Press "Enter" to skip to content

Le Scorpion : signe astrologique (la violence sans limite)

5/5 (1)

Le Scorpion, signe astrologique : signification, symbolisme, interprétation. En quoi ce signe évoque-t-il la violence, les instincts et le sexe ? Quels traits de personnalité associés ?

Venant juste après la Balance, le Scorpion constitue le huitième signe du zodiaque et le deuxième signe de l’automne.

Placé sous l’influence de Pluton (l’évolution et l’involution, les ténèbres intérieures, les pulsions, l’inconscient…), c’est un signe marqué par la violence, la haine et la transgression. L’influence de Mars (la guerre) est également présente.

Voici les principales caractéristiques du signe astrologique du Scorpion :

  • Place dans le zodiaque : 8
  • Nature : fixe (milieu de saison)
  • Période : 23 octobre au 22 novembre
  • Polarité : féminin (les eaux, l’inconscient)
  • Elément associé : l’eau
  • Influence : Pluton (primaire) et Mars (secondaire)
  • Affinités : Cancer, Poissons, Vierge, Capricorne
  • Incompatibilités : Verseau, Lion
  • Complémentarité : Taureau
  • Caractère : passionné, entier, violent, transgressif
  • Symbolisme associé : la vie et la mort, le désir sexuel, la destruction, la crise, la révolte
  • Mythe associé : le Scorpion de feu
  • Couleurs associées : rouge et noir
  • Métal associé : le plutonium
  • Pierre associée : le grenat
  • Partie du corps associée : sexe, anus, organes génitaux
  • Chiffres associés : 13 (la rupture dans les cycles)
  • Caractère Unicode : ♏︎
  • Nom anglais : Scorpio

Arachnide mortel, le scorpion est craint et vénéré dans de nombreuses civilisations, au même titre que le serpent et l’ouroboros. Le Scorpion véhicule un pouvoir supérieur, mystérieux (car lié à la vie et à la mort), souvent maléfique et démoniaque.

Dans la mythologie grecque, le Scorpion est le monstre géant missionné par les dieux pour terrasser leurs ennemis. C’est notamment le Scorpion de feu envoyé pour punir Orion d’avoir importuné et offensé Artémis (ou Diane), la vierge chasseresse. Le Scorpion réussit à piquer Orion au talon ; en récompense, il est transformé en constellation. Orion est lui-aussi transformé en constellation, mais est placé loin du Scorpion. A travers cette légende, le Scorpion évoque la violence de la vengeance.

Sur le plan graphique, le symbole du Scorpion (♏︎) ressemble à celui de la vierge (♍︎) ; mais cette fois le “M” ne se termine pas par une boucle (symbolisant les cycles ou la chasteté) mais par une queue fléchée qui évoque l’aiguillon venimeux de la bête.

Entrons dans la signification du signe astrologique du Scorpion.

Le Scorpion : signe astrologique de la haine et de la violence.

Le Scorpion évoque un esprit belliqueux, vindicatif, oppositionnel. Il évoque aussi le sexe dévoyé, la luxure, la pornographie, la souillure, la fange, le sadisme, la soumission et la souffrance.

Ces mots évoquent l’aveuglement dû à la matière : la matière constitue en effet un obstacle à la Lumière spirituelle (la Vérité, la Vie véritable). Ainsi, le scorpion s’enfonce dans la matière, de la même façon que son dard s’enfonce sous la peau.

Pourtant, cette plongée dans le chaos de la matière brute offre aussi l’opportunité d’une prise de conscience.

La mort.

Au coeur de l’automne, le Scorpion évoque la mort qui s’installe : les végétaux et les animaux réduisent leur activité, les feuilles tombent, la nuit gagne du terrain sur le jour. C’est la Toussaint : le moment des morts.

Notons que le Scorpion est associé à l’élément eau : il s’agit ici des eaux profondes, sombres, mystérieuses, qui évoquent le subconscient ou l’inconscient. Ce sont les eaux de la mort et de l’oubli.

Pourtant, la vie renaîtra un jour des profondeurs de la matière. L’humus formé par les feuilles mortes formera le terreau d’une nouvelle vie.

Le pouvoir du sexe.

L’aiguillon du Scorpion est toujours bandé, prêt à piquer, tel un pénis en érection. Sa piqûre provoque la mort, ce qui n’est pas sans évoquer la “petite mort” de l’acte sexuel : l’accouplement fait naître un être nouveau, mais qui finira un jour par mourir.

Ainsi, le Scorpion évoque le mécanisme de la vie et de la mort, de la destruction et de la création, bref des cycles.

D’autre part, le Scorpion est transgressif, sans tabou : il tente toute les expériences, il explore toutes les possibilités de la matière et de la chair. Il multiplie les conquêtes, il viole, provoquant des psychodrames. Il ne se soucie pas de faire souffrir, et s’en nourrit même. Il va jusqu’à posséder l’autre par les sentiments et par le sexe. Il prend plaisir à cela.

Fasciné par l’outrance, le Scorpion aime l’érotisme, la pornographie, et tout ce qui révèle les basses pulsions humaines.

Le signe astrologique du Scorpion : caractère et personnalité.

Le scorpion est un animal qui vit caché, fuyant la Lumière de la connaissance. Lorsqu’il surgit, c’est pour semer la peur et le trouble, pour provoquer des drames et des tourments, pour transmettre des valeurs sombres, absurdes ou destructrices.

Le Scorpion vit de manière convulsive, volcanique. Mais son comportement orageux et transgressif cache un réel besoin de compréhension et de connaissance de soi.

Le caractère du signe astrologique du Scorpion est donc le suivant :

  • côté négatif : violent, agressif, vindicatif, tyrannique, excessif, dominateur, destructeur, charmeur, manipulateur, jaloux, possessif, rancunier, mesquin, menteur, complexe, compliqué, transgressif, immoral…
  • côté positif : le Scorpion est entier, sensible, volontaire.

De manière générale, le signe du Scorpion évoque la force des pulsions et des émotions, lesquelles sont incontrôlables : le Scorpion est dans l’incapacité de se maîtriser, et ne souhaite pas se contrôler ; bien au contraire, il s’épanouit au milieu des tempêtes.

Le comportement du Scorpion fait peur : face à lui, la seule solution est la fuite. Mieux vaut éviter la confrontation, car le Scorpion utilisera toute sa force et combattra jusqu’à la mort.

Les questions posées par le signe du Scorpion.

Le signe astrologique du Scorpion nous questionne :

  • quelle est cette haine qui coule en nous ?
  • d’où nous vient la violence de nos pensées et de nos actes ?
  • comment accueillir nos émotions négatives ?

En conclusion, le Scorpion nous invite à nous confronter à la part sombre de nous-mêmes : grâce à lui, nous rencontrons nos instincts, nos pulsions et notre violence intérieure (le “ça” de Freud). Nous voilà confrontés à notre énergie vitale (certes dans son côté négatif) : une rencontre pour le moins éclairante. Ici, il s’agira de reconnaître et de comprendre cette énergie fondée sur la mort, plutôt que de la refouler : c’est précisément ce qui nous permettra d’évoluer, et de nous élever.

En inoculant la mort, le Scorpion offre la promesse d’une vie nouvelle. Il symbolise donc la mutation, de transformation de soi : paradoxalement, la mort donne l’opportunité à la vie d’aller plus loin. De même, celui qui se confronte à sa propre haine se donne une chance de comprendre la grande loi d’Amour

Accédez à tous les articles de notre série “astrologie” :

Modif. le 30 mai 2021

Vous pouvez noter cet article !

%d blogueurs aiment cette page :