Press "Enter" to skip to content

Tao Te King 32 : le paradis

5/5 (1)

Tao Te King 32 : commentaire du 32ème verset du Livre de la Voie. Comment arriver à une société paisible et harmonieuse ?

Le Tao Te King décrit la nature et le fonctionnement du tao, qui est à la fois la source de tout, la nature profonde des choses et la voie à suivre.

Suivre le tao, c’est accéder à la sérénité et par conséquent, c’est entrer dans une sorte de “paradis” :

  • un paradis intérieur (la paix mentale),
  • mais aussi un paradis extérieur, puisque la société tend à devenir harmonieuse dans son ensemble.

Ainsi, chaque chose prend sa place et la vie devient paisible pour tous.

Voici donc Tao Te King 32, texte complet et signification du verset.

Tao Te King 32 : texte.

Entre parenthèses : traduction alternative.

Le Tao ne peut être perçu.
Plus petit qu’un électron,
il contient d’innombrables galaxies.

(Quoique petit de nature, le monde entier ne pourrait le soumettre.)

Si les puissants et les puissantes
pouvaient rester centrés dans le Tao,
toutes choses seraient en harmonie.
Le monde deviendrait un paradis.
Les gens seraient en paix
et la loi serait inscrite dans les cœurs.

(Les peuples se pacifieraient d’eux-mêmes sans que personne ne l’ordonne.)

Quant aux noms et aux formes,
sache qu’ils sont provisoires.

(Dès que le Tao se fut divisé, il eut des noms ; retiens-toi de trop les utiliser.)
Quant aux institutions,
sache reconnaître où leur rôle doit finir.
Sachant quand t’arrêter,
tu peux éviter n’importe quel danger.

Toutes choses finissent dans le Tao
comme les rivières se jettent dans la mer.

Tao Te King 32 : le paradis.

Dans ce chapitre, Lao-tseu rappelle le caractère à la fois omniprésent mais invisible du tao. La sagesse consiste à reconnaître la réalité du tao et à se conformer à sa nature.

Il est ici question du comportement juste, qui consiste à se soumettre à la grande loi cosmique, plutôt que de s’imaginer pouvoir tout décider par soi-même.

Ce précepte s’adresse en particulier aux gouvernants, qui doivent savoir se mettre en retrait quand le moment est venu. Les dirigeants doivent accepter le cours des choses et agir sans ambition. Ils ne font qu’accompagner le destin du peuple.

Dans le monde idéal décrit par Lao-tseu, personne n’agit par orgueil. Chacun est attentif à l’autre et sait se tenir à l’écart des agitations égoïstes. Chacun agissant pour tous, la société devient paisible et heureuse : la lumière du tao est partout présente, enveloppant chaque individu.

Le paradis ainsi décrit est le résultat de la sagesse taoïste. C’est avant tout une disposition mentale.

Ce qui n’est pas sans rappeler les paroles de Jésus : “Le paradis est au-dedans de vous”.

Poursuivez la lecture du Tao Te King : 

Ouvrages du triple canon taoïste à acquérir :

Modif. le 3 septembre 2020

Vous pouvez noter cet article !

%d blogueurs aiment cette page :