Press "Enter" to skip to content

Tao Te King 42 : les nombres

5/5 (1)

Tao Te King 42 : texte et commentaire du 42ème verset. Quelle est la grande loi cosmique cachée derrière les nombres ?

Ce verset du Tao Te King évoque les nombres en tant qu’images de la grande loi cosmique et énergétique.

Voyons comment interpréter ces nombres.

Lire aussi nos articles sur le symbolisme des chiffres un, deux, trois et quatre.

Voici donc Tao Te King 42, texte complet et signification du verset.

Tao Te King 42 : texte du verset.

Entre parenthèses : traduction alternative.

Le Tao donne naissance à l’Un.
L’Un donne naissance au Deux.
Le Deux donne naissance au Trois.
Le Trois donne naissance à toutes choses.

(Trois a produit tous les êtres.)

Toutes choses sont adossées au féminin
et font face au masculin.
Quand masculin et féminin se rejoignent,
toutes choses s’harmonisent.

Les hommes ordinaires détestent la solitude.
Mais le Maître s’en sert,
l’embrassant, comprenant
qu’il est un avec l’univers.

(C’est pourquoi, parmi les êtres, les uns s’augmentent en se diminuant ;
les autres se diminuent en s’augmentant.)

Tao Te King 42 : les nombres et leur sens caché.

Tentons d’interpréter les nombres du Tao Te King.

Le tao, inconnaissable et mystérieux (vide comme le zéro) donne naissance à un.

Un exprime l’unité de tout ce qui existe : tout est relié à la source originelle, tout porte la marque du tao. Autrement dit, tout est lié dans le cosmos.

Un produit deux : c’est la dualité. Ce sont aussi les deux énergies yin et yang (féminin et masculin, non-être et être) qui forment la base du monde manifesté.

Deux donne naissance à trois : c’est l’émergence d’un troisième principe qui réunit le yin et le yang pour donner l’équilibre et l’harmonie.

Enfin, ce souffle d’harmonie se répand pour donner naissance à tous les êtres.

“Toutes choses sont adossées au féminin et font face au masculin“. Cette phrase pointe :

  • d’une part, le côté vide (mais chargé en potentiel) du yin féminin. C’est le fondement même du tao : la grande source, la mère fertile, l’amour,
  • d’autre part, le côté plein (mais infertile et répulsif) du yang masculin.

Ainsi, incarner le tao, c’est avoir conscience que derrière toute chose il y a l’unité, et au-delà de cette unité, le tao lui-même.

Poursuivez la lecture du Tao Te King : 

Ouvrages du canon taoïste :

Modif. le 3 septembre 2020

Vous pouvez noter cet article !

%d blogueurs aiment cette page :