Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

La signification des couleurs au tarot (symbolisme)

5/5 (1)

Les couleurs au tarot : signification. Comment interpréter les couleurs des différents arcanes ? Quel symbolisme associé ?

Dans cet article, le tarot est abordé non pas comme un art divinatoire, mais comme un outil ésotérique de connaissance de soi, agissant comme un miroir de l’âme et un révélateur de conscience. Autrement dit, le tarot est utilisé comme un moyen de libérer l’intuition par l’interprétation symbolique des cartes et des tirages.

Parmi les éléments symboliques à analyser, on notera l’importance des couleurs figurant sur les représentations des 22 arcanes majeurs du jeu, notamment le blanc, le vert, le rouge, le bleu, le jaune, le violet, ou encore la couleur chair.

Chaque couleur peut être interprétée d’une façon différente, et il ne s’agit pas ici de délivrer un enseignement catégorique. Chacune peut être abordée de façon ambivalente, à la fois positive et négative, sombre ou lumineuse.

Entrons dans la signification des couleurs au tarot.

Remarque : Cet article se fonde sur la version restaurée du Tarot de Marseille telle que publiée par la maison Camoin de Marseille.

La signification des couleurs au tarot.

Les indications suivantes vous aideront peut-être à décoder la force symbolique des couleurs au tarot.

La couleur noire au tarot.

Le noir au tarot peut renvoyer à la matière amalgamée : le chaos mental, le psychisme non encore visité par la conscience, les profondeurs de l’intériorité, l’inconnu en soi. C’est le vide, l’absence de lumière, l’ignorance et la peur.

Le noir véhicule donc un symbolisme négatif, mais qui contient pourtant tout le potentiel (positif) de progression : il est une invitation à se visiter soi-même, à pénétrer son labyrinthe intérieur pour mieux se connaître.

« Connais-toi toi même et tu connaîtras l’univers et les dieux » : le noir représente le chemin à accomplir, il invite à l’effort de recherche et de compréhension de soi. Il sera nécessaire de dépasser sa peur et de pénétrer le noir pour avancer sur la voie spirituelle. On le voit, le noir est plein de promesses.

Les arcanes sur lesquelles le noir est le plus présent sont :

  • le Diable,
  • et l’arcane sans nom (XIII).

Le blanc au tarot.

Diamétralement opposé au noir, le blanc représente la lumière solaire, autrement dit la conscience pure, éveillée, élevée. C’est l’union de toutes les couleurs : l’unité réalisée.

Le blanc est symbole de pureté ; il évoque le Paradis, le Royaume de Dieu, l’atteinte d’un état divin, serein, proche du nirvana.

Mais le blanc peut aussi être synonyme de froideur, dans le sens d’absence de vie : tout ayant été réalisé, l’aventure terrestre n’a plus lieu d’être.

Au tarot, on retrouve le blanc sur certains objets, accessoires ou détails (épée, voile, tige, arc…).

La couleur chair au tarot.

La couleur chair évoque avant tout la peau humaine, symbole du corps et de la vie, laquelle est autant matière qu’esprit. C’est une couleur intermédiaire entre le noir et le blanc, par définition ambigüe parce qu’elle est susceptible de représenter tous les états psychiques, des plus sombres aux plus éveillés.

On peut y voir le symbole de l’âme instable, changeante, ce qui rappelle la Lune et l’eau au sens alchimique. En effet, la vie oscille entre le positif et le négatif, le bien et le mal, l’animalité et la spiritualité, le meilleur et le pire.

La couleur chair est présente sur la plupart des arcanes, mais pas uniquement sur le corps des personnages : on la retrouve aussi sur des objets (siège, livre, table, baluchon, chariot, roue), des constructions (la tour de la Maison Dieu, arcane XVI) ou autres animaux.

La couleur verte au tarot.

Le vert évoque la Nature vivante, exubérante, toujours en transformation. Changeante, elle est pourtant stable dans son caractère impermanent.

Le vert symbolise la mort et la renaissance, la fertilité, mais aussi la spontanéité des forces vitales qui s’entredévorent dans une totale inconscience.

C’est la raison pour laquelle le vert peut signifier l’abandon de soi ou encore le fait d’être soumis à ses plus bas instincts. C’est le vert foncé de l’absorption, de l’engloutissement, de l’attachement à la matière vivante, de la soumission à la Nature.

On retrouve le vert sur l’arcane du Pendu, celui de l’Etoile, du Jugement et du Soleil.

La couleur rouge au tarot.

Couleur active et chaude, le rouge évoque la vie, le sang, la noblesse, l’Amour, la Connaissance ou encore le feu supérieur. C’est la couleur de la force, de l’expansion : voilà l’énergie du monde.

Mais le rouge comporte un risque de violence et de dérive : ce sont les passions non maîtrisées, l’animalité, la colère, la révolte, le crime, le coup de sang…

Dans le tarot, la couleur rouge peut avoir différentes significations :

  • présente sur les habits extérieurs des personnages (cf. l’arcane de la Force), elle symbolise le danger lié à une puissance incontrôlée,
  • présente sur les habits du dessous (cf. l’Impératrice ou la Justice), elle peut symboliser la Connaissance cachée.

Le bleu au tarot.

Le bleu évoque le Père, le ciel, l’océan et leur caractère infini. Nous sommes dans le domaine du céleste, de sacré, de l’esprit et de la sagesse. Le bleu a un côté calme, réceptif.

Mais le bleu évoque aussi une certaine froideur, dans le sens d’une immobilisation ou d’une asphyxie.

Le bleu est très présent au tarot, en particulier sur les vêtements des personnages.

Le jaune au tarot.

Le jaune peut évoquer la lumière et l’or, la conscience qui s’ouvre au principe supérieur : l’atteinte d’un absolu. Son côté négatif pourrait symboliser la sécheresse et l’infertilité.

Le violet au tarot.

Le violet peut être vu comme l’association du rouge et du bleu, de l’actif et du réceptif. En ce sens, le violet peut représenter la sagesse suprême fondée sur l’harmonisation des contraires (cf. l’androgyne), une sagesse qui ne peut passer que par la mort de l’ego, c’est-à-dire le sacrifice et le dépassement de la personnalité.

Le violet est quasiment absent des cartes du tarot, à l’exception de quelques tâches discrètes.

Enfin, on pourra remarquer des différences de ton dans les couleurs, ce qui les rend plus ou moins affirmées. Cela concerne en particulier le bleu, le vert et le jaune.

Le classement des couleurs au tarot.

On pourrait classer les couleurs du tarot du haut vers le bas, du céleste vers le terrestre :

  • tout en haut, le blanc évoque la pureté absolue de l’âme, l’immortalité, la perfection de l’être, l’accomplissement,
  • le bleu évoque le ciel : le domaine de l’esprit libre,
  • le jaune représente le soleil : la puissance active de la conscience,
  • en position intermédiaire, la couleur chair se situe entre le monde du haut (l’esprit) et celui du bas (la matière) : c’est l’image de l’Homme,
  • l’orange représente la croissance vitale active, mais pour l’instant non douée de conscience,
  • le rouge évoque la puissance vitale, l’action,
  • le vert représente la force naturelle, vivante, plongeant ses racines dans le chaos de la matière ; par ailleurs, le vert forme le substrat de la conscience,
  • le noir symbolise le chaos de la matière en même temps que le chaos mental.

Quant au violet, il permettrait de réconcilier et harmoniser l’ensemble des éléments ci-dessus, garantissant l’équilibre de l’édifice cosmique et humain. Ce serait donc l’union mystique des contraires…

Consultez notre série d’articles sur le tarot :

Pour aller plus loin :

  • La voie du tarot, Alexandro Jodorowsky et Marianne Costa. Une approche symbolique du tarot au service de la connaissance de soi ; une invitation à l’aventure spirituelle.
  • Le Tarot des lettres hébraïques, de Marie Elia. Ce Tarot constitué des 22 lettres hébraïques est accompagné de magnifiques textes éclairant la signification de chacune d’entre elles.

Modif. le 3 mai 2022

Vous pouvez noter cet article !

Cookie Consent with Real Cookie Banner
%d blogueurs aiment cette page :