Press "Enter" to skip to content

Le chiffre 40 et sa signification cachée

5/5 (2)

Le chiffre 40 : quelle signification ? Que représente le chiffre 40 sur le plan spirituel, biblique et ésotérique ? Voici une tentative d’interprétation.

Avant toute chose, quarante (qui est en réalité un nombre plutôt qu’un chiffre) est 4 X 10. Le chiffre 10 symbolisant la totalité, l’achèvement et le retour à l’unité, quarante est donc 4 fois cela.

Autrement vu, 40 est formé des chiffres 4 et 0 :

  • 4 évoque le monde manifesté dans toute sa perfection,
  • 0 évoque le mystère qui sous-tend la création.

Nous avons-là deux chiffres parfaitement complémentaires : l’un est matière et l’autre esprit.

Le chiffre 40 est surtout important dans la Bible : il est associé à des événements majeurs et évoque une transition vers un nouvel état.

Chiffre à dimension purement temporelle, 40 annonce un nouveau cycle, une phase de changement ou une épreuve à traverser, débouchant sur un ordre nouveau. Il exprime une unité de temps.

De par sa signification religieuse, quarante est resté un chiffre éminemment symbolique, en particulier dans la culture occidentale. Son “succès” vient peut-être du fait que sa valeur est suffisamment élevée pour être remarquable et déterminante.

Entrons dans le symbolisme et la signification du chiffre 40.

Le chiffre 40 : signification biblique.

Le chiffre 40 a une importance considérable dans la Torah et dans la Bible. En voici quelques exemples.

Dans l’Ancien Testament (Torah) :

Dans le Nouveau Testament :

  • Jésus passe 40 jours et 40 nuits de tentation et de faim dans le désert (Matthieu 4, 2) : cet épisode a inspiré les 40 jours du carême (jeûne), “carême” signifiant “quarantième jour”,
  • Il se passe 40 jours entre la résurrection et l’ascension de Jésus (Actes 1, 3).

Dans la Bible, le chiffre 40 représente donc la durée d’un événement majeur, d’une épreuve, d’un châtiment ou d’un règne fondateur : c’est donc le chiffre du passage et de la transformation, marqués par l’intervention divine et aboutissant presque toujours à une nouvelle alliance.

C’est aussi la durée de l’introspection qui débouche sur un changement profond. C’est le temps de la transition, du retour sur soi.

Les autres significations du chiffre 40.

Dans certaines cultures, le chiffre 40 est associé au nombre de jours qu’il faut pour que l’âme d’un mort quitte définitivement le corps. C’est le temps des rites funéraires et du deuil, de l’Egypte ancienne à nos jours. Chez les catholiques, la messe de quarantaine est donnée 40 jours après le décès.

Quarante évoque aussi la quarantaine, au sens d’isolement des animaux en transit ou des malades : c’est une période de temps suffisante pour lever un doute.

Le chiffre 40 évoque aussi un changement dans la vie de l’homme : c’est le cap de la quarantaine, autrement dit l’entrée dans la sagesse (la “vraie vie”) mais aussi le début du déclin physique. C’est, selon Jean-Jacques Rousseau, l’âge “le plus convenable pour gouverner un pays”.

L’âge de 40 ans marque le milieu de la vie, le midi de l’existence. Pour les franc-maçons, le travail se fait de “midi à minuit”, c’est-à-dire au cours de la deuxième moitié de la vie : Nous ne discernons judicieusement qu’au midi de notre vie alors qu’ayant acquis le contrôle de nos facultés, nous parvenons à la maturité de la pensée. (rituel du 2ème degré)

Dans l’Islam, l’âge de 40 ans évoque un esprit mûr, responsable, capable de compréhension des choses divines (Coran 46, 15).

A noter que le prophète Mahomet reçoit la révélation de l’ange Gabriel à 40 ans. Le bouddha prêche pendant 40 ans, ce qui correspond à la deuxième moitié de sa vie.

Le chiffre 40 se retrouve aussi dans les arts et dans les lettres : l’Académie française compte 40 membres, ce nombre ayant été choisi en référence aux épisodes bibliques précités.

Enfin, en gématrie (interprétation kabbalistique des lettres hébraïques), 40 est la valeur numérique de la lettre Mem, qui signifie “l’eau”. L’eau est ici la source de Vie, la Grande mère, la matrice du monde dont l’essence est Amour infini.

Pour aller plus loin :

  • Le dictionnaire des symbolesde Gheerbrant et Chevalier. Avec ses 1600 articles, cet ouvrage est une référence dans l’étude des symboles et des chiffres.

Lire aussi nos articles :

Modif. le 29 septembre 2020

Vous pouvez noter cet article !

%d blogueurs aiment cette page :