Press "Enter" to skip to content

Tao Te King 46 : “au-delà de la peur”

5/5 (1)

Tao Te King 46 : analyse du 46ème verset du Livre de la Voie et de la Vertu. En quoi les désirs et la peur mènent-ils aux conflits et à la guerre ?

Ce verset du Tao Te King pointe l’origine des conflits et de la guerre : c’est la peur.

Tentons de comprendre le mécanisme de la peur selon le taoïsme.

Voici donc Tao Te King 46, texte complet et signification du verset.

Tao Te King 46 : texte.

Entre parenthèses : traduction alternative.

Quand un pays est en harmonie avec le Tao,
les chevaux sont utilisés pour cultiver les champs.
Quand un pays va à l’encontre du Tao,
les chevaux sont utilisés pour le combat.

Il n’y a pas de plus grande illusion que la peur,
(Il n’y a pas de plus grand crime que de se livrer à ses désirs)
pas de plus grande erreur que de se préparer à se défendre,
pas de plus grande infortune que de croire avoir un ennemi.

Qui peut voir au-delà de toute peur
est toujours en sécurité.

(Celui qui sait se suffire est toujours content de son sort.)

Tao Te King 46 : au-delà de la peur.

La peur est un sentiment qui naît de notre individualité. Notre instinct nous pousse sans cesse à nous protéger du monde et des autres : tel est le mécanisme de notre ego, à travers lequel nous nous voyons comme des êtres séparés et autonomes.

Pourtant, nous ne sommes pas des êtres séparés : nous vivons dans le monde et interagissons avec le Tout. Sans la matière, sans les autres, nous n’existerions pas. Nous sommes faits de terre, de soleil, de vent et d’eau ; nous sommes le résultat d’une infinité d’influences que nous avons oubliées. Notre individualité est toute relative. A ce titre, nous sommes parfaitement égaux à tous les êtres vivants.

Ce constat éclaire notre véritable nature : celle d’une être universel, absolu, résultat de toutes les causes de l’univers, profondément et intimement lié au cosmos, que nous pouvons ici appeler le tao.

La conséquence de ce discours est évidente : il n’y a pas d’ennemi à avoir. Nous ne sommes menacés par rien puisque tout est lié, tout est Un. Le mal n’existe pas en soi. Tout est légitime, tout est en ordre.

La peur est une illusion qui naît de notre ignorance ; c’est un phénomène psychique qui n’a pas d’existence réelle, et qui pourtant s’accompagne de haine et produit le conflit.

Il faudra donc emprunter le chemin de l’acceptation, de la compréhension et de la connaissance de soi, celui qui mène à notre être universel.

Alors la peur et la haine disparaîtront, et la vérité éclatera dans toute son évidence.

Poursuivez la lecture du Tao Te King : 

Les 3 textes du canon taoïste :

Modif. le 3 septembre 2020

Vous pouvez noter cet article !

%d blogueurs aiment cette page :