Press "Enter" to skip to content

Beth : symbolisme et signification spirituelle

5/5 (1)

Beth : symbolisme et signification spirituelle de la deuxième lettre de l’alphabet hébraïque. Qu’évoque Beth ? Quel sens caché selon la Kabbale ?

Pour rappel, la Kabbale est un courant mystique juif qui se fonde sur l’interprétation ésotérique et symbolique de la Torah.

Pour les kabbalistes, chaque lettre hébraïque porte en elle une dimension de la connaissance sacrée. Chacune des 22 lettres a une signification cachée qu’il convient de découvrir et de comprendre.

Chaque lettre aide à l’ouverture de la conscience et ne peut être comprise que par le coeur. A chaque lettre correspond une valeur numérique, selon le principe de la gématrie.

La lettre Beth est particulièrement importante dans la tradition juive. En effet, elle constitue la première lettre de la Torah, qui commence par Bereshit : “Au commencement”, ce qui a fait l’objet de nombreuses interprétations.

Entrons dans le symbolisme et la signification de la lettre Beth.

La lettre Beth et son symbolisme.

Beth est la deuxième des 22 lettres de l’alphabet hébraïque. Elle correspond à la lettre B de la plupart des alphabets anciens et modernes (cf. le bêta grec). Elle se prononce “b” ou “v”.

L’origine graphique de la lettre Beth est mal connue. On pense qu’il s’agit de la représentation d’une habitation ou d’une bouche. A noter que Beth signifie “maison” dans la plupart des langues sémitiques.

Voici les caractéristiques de Beth :

  • gématrie (valeur numérique) : 2
  • élément associé : la terre (la matière)
  • signe ou symbolisme associé : la maison
  • autre symbolisme rencontré : Saturne
  • couleur associée : bleu azur
  • caractéristiques : la maison, le “chez soi”, le refuge, le foyer nourricier, le contenant (la coupe du Graal)

Beth et sa signification ésotérique.

Voici les différentes dimensions symboliques et ésotériques de la lettre Beth, ainsi que leurs implications sur leur plan personnel.

Beth : un second commencement.

Nous l’avons dit, Beth est la première lettre de la Torah (initiale du mot Bereshit), alors qu’on aurait pu s’attendre à ce que ce soit Aleph, lettre qui symbolise le commencement.

Au commencement (Bereshit), Dieu créa le ciel et la terre. Genèse 1, 1

Alors qu’Aleph est le commencement dans le sens d’élan premier (intention divine, souffle), Beth est la fondation de la maison, autrement dit la création de la Terre et de l’univers. C’est le déploiement de la matière, essence cosmique et divine. C’est aussi le plan, la trame de la Création en train de se manifester.

Le symbolisme de Beth : la maison.

Le symbolisme premier de Beth est donc celui de la maison. Il s’agit de notre berceau, de notre Terre, de notre mère nourricière, de la Nature. Cette maison est le cosmos qui englobe toute chose, l’Unité qui contient tout.

Beth nous invite à aimer notre maison, à la respecter, à prendre conscience de son unité et de sa beauté.

Un signe de bénédiction.

La Création est une grâce accordée par Dieu : une bénédiction. A noter que le mot hébreu Berakah (bénédiction) commence par un Beth. Dieu bénit la maison qu’il a créée, ainsi que ses habitants.

Car la maison de Dieu est sacrée (à l’image du Temple de Salomon et de son Saint des saints) : il ne tient qu’à nous de le reconnaître. La matière qui constitue ce sanctuaire est la même que celle qui constitue notre corps, qui peut donc être considéré comme saint.

Le couple Aleph-Beth.

Beth est complémentaire d’Aleph (première lettre de l’alphabet hébraïque). Beth est le principe femelle, alors qu’Aleph est principe mâle.

Ce couple Père-Mère évoque la dualité esprit et matière, mais invite aussi à la dépasser. Il y a en effet de l’esprit dans la matière, et de la matière dans l’esprit.

En effet, sans esprit, la matière serait un chaos sans vie et sans conscience. Sans matière, l’esprit serait figé, inutile, stérile.

La valeur numérique 2.

La valeur numérique de Beth (2) évoque la dualité. Cette dualité fonde la manifestation et permet l’incarnation. Elle permet au temps et à la matière de se déployer, ce qui renvoie au symbolisme des cycles et à celui de Saturne (la cristallisation de la matière, la séparation en son sein).

Conclusion sur Beth et son symbolisme kabbalistique.

Beth nous questionne : de qui sommes-nous les enfants ? quelle est notre demeure et quelle est sa nature ?

Beth est la lettre choisie par Dieu pour présider à la Création du monde. Cette lettre incite à reconnaître toute chose matérielle comme notre maison, et à en prendre soin. Elle nous invite à habiter véritablement, complètement notre Terre.

Beth nous ramène au paradis perdu : voilà notre véritable demeure, notre refuge, notre mère protectrice, accessible simplement en ouvrant les yeux. Il s’agit de reconnaître la bonté, la générosité et la perfection de notre monde. Il faudra pour cela renoncer à notre ego, à l’illusion de la séparation et à l’impression que les choses devraient être autrement.

Beth nous incite à entrer dans le sanctuaire du monde, et à nous incliner face à son infinie beauté. Beth appelle à reconnaître la lumière et l’amour qui transparaissent dans toute chose. Si nous parvenons à les voir, nous nous sentirons partout chez nous, dans notre Temple.

Pour approfondir le symbolisme de Beth :

  • Le Tarot des lettres hébraïques, de Marie Elia. Ce Tarot constitué des 22 lettres hébraïques est accompagné de magnifiques textes éclairant la signification de chacune d’entre elles.

Modif. le 19 octobre 2020

Vous pouvez noter cet article !

%d blogueurs aiment cette page :