Press "Enter" to skip to content

La coquille Saint-Jacques : signification spirituelle et ésotérique

5/5 (3)

La coquille Saint-Jacques : signification spirituelle et ésotérique. Comment aborder le symbolisme de la coquille Saint-Jacques ?

La coquille Saint-Jacques est un mollusque hermaphrodite de la famille des pectinidés, qui comporte deux valves, l’une plate et l’autre bombée.

C’est au XVIIème siècle que le nom de « coquille Saint-Jacques » est donné à cet animal marin, sans doute parce que les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle ramassaient les coquilles trouvées sur les plages de Galice et s’en décoraient pour le voyage retour.

La coquille était censée jouer un rôle protecteur sur le chemin. Elle servait aussi à manger ou à mendier (les mendiants étaient appelés « coquillards »). Elle constituait surtout une sorte de certificat de pèlerinage pouvant offrir certains avantages.

C’est ainsi que la coquille Saint-Jacques est devenue le signe de reconnaissance des pèlerins. Mais le symbolisme de la coquille ne s’arrête pas là.

Entrons dans la signification spirituelle et ésotérique de la coquille Saint-Jacques.

Lire aussi notre article : Le but, c’est le chemin.

La coquille Saint-Jacques : signification spirituelle et ésotérique.

Dès le mésolithique, la coquille Saint-Jacques acquiert une fonction pratique en même temps qu’une haute valeur spirituelle. C’est d’abord un bijou, symbole de pouvoir et de résurrection, utilisé comme un talisman ou un porte-bonheur.

Les hommes préhistoriques s’en servaient également comme outil ou récipient, notamment pour préparer des pigments.

Dans beaucoup de civilisations anciennes, la coquille Saint-Jacques apparaît comme un symbole cosmique essentiel, synonyme de fécondité et d’évolution. Ses caractéristiques rejoignent celles de la conque.

La coquille Saint-Jacques : l’origine du monde.

Dans de nombreuses traditions, la coquille Saint-Jacques représente l’origine de la manifestation, autrement dit le point à partir duquel la matière se déploie. On remarquera que les rainures de la coquille s’étirent à partir d’un centre unique.

Ce symbolisme est à mettre en lien avec celui des eaux primordiales, desquelles la coquille est issue : le monde naît de ces eaux profondes, l’ordre émerge du chaos, la lumière perce les ténèbres.

Ainsi, la coquille représente le germe (donc la gestation et la fécondité) et le potentiel de développement. Ses sillons symbolisent les lignes du destin ou les différents chemins de vie qui se déploient.

La coquille Saint-Jacques : l’eau, la fécondité, la beauté.

Nous l’avons dit, le symbolisme de la coquille est très lié à celui de l’eau, une eau qui évoque le chaos indifférencié des origines, mais qui permet en même temps l’émergence de deux phénomènes remarquables : la vie et la conscience.

Par ailleurs, la coquille à double valve rappelle le sexe féminin, qui renvoie à la conception et à la naissance.

Remarques :

  • le prénom espagnol Concepción a pour diminutif Concha (coquille) ou Conchita (petite coquille),
  • de nombreux bénitiers sont en forme de coquille Saint-Jacques : l’eau bénite, utilisée dans les rituels chrétiens, symbolise l’entrée dans un monde nouveau : il s’agit d’une renaissance, autrement dit de l’entrée symbolique dans une nouvelle vie.

Dans certains cas, la coquille-matrice peut donner naissance à un trésor, en l’occurrence une perle. Cette perle constitue la clé de la compréhension du monde : elle peut symboliser la conscience illimitée, la clairvoyance, l’éveil, ou encore l’accès au Soi et à la Connaissance.

De la coquille Saint-Jacques naissent aussi la beauté et l’émerveillement, qui constituent une autre preuve de l’ouverture de la conscience.

La coquille est associée à Aphrodite (déesse grecque de la beauté, de l’amour et de la fécondité, qui deviendra Vénus chez les Romains), née d’Ouranos dont le sexe coupé a fécondé les flots. Aphrodite représente la naissance, l’aurore : le jour nouveau. D’autres légendes font de la coquille la nef utilisée par Aphrodite après sa naissance sur l’île de Chypre.

la naissance de vénus tableau botticelli
La naissance de Vénus, Sandro Botticelli

Un symbole lunaire ou solaire ?

Issue des eaux profondes (en lien avec le symbolisme de la Lune), la coquille Saint-Jacques peut aussi être abordée comme un symbole solaire.

Les sillons à sa surface rappellent les rayons qui se déploient à partir du centre ordonnateur : la lumière divine rencontre le monde, elle entre dans les esprits pour donner du sens à l’existence.

La coquille et le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Dès la fin du Moyen-Age, la coquille Saint-Jacques s’impose comme l’attribut incontournable du pèlerin de Compostelle, aux côtés du bourdon (bâton de pèlerin).

Par la suite, la coquille est devenue l’emblème de bien d’autres pèlerinages : Rome, le mont Saint-Michel, ou même de Jérusalem.

On retrouve la coquille dans plusieurs légendes relatives au chemin de Saint-Jacques :

  • les cendres du saint seraient arrivées à Compostelle dans une coquille,
  • un chevalier aurait été sauvé de la noyade suite à l’intercession du saint au moment où passait le bateau ramenant ses reliques en Europe, et serait ressorti de l’eau couvert de coquilles.

Pour les pèlerins parvenus au bout du chemin, la coquille est la preuve du chemin accompli ; elle constitue un porte-bonheur, un talisman et un bouclier pour le chemin du retour ; elle est synonyme de chance et de prospérité.

La coquille permettait de distinguer les pèlerins des autres voyageurs ; les premiers avaient droit à l’aumône (qu’ils recevaient en tendant la coquille) et à la protection des autorités.

Portée par le pèlerin, la coquille impose le respect ; elle vaut credencial et ouvre les portes : elle est un « passe », une clé. Elle rappelle aussi le Graal, coupe qui symbolise la renaissance initiatique et l’entrée dans un monde de joie et de paix.

Sur un plan purement symbolique, les rainures de la coquille qui convergent vers un seul point peuvent représenter les différents chemins qui mènent à Saint-Jacques-de-Compostelle, et qui en repartent.

A noter que le logo du chemin de Saint-Jacques tel que défini par le Conseil de l’Europe représente une coquille jaune stylisée sur fond bleu. Ce logo permet d’homogénéiser le balisage des différents itinéraires pédestres :

logo européen coquille saint-jacques de compostelle

Conclusion sur le symbolisme de la coquille Saint-Jacques.

Issue des eaux profondes, la coquille Saint-Jacques symbolise l’entrée dans un monde nouveau. Comprendre son symbolisme, c’est renaître et accéder à un niveau de conscience supérieur.

Mais pour renaître, il faut d’abord savoir mourir, autrement dit abandonner ce que nous tenions pour acquis : le lâcher-prise est indispensable.

Avec ses deux valves, la coquille Saint-Jacques réconcilie la dualité dans l’unité. Elle symbolise le point de départ autant que le point d’arrivée, le début et la fin, l’aller et le retour, ce qui semble dire que nous sommes tous issus de la même Source, et que notre destin consiste à rejoindre cette source. Pour cela, le chemin le plus direct est sans doute celui du coeur. D’ailleurs, certains verront en la coquille un coeur qui rayonne.

Au bout du grand voyage, il y a la mort physique, tout du moins la mort de l’ego, seul moyen de regagner le Tout. Tel est peut-être le sens de notre passage sur Terre.

Lire aussi notre article sur les grands pèlerinages du monde.

Modif. le 14 octobre 2021

Vous pouvez noter cet article !

Cookie Consent with Real Cookie Banner
%d bloggers like this: