Press "Enter" to skip to content

Ziza : planche au grade de Maître Secret (4ème degré REAA)

4.83/5 (6)

Que signifie Ziza au 4ème degré du REAA ? Comment le Maître Secret doit-il comprendre ce mot ? Voici une planche maçonnique au grade de Maître Secret.

Ziza est le symbole central du 4ème degré du Rite Écossais.

Le Z de Ziza figure sur le sautoir et le tablier du Maître Secret, ainsi que sur le panneton de la clé d’ivoire qui pend à l’extrémité du sautoir. La clé en forme de Z est aussi posée sur le Livre de la Loi Sacrée.

Ziza est un mot hébreu qui peut se traduire par “resplendeur” ou “balustrade”. C’est le mot de passe du 4ème degré.

Voici les différentes significations et interprétations possibles pour Ziza.

Lire aussi notre article : L’essentiel sur le grade de Maître Secret (4ème degré).

Ziza en tant que “resplendeur” : un symbole de Lumière.

L’acception “resplendeur” du mot Ziza évoque la Lumière qui provient du Saint des saints, Lumière que nous commençons à entrevoir puisque nous avons pénétré dans le Temple.

Le Premier Inspecteur : L’éclat du jour a chassé les ténèbres et la grande lumière commence à paraître.

Mais qu’est-ce que cette Lumière ? Cela semble être celle de la Vérité et de la Parole perdue, autrement dit les secrets qui ont été égarés suite à l’assassinat d’Hiram. Ces secrets, nous les avons potentiellement en nous, car rappelons qu’au troisième degré, nous avons été relevés symboliquement dans le corps d’Hiram. Mais nous n’avons pas réglé la question des trois mauvais compagnons qui nous habitent…

Ziza en tant que “balustrade” : un appel à l’humilité et au travail.

Ziza évoque la balustrade ou la barrière qui sépare le Lévite du Saint des saints, donc de la Lumière.

Cette balustrade nous empêche pour l’instant d’accéder aux “secrets de la Vérité”, comme le dit le TFPM :

Le Trois Fois Puissant Maître : C’est en effet une véritable barrière qui vous sépare encore du Saint des saints situé à l’Orient de cette Loge. Ce rappel du lieu le plus sacré du temple de Jérusalem où était déposée l’Arche d’Alliance vous laisse entendre que c’est en cet endroit seulement que vous pourrez prendre connaissance des mystères les plus secrets de la franc-maçonnerie. Pour l’instant, il vous est interdit de franchir cette barrière ; mais vous avez la clé, et quelque jour, il vous sera permis d’ouvrir et de passer. Les préjugés, les passions et l’erreur placent de nombreux obstacles entre l’homme et la Vérité ; mais il n’est point de difficultés que l’énergie, la persévérance et l’intention droite ne puissent surmonter.

Qu’est-ce que le Saint des saints ? On peut l’interpréter comme le trésor intérieur du Maître Secret, qui recèle la Vérité ultime. Ce trésor peut être vu, entre autres, comme :

  • le secret du discernement (voir la réalité telle qu’elle est, savoir distinguer entre le bien et le mal),
  • la paix intérieure ou la sérénité (Jésus dit que le Royaume de Dieu est au-dedans de nous ; par ailleurs, la philosophie bouddhiste sous-entend de la même manière que le nirvana est en nous),
  • l’amour,
  • la sagesse,
  • ou encore, le “coeur” (les nobles pensées viennent du coeur dit le TFPM).

Mais pourquoi nous est-il pour le moment défendu d’accéder au Saint des saints ? La réponse est presque évidente : nous n’avons pas encore résolu la question des trois mauvais compagnons. Ces derniers courent toujours, et leur sort devra être réglé aux degrés suivants.

Les trois mauvais compagnons sont l’ignorance, le fanatisme et l’ambition. Le TFPM parle à ce degré de préjugés, de passions et d’erreur. Voilà les obstacles qui nous habitent, qui troublent notre progression, qui s’opposent à notre marche vers notre trésor intérieur. C’est ce que représente Ziza : la balustrade.

De fait, nous vivons dans un monde fait d’illusions et de fausses croyances : notre rapport à la réalité est biaisé car nous sommes conditionnés par un nombre infini de facteurs que nous ne maîtrisons pas, et dont nous ne sommes même pas conscients : prédispositions, particularités génétiques, psychologie, conditions de vie, habitudes, relations, circonstances, vécu, expérience, éducation reçue, culture…

Malheureusement, notre ego nous conduit souvent à oublier l’existence de ces facteurs déterminants, et à penser que nous sommes libres et éclairés.

C’est bien sûr la connaissance de soi qui permettra de déchirer tous ces voiles : il faudra nous confronter aux trois mauvais compagnons, voir de quoi ils sont faits et s’ils peuvent être maîtrisés, voire détruits.

Comment arriver à la sagesse ? 

Le Trois Fois Puissant Maître : La route du Devoir mène sûrement à la Vérité… Sachez que rien ne s’accomplit sans efforts.

Le Devoir et le travail sont les moyens d’avancer vers la sagesse et la Vérité.

A l’inverse, la paresse, les habitudes et le confort des préjugés sont incompatibles avec le chemin de l’élévation. On se souvient du péché originel par lequel Adam et Ève ont croqué du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal : ce désir de posséder le fruit pour soi-même, sans comprendre, sans faire d’effort, conduit à l’erreur et à la souffrance.

L’humilité, la rigueur et l’effort nous permettrons peut-être de trouver le point de convergence entre soi et le cosmos tout entier : nous comprendrons alors que nous sommes tout et rien à la fois…

Lire aussi notre article : Liste de planches au grade de Maître Secret.

Un livre pour votre bibliothèque :

Modif. le 21 septembre 2020

Vous pouvez noter cet article !

%d blogueurs aiment cette page :