Press "Enter" to skip to content

“De midi à minuit”

5/5 (1)

De midi à minuit : quelle est la signification de la durée des travaux en franc-maçonnerie au Rite Ecossais Ancien et Accepté (REAA) ? Pourquoi le travail se fait-il durant la deuxième partie du jour ?

En loge symbolique, les travaux durent de midi à minuit. A ce titre, le Second Surveillant se tient au Midi pour appeler les Frères au travail, et le Premier Surveillant se tient à l’Occident pour clôturer les travaux.

Cette amplitude horaire peut étonner ; on aurait pu imaginer des travaux commençant à l’aube et se terminant au crépuscule…

Le rituel du 2ème degré REAA nous donne quelques explications :

En tant que Rite solaire, notre rituel ouvre les Travaux lorsque l’astre du jour est à son maximum de puissance et les continue jusqu’à son épuisement apparent.
On peut comprendre aussi que la recherche de la Vérité, qui est l’objet primordial du Travail initiatique, ne saurait être pratiquée avec fruit dès le matin de notre vie intellectuelle. Nous ne discernons judicieusement qu’au midi de notre vie alors qu’ayant acquis le contrôle de nos facultés, nous parvenons à la maturité de la pensée. Une fois consacrés au Grand Œuvre, nous ne cesserons de travailler jusqu’à notre minuit, terme de notre séjour terrestre.

Midi est donc le moment où la lumière est à son maximum : c’est le moment de la “pleine conscience”, de l’ouverture maximale, le moment le plus propice à l’élévation spirituelle.

Symboliquement, le Midi correspond au milieu de la vie (voir le symbolisme de l’âge de 40 ans) : c’est le début du déclin physique mais aussi le début de la sagesse. Un moment qui sonne la spiritualisation de notre être.

La première partie de notre vie était marquée par les passions, les impulsions, l’inconscience. Nous étions des êtres non-éveillés et non-initiés.

La seconde partie de notre vie est l’occasion de déchirer les voiles, de dépasser nos illusions. Nous marchons vers la mort, mais paradoxalement cette perspective peut nous aider à vaincre nos préjugés. Nous nous détachons peu à peu de notre corps-matière pour entrevoir la vérité.

Tentons d’interpréter la durée des travaux de “midi à minuit”.

Lire aussi notre article : Zénith, débir, nadir : définition et signification.

De midi à minuit : signification.

En loge symbolique, le temps sacré court de “midi à minuit”. Cette expression évoque les cycles et la dualité, mais elle invite aussi à dépasser cette dualité.

La dualité midi-minuit.

Midi et minuit forment un couple de termes opposés, de même que blanc et noir, soleil et lune, jour et nuit, dedans et dehors, yin et yang, ou encore lumière et matière.

Or ces oppositions ne doivent pas être vues comme irréconciliables, mais complémentaires et fécondes. Car tout déclin comporte une opportunité, toute croissance comporte un risque : c’est la loi des cycles.

Le cycle de la lumière promet un éternel retour : la nuit promet le jour, l’inquiétude s’efface au profit de l’espérance.

En travaillant sous la lumière déclinante, nous nous préparons à retrouver les ténèbres, le dehors, le monde profane, mais aussi les recoins sombres de nous-mêmes.

Il s’agira alors de faire vivre d’une autre manière la lumière précédemment reçue :

Que la lumière qui a éclairé nos travaux continue à briller en nous pour que nous poursuivions au dehors l’œuvre commencée dans le Temple…

Ainsi, la lumière continue de briller, mais sous une autre forme : c’est désormais celle de la lune, qui symbolise la réflexion, la plongée en soi.

Rappelons-le, le jour n’existerait pas sans la nuit, le travail ne pourrait se faire sans repos, l’esprit ne pourrait exister sans la matière. Le franc-maçon recherche la lumière parce qu’il sait qu’il vit dans les ténèbres. Et il accepte de retourner aux ténèbres parce qu’il sait qu’il porte la lumière, tout au fond de lui.

Le dedans et le dehors.

En réalité, le déclin de la lumière durant les travaux n’est qu’apparent. Car la lumière du soleil a été absorbée, intériorisée par les franc-maçons en loge.

Lorsque les bougies s’éteignent et que nous nous séparons, il fait nuit. Mais la lumière continue de briller en nous, plus puissante que jamais.

Ainsi, nos tenues sont bornées par deux optimums, deux apogées :

  • Midi marque l’ouverture maximale du coeur et de l’esprit : vides et transparents, nous sommes prêts à recevoir, à voir et à entendre,
  • Minuit marque une ouverture maximale vers l’extérieur : emplis de la lumière de la connaissance, nous sommes prêts à donner.

Il faut recevoir pour donner, et donner pour recevoir : “de midi à minuit” est le signe d’une respiration qui symbolise la vie ainsi que le lien qui doit nous unir aux autres, à tous les autres.

De midi à minuit et la règle.

La règle à 24 divisions évoque les 24 heures de la journée, qui se subdivisent en 12 heures de temps sacré et 12 heures de temps profane.

La règle et ses graduations peuvent aussi être vues comme une échelle qui permet l’ascension spirituelle :

  • en loge, la lumière du soleil décline pour devenir une lumière intérieure,
  • à l’extérieur, le franc-maçon rend au monde la lumière acquise : il se vide de ce qu’il a appris, et attend un nouveau “midi” pour recharger ses batteries spirituelles.

Pour aller plus loin :

Modif. le 30 septembre 2020

Vous pouvez noter cet article !

%d blogueurs aiment cette page :