Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

« Satan se déguise en ange de lumière » : explication

4.6/5 (10)

« Satan se déguise en ange de lumière » : que cela signifie-t-il ? Qui est Satan ? Pourquoi Lucifer est-il l’ange déchu ? Explication.

Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. Et cela n’est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n’est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs œuvres.
Deuxième épître aux Corinthiens, 11, 14-15

Dans ce passage du Nouveau Testament, Paul appelle les fidèles de l’Église de Corinthe à ne pas se laisser détourner par les faux apôtres du Christ, qui, comme Satan, se déguisent en « anges de lumière ».

Satan est donc défini comme un être manipulateur et pervers tentant de se faire passer pour un envoyé de Dieu, voire Dieu lui-même.

Ici, la lumière est symbole de vérité, de conscience pure : elle est le signe de la présence divine. Satan aurait pour objectif d’usurper cette lumière, de se l’approprier ou de la remplacer, plongeant ceux qui le suivraient dans une totale illusion.

Pourquoi Satan agit-il ainsi ? Qui est Satan et comment interpréter son pouvoir ?

Tentons une analyse de ce passage de la Deuxième épître aux Corinthiens.

Lire aussi notre article sur le symbolisme de la lumière.

Qui est Satan ?

Dans la religion chrétienne, les anges sont des êtres spirituels créés par Dieu. Intermédiaires entre Dieu et les hommes, ils se font les messagers de la volonté divine : ils portent et accompagnent la Lumière.

Mais certains anges, mus par la colère et l’orgueil, se retournent contre leur Créateur, ce qui leur vaut d’être déchus, c’est-à-dire bannis des Cieux et envoyés sur Terre. Satan est de ceux-là : il est traditionnellement associé au Diable ou à Lucifer (du latin lux : « lumière » et ferre : « porter »).

Il est donc important de souligner que Satan a été créé par Dieu, même s’il s’est opposé à lui. A ce titre, Satan n’est-il pas l’image de l’Homme et de ses péchés (orgueil, envie, haine, hybris…) ?

Etymologiquement, Satan provient de l’hébreu Śāṭān qui signifie « l’adversaire » : celui qui s’oppose, celui qui fait obstacle, en l’occurrence à Dieu et à la vérité.

Satan tente de faire illusion, il prospère sur le mensonge, il fait écran à la Lumière (celle de la conscience pure), tentant d’imposer sa vérité et de rallier les plus faibles à sa cause. C’est ainsi que Satan prend des habits de lumière et se présente comme le vrai Dieu.

Dès le départ, la tentative de Satan est vouée à l’échec. En effet, le Diable ne peut prendre la place du Créateur unique, car il n’a pas ses caractéristiques. Il ne peut modifier les Lois universelles, mais simplement tenter de les masquer : son pouvoir s’étend sur les esprits, non sur la réalité.

Mais alors, pourquoi Satan agit-il ainsi ? Comment interpréter son comportement ? Qu’est-ce qui introduit Satan en nous ?

« Satan se déguise en ange de lumière » : explication.

En réalité, on pourrait tout simplement assimiler « Satan » à notre fonctionnement psychique, fondé sur l’ego.

Nous voyons le monde à travers notre individualité, ce qui aboutit malgré nous à un travestissement de la réalité. A chaque instant, nos émotions, nos instincts et nos envies nous poussent à juger, à trier entre ce qui nous semble bon ou mauvais. Nous assimilons nos propres intérêts à ceux du monde ; nous avons l’impression de détenir la vérité ; nous rapportons tout à nous-même ; nous prenons parti ; nous pensons sincèrement que le monde devrait se conformer à nos propres idées.

Ce décentrage rappelle bien sûr le péché originel, qui a consisté pour Adam et Eve à manger du fruit défendu de l’arbre de la connaissance du bien et du mal.

Ainsi donc, notre mécanisme psychique se fonde sur l’ego (encore appelé le « moi ») : telle est la manière humaine d’appréhender le monde.

En fait, l’ego n’est bon ni mauvais : il est un phénomène naturel, l’une de nos caractéristiques profondes, essentielles. L’ego permet notre survie dans le monde, mais il fait obstacle à la vérité : il nous empêche de rencontrer le principe commun à toutes les choses, il nous fait oublier les lois universelles.

Ainsi, Satan ne serait rien d’autre que cet ego qui retient la Lumière de la vérité, qui l’empêche de passer.

Et de fait, l’ego naît de notre corps-matière, obstacle physique et psychique au passage de la Lumière. Notre corps projette une ombre que nous prenons pour la Lumière elle-même, pour la bonne raison que notre individualité est ce qu’il y a de plus important à nos yeux : nous la plaçons au centre.

La présence de l’ego-Satan est donc naturelle en nous. Certes, elle nous aide à survivre, mais elle nous cause aussi de nombreuses souffrances (peurs, faux espoirs, colère, culpabilisation, regrets, conflits…). Surtout, elle fait obstacle à toute forme de vie spirituelle.

Il s’agira donc de passer de la « survie » à la Vie véritable.

Sortir de l’illusion.

S’il n’est pas possible de tuer notre propre ego-Satan, il est possible de rompre l’illusion et de déchirer ses faux habits de lumière.

Savoir que notre ego nous masque la réalité, c’est déjà mettre Satan à distance, c’est déjà laisser la Lumière nous traverser. C’est ne plus être dupe de soi-même.

Il s’agira donc, à chaque instant, de s’ouvrir, d’observer son psychisme, de faire son auto-critique et de démonter ses préjugés. Il faudra lâcher prise, renoncer à ce que l’on croyait savoir pour explorer de nouveaux chemins de connaissance.

Il n’y a pas pire ignorant que celui qui ne sait pas qu’il est ignorant : l’ego-Satan a alors toute latitude pour agir. A l’inverse, le sage sait qu’il ne sait rien : il reconnaît que la vérité lui échappe, c’est ainsi qu’il se libère de ses illusions et qu’il accède, paradoxalement, à la Connaissance.

Lire aussi notre article : Les différents noms du diable et leur origine.

Modif. le 20 mai 2022

Vous pouvez noter cet article !

Cookie Consent with Real Cookie Banner
%d blogueurs aiment cette page :