Press "Enter" to skip to content

Le Second Surveillant : un éveilleur

5/5 (1)

Le Second Surveillant : quel est son rôle en loge au REAA ? En quoi consiste l’enseignement initiatique du Second Surveillant auprès des Apprentis ?

Le Second Surveillant est d’abord un Frère de la loge, un simple Frère. De la même manière que nous sommes tous Frères, nous sommes tous Frères Second Surveillants en puissance… ou en devenir. En réalité le terme “Second Surveillant” renvoie à une charge et non à un Frère en particulier.

Rappelons qu’une charge peut être considérée comme un devoir, un engagement, et non pas comme un pouvoir ou une gloire.

Le Second Surveillant est ensuite un officier parmi les officiers. Il est aussi appelé “Troisième Maillet” car il est, aux côtés du Vénérable Maître et du Premier Surveillant, l’un des trois officiers qui dirigent les Travaux de la loge.

L’existence des surveillants de loge est l’héritage de la maçonnerie opérative. Jadis, sur les chantiers de construction de cathédrales, il y avait des maîtres en charge de diriger, et de superviser le travail des ouvriers apprentis et compagnons.

La position du Second Surveillant dans la Loge.

Au REAA, le Second Surveillant est placé au milieu de la colonne du Midi, faisant face aux Frères placés sur la colonne du Septentrion, parmi lesquels les Apprentis.

Entre le Second Surveillant et les Frères de la colonne du Septentrion se trouve le fil à plomb, qui est le symbole du Second Surveillant. Nous y reviendrons.

Le Deuxième Surveillant et son maillet.

Le Second Surveillant utilise un maillet, qui est l’attribut d’une autorité reconnue. Le maillet sert à marquer les instants importants du rituel, par une ponctuation sonore. Le maillet imprime un rythme, il est progression. Il symbolise la force de la volonté agissante.

A l’ouverture des travaux, chaque coup de maillet nous place un peu plus dans le sacré de la tenue qui se présente à nous. Chaque coup de maillet nous appelle à intégrer un peu plus notre place dans l’édifice, en conscience.

Le symbole du Second Surveillant.

Le Second Surveillant porte à son sautoir un bijou représentant le fil à plomb, qui symbolise la perpendiculaire et indique le centre de la terre.

Ce bijou renvoie directement à la formule V.I.T.R.I.O.L. : Visita Interiora Terrae Rectificando Invenies Occultum Lapidem, autrement dit “Visite l’intérieur de la Terre, et en rectifiant, tu découvriras la Pierre cachée”.

Cette formule propose aux Apprentis ainsi qu’à tous les Frères maçons de commencer ou recommencer notre introspection, afin d’épurer nos aspérités et de progresser en conscience.

Le rôle du Second Surveillant.

Le rôle du Second Surveillant est triple :

  • En tenue, il participe à la direction des travaux et veille à la discipline sur la colonne du Septentrion. Il transmet au Vénérable Maître les demandes de parole de sa colonne.
  • En dehors des tenues, il accompagne les Apprentis dans leur cheminement, et les initie progressivement aux connaissances du Premier Degré. Nous touchons-là au cœur du rôle du Second Surveillant : de la qualité de son enseignement, de son “instruction”, dépendra la capacité des Apprentis à persévérer et à trouver leur place dans la Loge. A ce titre, il porte une lourde responsabilité.
  • Enfin le Second Surveillant prépare l’élévation des Apprentis au grade de Compagnon. Si l’Apprenti s’est bien préparé à cette élévation, il pourra prétendre à une augmentation de salaire au moment opportun.

Veiller, éveiller, élever.

Le Second Surveillant est donc à la fois veilleur (en tenue) et éveilleur (en dehors des tenues).

L’objectif est clairement d’amener les Apprentis à la connaissance d’eux-mêmes, afin de les aider à accéder à de nouveaux niveaux de conscience.

Qu’est-ce que l’éveil ? C’est peut-être la prise de conscience progressive que le moi individué n’est qu’une illusion et que rien n’est séparé.

Il y a plusieurs chemins d’accès à ces niveaux de conscience supérieurs dans lesquels la présence de l’ego et du mental diminue jusqu’à parfois s’effacer totalement :

  • Premier moyen : la raison, que je lierais au TRAVAIL. L’acquisition de connaissances, le raisonnement philosophique ou scientifique et l’intensité de l’analyse peuvent nous amener à la prise de conscience que tout est Un.
  • Deuxième moyen : l’expérience vécue, que je lierais au DESTIN. Certaines expériences de vie peuvent nous amener à réaliser que chacun de nous est l’autre. Cela peut être une erreur commise, ou un événement provoquant une prise de conscience.
  • Troisième moyen : l’intuition, que je lierais au LACHER-PRISE. Notre libre-arbitre nous autorise à tout moment à nous extraire du monde matériel. Il suffit pour cela de s’arrêter, de se poser, d’éviter de penser au quotidien et à l’avenir. C’est bien sûr plus facile à dire qu’à faire. Ce lâcher-prise laisse le champ libre à notre intuition et dessine des chemins de lumière vers la Vérité.
  • Quatrième moyen : LA FRATERNITE. En effet c’est souvent dans le regard de l’autre que l’image de nous-même est la plus claire. C’est alors qu’altérité devient identité.

Nous empruntons tous des moyens différents qui nous permettent de progresser. Souvent, notre progression a débuté avant même notre entrée en franc-maçonnerie. Dans tous les cas, beaucoup de chemin reste à parcourir, avec l’aide des mains fraternelles qui se tendent. Rien ne sert de forcer les choses ni d’aller trop vite.

Avoir le sentiment d’être en relation avec la globalité du monde, éprouver un sentiment de sérénité et de plénitude, éprouver un amour inconditionnel pour autrui, ne plus avoir peur de la mort n’est jamais accessible facilement ni de manière permanente.

Le Frère Second Surveillant lui-même n’est pas forcément plus avancé que les Apprentis. Mais, par son expérience et par ce que lui ont dit les autres Frères, il connaît le chemin, et son rôle est d’en indiquer l’entrée aux Apprentis.

Ainsi le Frère Second Surveillant n’instruit pas. Il éveille et rappelle l’existence de cette entrée.

A ce stade, revenons sur la formule VITRIOL et la perpendiculaire. Il semble que la perpendiculaire indique la marche du travail à suivre, l’introspection et la descente en soi sans dévier de l’axe, avant de rectifier si nécessaire. Chaque niveau de descente est un palier de décompression par rapport au poids de ce que nous sommes, et un nouveau niveau de conscience.

Plus nous descendons, plus nous nous élevons. Au fond de ce si long chemin, on devine la présence d’un joyau, d’un cœur pur. Voilà le but.

Ce processus de transformation doit nous permettre de guider notre éthique et d’établir une hiérarchie des valeurs humaines, dont voici un exemple qui n’a pas vocation à représenter la Vérité :

pyramide des valeurs

En conclusion, le Second Surveillant est un éducateur responsable, un conseiller fraternel qui aide à dégrossir la pierre brute.

Il fait vivre la perpendiculaire, symbole actif de la recherche de soi dans les profondeurs du silence, de l’équilibre et de la voie droite.

Voir aussi :

Vous pouvez noter cet article !

Mission News Theme by Compete Themes.
%d blogueurs aiment cette page :