Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

La grotte et son symbolisme : interprétation

4.8/5 (5)

La grotte et son symbolisme : interprétation. Quel est le sens caché de la caverne ? En quoi la grotte permet-elle de mieux se connaître ?

La grotte est un lieu sombre qui s’enfonce dans la Terre, vers l’inconnu. Synonyme de caverne, de fosse ou d’antre, la grotte peut aussi être associée au gouffre, donc à la chute.

L’antre est une excavation naturelle utilisée comme abri par les hommes ou les animaux, dont certains peuvent être féroces ou fabuleux : ours, sphinx, monstres effrayants.

La grotte est associée à des personnages mythiques : c’est l’antre de Vulcain (dieu du feu et du métal), la caverne du cyclope Polyphème (vaincu par Ulysse), la grotte où Mithra réalise le sacrifice du taureau, ou encore la grotte de la Sainte-Baume où Marie-Madeleine vécut les 30 dernières années de sa vie.

Par ailleurs, la caverne évoque le mythe de Platon : elle est le lieu qui symbolise l’ignorance, l’enchainement aux illusions. Des prisonniers pensent voir la réalité, mais il s’agit en fait d’images projetées sur la paroi de la grotte. Ainsi, la caverne représente l’état de ceux qui prennent leurs perceptions pour la réalité. L’Homme devra faire l’effort d’élever son âme pour contempler le monde des réalités vraies : celui des Idées.

Lire notre article complet sur l’allégorie de la Caverne de Platon.

Lieu d’aliénation, la grotte représente l’inframonde, c’est-à-dire le monde de la souffrance, de la torture et des Enfers. Elle constitue une punition et parfois un piège dont on peut difficilement s’extirper.

La grotte est souvent associée à l’eau : les eaux souterraines, visqueuses, représentent l’âme attirée vers le bas car soumise à la matière. La grotte peut aussi être associée au feu des Enfers. Mais lorsque ce feu est intérieur, il se change en une Lumière pure, celle de la conscience qui s’éveille.

Réceptacle de l’énergie tellurique, la grotte offre une image du monde terrestre dont nous sommes prisonniers, et duquel l’âme tente de s’échapper pour rejoindre le monde d’en-haut.

Enfin, le symbolisme de la grotte rappelle celui :

  • du crâne,
  • de la sphère,
  • de l’oeuf du monde,
  • du stupa (tumulus bouddhique abritant des reliques),
  • de la montagne (abritant des grottes ou des temples souterrains),
  • du triangle inversé (alors que la montagne est représentée par un triangle droit),
  • des boyaux ou des entrailles,
  • du labyrinthe,
  • du coeur,
  • du centre,
  • de la maison,
  • du berceau ou au contraire de la tombe,
  • du Purgatoire,
  • du sexe féminin, du ventre ou de la matrice,
  • de l’athanor (four alchimique),
  • du tao : source sombre et inconnaissable de toute chose dans le taoïsme,
  • du temple,
  • de la crypte,
  • ou encore du cosmos : le sol de la grotte est plat (la Terre) et sa voûte rappelle le ciel.

Entrons dans la grotte et tentons de décrypter son symbolisme.

La grotte et son symbolisme.

La grotte représente notre intériorité, notre personnalité : ce peut être un lieu de fureur sauvage, ou au contraire l’endroit où s’exprime l’élan du coeur.

Visiter la grotte, c’est partir à la découverte de notre inconscient, c’est rencontrer nos peurs, nos désirs et nos instincts.

Il faut descendre en soi pour se connaître, visiter les entrailles de sa propre matière, faire l’effort d’ouvrir sa conscience : Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les dieux (Socrate).

Ainsi, la sombre grotte est destinée à recevoir la lumière pure de la Connaissance et de la raison, seul espoir de voir les monstres s’évanouir, seul moyen d’entrer dans la vie véritable, faite de sagesse et de sérénité.

La grotte est aussi le lieu de la réflexion : c’est le cabinet de réflexion maçonnique ou la grotte des ermites, lieu de solitude et de prière. C’est là que l’âme peut se libérer d’elle-même, par elle-même : les passions seront vaincues par la pensée juste, par le noûs. Et de fait, la grotte dispose toujours d’une ouverture vers la Lumière, signe que même enfermé dans la matière, l’Homme peut accéder à la liberté spirituelle.

Dans la mythologie grecque, l’oracle de Trophonios est particulièrement difficile d’accès : situé dans une grotte sombre, on y accède par une série d’épreuves : échelles, ouvertures étroites, serpents… La caverne symbolise là encore l’exploration du moi intérieur.

La grotte : renaissance et initiation.

De nombreuses traditions associent la grotte à l’initiation.

Les cérémonies d’initiation débutent souvent par le passage du néophyte dans un lieu sombre : c’est le regressus ad uterum décrit par Mircea Eliade, spécialiste du sacré. C’est le cas pour le culte des Mystères d’Éleusis ou en franc-maçonnerie à travers l’épreuve de la Terre.

Entrer dans la grotte, c’est retourner à l’origine, à la Source ; c’est mourir pour renaître, se transformer, pénétrer les choses cachées, accéder aux secrets. La caverne est donc le lieu de l’éveil et de l’ordre intérieur.

Rappelons que de nombreuses légendes font de la grotte l’endroit de la naissance (des dieux, des prophètes) ou de la révélation, telle l’oracle Sibylle à Cumes ou la grotte de Lourdes.

La grotte : un lieu sacré.

La grotte symbolise le point d’accès au centre de la Terre, donc à la Source. Accéder à ce lieu, c’est pousser la porte de l’au-delà, c’est rencontrer l’Eternel. A ce titre, la grotte est un lieu hautement sacré, cela dès le Paléolithique (Niaux, Chauvet, Lascaux, Pech-Merle…).

C’est aussi le cas à Rocamadour (Lot), haut lieu de pèlerinage depuis le Moyen-Age puisque c’est dans une grotte qu’ont été découvertes les reliques de saint Amadour. A Rocamadour, les nombreuses grottes (la terre) entrent en résonnance avec la falaise (la direction du Ciel).

Enfin, la grotte est associée aux rites magiques et à la sorcellerie : elle forme alors un véritable temple souterrain où l’on dialogue avec les puissances de la terre, de la mort et de la germination.

Conclusion sur le symbolisme de la grotte.

Lieu redoutable, sordide, terrifiant, la grotte nécessite effort et lâcher-prise pour être pénétrée, visitée.

Il faut se livrer à elle, accepter de se confronter à l’inconnu, prendre le risque de rencontrer l’intérieur de soi-même. En réalité, la grotte agit comme un miroir de notre propre personnalité.

La grotte est la définition même du lieu secret, caché, à l’écart du monde, d’où sa dimension sacrée. La grotte est une épreuve, un combat intérieur. Or la Lumière surgira de cet intérieur, car toutes les réponses se trouvent en nous.

Pour aller plus loin :

  • Le dictionnaire des symbolesde Gheerbrant et Chevalier. Avec ses 1600 articles, cet ouvrage est une référence dans l’étude des symboles et des chiffres.

Modif. le 25 janvier 2022

Vous pouvez noter cet article !

Cookie Consent with Real Cookie Banner
%d blogueurs aiment cette page :