Press "Enter" to skip to content

Tao Te King 7 : “le tao éternel”

5/5 (1)

Tao Te King 7 : contenu et analyse du 7ème chapitre du Livre de la Voie et de la Vertu de Lao Tseu, fondateur du taoïsme. Explication sur le fait que le tao est infini et éternel.

Le Tao Te King de Lao Tseu invite à approcher la “racine du monde”, autrement dit le tao.

Ce chapitre complète la définition du tao donnée dans les chapitres 1, 4, 5 et 6.

Le tao est cette énergie qui produit la manifestation. Il est vide, et pourtant tout découle de lui. Le tao génère la dualité, et en même temps il réconcilie tous les paradoxes. Sa véritable nature se place au-delà du bien et du mal car le tao englobe tout, embrasse tout : il est Amour total.

Dans Tao Te King 7, le tao est défini comme infini et éternel, ce qui renforce son mystère. Lao Tseu nous livre cependant quelques éclaircissements.

Voici Tao Te King 7 : texte complet et analyse.

Tao Te King 7 : texte du verset.

En vert : traduction alternative.

Le Tao est infini, éternel,
Pourquoi est-il éternel ?
Il n’est jamais né ;
ainsi ne peut-il jamais mourir.
Pourquoi est-il infini ?
Il n’a pas de désirs pour lui-même ;    Il ne vit pas pour lui seul
ainsi est-il présent pour tous les êtres.

Le Maître reste en retrait ;
c’est pourquoi il est en avance.
Il est détaché de toutes choses ;
c’est pourquoi il est un avec elles.
Parce qu’il s’est libéré de lui-même,
il est parfaitement accompli.      Il touche le succès.

Tao Te King 7 : signification.

Dans ce chapitre poétique et profond, le tao est décrit comme infini et éternel.

Le tao est incréé : personne ne lui a donné naissance. Il dispose en lui-même de ses propres caractéristiques, ce qui fait qu’il est total, permanent, infini et éternel.

Le tao présente tous les attributs de l’être, au sens le plus absolu du terme : il est stable, unique, réel, totalisant. S’il change, c’est en restant lui-même : il n’a donc pas de peur. S’il est multiple, c’est en restant unique : il n’a donc pas de haine. S’il est impermanent, c’est en demeurant dans l’éternel présent : il n’a donc pas de désir.

Enfin, le verset 7 du Tao Te King comporte une dimension morale : le comportement juste consiste à se placer dans le tao, c’est-à-dire dans l’ordre des choses.

Par conséquent, il ne faut s’attacher à rien, il ne faut rien espérer ni désirer pour soi-même. Il faut renoncer à son ego, qui n’est que décentrage par rapport à la loi du tao, et illusion d’exister indépendamment du monde.

On ne peut exister vraiment qu’à travers le tao : le tao est notre véritable être ; c’est l’énergie universelle qui coule en nous, qui nous rend heureux et immortels.

Continuez la lecture du Tao Te King : 

Les 3 textes majeurs du taoïsme :

Modif. le 3 septembre 2020

Vous pouvez noter cet article !

%d blogueurs aiment cette page :