Press "Enter" to skip to content

La pyramide du Louvre : symbolisme et secrets

5/5 (5)

La pyramide du Louvre et son symbolisme : qu’évoque ce monument ? Quelle signification cachée ? Quels sont les secrets et mystères de la pyramide du Louvre ?

La pyramide du Louvre a été construite entre 1985 et 1989 sous l’impulsion de François Mitterrand dans le cadre du projet “grand Louvre”. Son concepteur est l’architecte Ieoh Ming Pei.

Etablie au milieu de la cour Napoléon, la pyramide constitue le hall d’accueil principal du musée. Mais il y a en réalité cinq pyramides :

  • la “grande pyramide”, d’une hauteur de 21,64 mètres,
  • trois petites pyramides, chacune d’une hauteur de 5 mètres, encadrent la grande pyramide en formant au sol un losange inachevé :
    • on note une différence d’orientation entre ces trois petites pyramides et la grande pyramide (rotation de 45°),
    • des bassins d’eau en forme de triangle sont disposés entre la grande pyramide et les petites pyramides, sauf du côté de l’entrée principale,
  • une cinquième pyramide, inversée, d’une hauteur de 7 mètres, est implantée au niveau du Carrousel du Louvre (entre l’Arc de Triomphe du Carrousel et la grande pyramide).

L’ensemble se présente comme suit :

pyramide du louvre plan vu du ciel

Voici une photo de la pyramide inversée du Carrousel du Louvre :

pyramide inversée carrousel du Louvre

Notons que le sommet de cette pyramide inversée pointe vers le sommet d’une autre petite pyramide en pierre. Quelques centimètres séparent les deux pointes, évoquant un point de correspondance décisif entre les principes opposés : le haut et le bas, le Ciel et la Terre, le grand et le petit, le macrocosme et le microcosme, le transcendant et l’immanent.

Cette croisée énergétique évoque le point central du sablier, ou encore le centre de la croix.

De manière générale, la pyramide du Louvre symbolise la rencontre, la réconciliation, la synthèse, l’équilibre et l’harmonie : elle constitue une porte d’entrée sur la Connaissance.

Entrons plus en détails dans le symbolisme et les secrets de la pyramide du Louvre.

Lire aussi notre article : Les mystères et secrets de la place de la Concorde.

La pyramide du Louvre : symbolisme et secrets.

A la fois classique et moderne, la pyramide du Louvre recèle un symbolisme très riche, qui a trait à l’Histoire, aux chiffres, à la géométrie, ou encore à l’alchimie. Tentons d’en percer le sens.

Les rapports entre le triangle et le carré.

L’ensemble formé par les pyramides du Louvre évoque autant le triangle que le carré :

  • les faces des pyramides sont triangulaires, mais leur base est carrée,
  • chacune des faces est constituée à la fois de triangles et de losanges de verre,
  • vu du ciel, les pyramides s’inscrivent dans un grand carré découpé en différents triangles.

La rencontre entre le triangle et le carré évoque la rencontre du 3 et du 4, autrement dit de la trinité divine et du quaternaire terrestre. C’est l’union du spirituel et du matériel : deux types de perfection qui découlent du même centre, de la même source.

Un symbolisme à mettre en parallèle avec celui du centre, du cercle (vu de l’extérieur, la base de la pyramide inversée du Carrousel est inscrite dans un cercle), de la croix ou encore celui de l’étoile.

Eau, lumière et transparence.

Transparente, ouverte aux rayons du soleil, la grande pyramide du Louvre émerge au milieu de sept bassins d’eau qui reflètent le ciel comme dans un miroir.

Nous avons là la rencontre du Feu et de l’Eau, deux éléments alchimiques essentiels.

Le Feu, symbole de l’esprit supérieur, ensemence l’Eau (l’âme humaine changeante) pour donner naissance à un être nouveau : c’est la vie qui s’épanouit, aussi bien sur le plan physique que spirituel. Cette fertilité évoque aussi les eaux du Nil, à proximité desquelles se trouvent les grandes pyramides de Gizeh.

Le thème de la rencontre du Feu et de l’Eau s’applique aussi à la toute proche place de la Concorde : l’obélisque figure un rayon solaire éternel entouré de la fontaine des Mers et de celle des Fleuves.

Lire notre article sur l’Eau et le Feu en alchimie.

Cime et profondeurs.

La grande pyramide du Louvre évoque autant la cime que les profondeurs :

  • la pointe de la pyramide invite à s’élever vers le Ciel, vers le monde de l’Esprit,
  • pourtant la pyramide se présente comme un hall d’entrée souterrain : on descend, on s’enfonce dans les entrailles de la terre, de la matière.

Descendre pour s’élever : ce paradoxe bien connu en ésotérisme est une allusion à l’effort de connaissance de soi. C’est en effet en visitant l’intérieur de soi-même que l’on pourra, peut-être, accéder à la compréhension des plus grands mystères de l’univers.

C’est aussi la correspondance entre le Ciel et la Terre, car selon une célèbre formule alchimique, ce qui est en haut est comme ce qui est en bas (Table d’Emeraude d’Hermès Trismégiste).

Selon une autre formule alchimique, “VITRIOL“, c’est en visitant l’intérieur de la terre que l’on pourra trouver la “pierre cachée”. Cette pierre cachée évoque un diamant, peut-être un octaèdre, forme constituée de deux pyramides accolées par leur base. Précisément, la pyramide du Louvre, par son aspect cristallin, évoque ce type de pierre précieuse.

Généralités sur le symbolisme de la pyramide.

La pyramide est l’un des symboles les plus anciens et les puissants qui soient. Sa forme évoque la matière idéalisée, spiritualisée, abstraite, éclatante de perfection. La pyramide véhicule donc le langage de la géométrie et des mathématiques : un langage qui traduit la rencontre du physique et du métaphysique.

En tant qu’édifice construit par les hommes, la pyramide représente l’existence humaine, la civilisation, l’émergence de la conscience. C’est l’ordre qui émerge au milieu du chaos de notre condition.

La pyramide possède un fort pouvoir ascensionnel : elle joue le rôle d’échelle cosmique. Comme la flèche des cathédrales, elle traduit une dynamique d’élévation, en l’occurrence l’élévation vers le Principe supérieur et vers les hautes sphères de la Connaissance.

Ainsi, la pyramide constitue un lieu sacré : un temple, un Saint des saints.

De même, la pyramide inversée peut être vue comme une ouverture au monde : le champ s’élargit, le point devient plan, l’univers se déploie sous nos yeux, désormais clairvoyants.

Ainsi, la pyramide droite traduit la convergence vers la source, alors que la pyramide inversée représente l’élargissement du “moi” vers le “Tout” : deux chemins qui traduisent en réalité une même démarche spirituelle.

D’autre part, la pyramide constitue de fait un symbole maçonnique, sa forme évoquant le delta lumineux, symbole du Grand Architecte de l’Univers et de son infinie sagesse.

Une référence évidente à l’Egypte ancienne.

Dans l’Egypte ancienne, les pyramides sont des édifices dédiées aux rites funéraires. Elles constituent le lieu du passage vers l’au-delà, vers la vie supra temporelle. Mais il s’agit de pyramides-tertres, opaques, recouvrant et cachant les tombeaux des rois et des reines, alors que la pyramide du Louvre est toute transparence.

Cependant, le symbolisme du tombeau et de la mort peut être repris pour la pyramide du Louvre : en effet, pénétrer dans la pyramide, entrer dans le musée, c’est abandonner une partie de soi-même, c’est renoncer à sa propre ignorance. Car s’ouvrir aux savoirs et à la connaissance implique d’accepter d’évoluer, et donc de mourir à son ancien “moi”.

On notera d’autres références évidentes à l’Egypte ancienne :

  • les proportions de la grande pyramide du Louvre sont calquées sur la pyramide de Khéops, certes en dimension réduite,
  • la pyramide du Louvre sert de porte d’entrée, comme les pyramides d’Egypte servaient de porte d’accès à l’au-delà,
  • le musée du Louvre est célèbre pour ses collections égyptiennes, dont certains objets sont issus de la campagne d’Egypte de Napoléon Bonaparte (rappelons que la pyramide se situe cour Napoléon).

On peut aussi établir un parallèle entre la pyramide du Louvre et l’obélisque de la Concorde, distantes de seulement quelques centaines de mètres. La pyramide et l’obélisque se trouvent sur l’axe historique de Paris : François Mitterrand y a vu une correspondance cosmique entre la vallée des Rois égyptienne et la Voie Royale parisienne, entre l’Orient et l’Occident.

Vallée des Rois, Voie Royale : c’est l’axe des souverains, des présidents ; la voie du triomphe, de l’apothéose, et l’accès à une certaine forme d’immortalité.

La pyramide du Louvre et son symbolisme alchimique.

Nous avons évoqué le symbolisme alchimique de la pyramide du Louvre à travers l’Eau et le Feu, ainsi qu’à travers la correspondance entre le haut et le bas.

En alchimie, l’élément Feu est représenté par un triangle droit, et l’élément Eau par un triangle inversé.

L’union des deux triangles forme le sceau de Salomon, dont la signification ésotérique est particulièrement riche et éclairante.

Sceau de Salomon Eau et Feu

L’Eau et le Feu sont les deux énergies qui dominent le monde. Leur rencontre ou superposition marque l’union du masculin et du féminin, de l’esprit et de la matière, de l’immanence et de la transcendance.

On peut compléter cette analyse en remarquant la présence des deux autres éléments alchimiques : l’Air (exprimé par la transparence de la pyramide) et la Terre (le hall souterrain).

La pyramide du Louvre et le mystère du Graal.

Le symbolisme de la pyramide du Louvre offre une clé de résolution du mystère de l’existence. Cette clé réside dans la réconciliation des principes opposés : la dualité se trouve harmonisée dans l’unité.

C’est la raison pour laquelle on a vu dans cet édifice un Graal spirituel. Certains auteurs (Dan Brown dans le Da Vinci Code) ont même vu dans la pyramide inversée du Carrousel le Calice du Graal, en forme de V.

Au final, la pyramide du Louvre évoque un lieu de régénération voire de renaissance. Il faut s’enfoncer au plus profond de la terre, dans ce gouffre de cristal pour entrer dans les voies de la Connaissance. Au coeur de la cité, au centre du monde, la pyramide du Louvre est une porte d’entrée : le début d’un incroyable voyage initiatique.

Au premier plan : le Carrousel du Louvre avec sa pyramide inversée
pyramide inversée du carrousel du louvre
Dans le Carrousel du Louvre

Lire aussi notre article : Les mystères et secrets de la place de la Concorde.

Modif. le 19 mai 2021

Vous pouvez noter cet article !

%d blogueurs aiment cette page :