon

Le Sceau de Salomon peut encore être interprété comme l’union de la transcendance et de l’immanence.

Continuez votre lecture sur l’alchimie avec l’article : Le Soleil et la Lune en alchimie (3/10)

Pour aller plus loin :

Vous pouvez noter cet article !

Dernière mise à jour :

%d blogueurs aiment cette page :