Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Les 10 commandements de la Bible : interprétation

5/5 (1)

Les 10 commandements de la Bible : interprétation. Qu’est-ce que le Décalogue et quelle est sa signification ? Que contiennent les Tables de la loi de Moïse ?

Les 10 commandements ou Décalogue sont, dans le christianisme, les dix préceptes donnés par Dieu à Moïse sur le mont Sinaï, conformément au récit du livre de l’Exode (Ancien Testament).

Tentons d’abord un rapide résumé du livre de l’Exode :

  • Retenus en Egypte depuis plusieurs siècles, les Israelites sont opprimés par le pharaon qui craint de les voir se multiplier et se révolter. Ils sont soumis aux travaux forcés, et les nouveaux-nés mâles condamnés à mourir.
  • Placé dans une corbeille sur le Nil pour lui permettre d’échapper à la mort, recueilli par la fille du pharaon puis adopté par elle bien qu’Hébreu, Moïse grandit en prince égyptien, mais décide de fuir après avoir tué un contremaître qui maltraitait les Hébreux.
  • Moïse s’installe dans le pays de Madian, près du mont Sinaï. Sur cette montagne qu’il gravit, Moïse rencontre Dieu (épisode du buisson ardent) qui lui ordonne de retourner en Egypte pour délivrer son peuple.
  • De retour en Egypte, Moïse tente de négocier avec le nouveau pharaon, mais échoue à obtenir ce qu’il demande. Dieu envoie alors neuf plaies aux Egyptiens, en vain. Ca n’est qu’avec la dixième plaie (la mort de tous les premiers nés) que Pharaon consent à libérer les Israélites.
  • Les Israélites prennent la route du désert, mais Pharaon revient sur sa promesse et envoie une armée afin de les rattraper. Les Israélites parviennent à traverser la mer Rouge qui s’ouvre devant eux, alors que Pharaon et son armée périssent dans les eaux qui se referment.
  • Harassés, les Israélites se rendent au pied du mont Sinaï. Moïse grimpe mais tarde à revenir. En proie au doute, les Hébreux décident de se créer un nouveau culte autour du veau d’or (Exode 32). Pendant ce temps, en haut de la montagne, Dieu propose à Moïse une nouvelle alliance et lui donne les 10 commandements pour guider la nation israélite, commandements qui sont gravés sur des tables de pierre. Lorsque Moïse redescend, il aperçoit son peuple s’adonner à son nouveau culte. Pris de colère, il brise les tables de la Loi au pied de la montagne. Plus tard, Dieu demande à Moïse de tailler deux tables de pierre identiques aux premières.

Les 10 commandements forment donc un code éthique, dix recommandations ou instructions d’ordre moral et religieux.

Voici la liste et l’interprétation des 10 commandements de la Bible.

Les 10 commandements sont les suivants (Exode 20, 3-17, traduction Louis Segond) :

  1. Premier commandement : Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face.
  2. Deuxième commandement : Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l’Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent, et qui fais miséricorde jusqu’en mille générations à ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements.
  3. Troisième commandement : Tu ne prendras point le nom de l’Eternel, ton Dieu, en vain ; car l’Eternel ne laissera point impuni celui qui prendra son nom en vain.
  4. Quatrième commandement : Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de l’Eternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes portes. Car en six jours l’Eternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s’est reposé le septième jour: c’est pourquoi l’Eternel a béni le jour du repos et l’a sanctifié.
  5. Cinquième commandement : Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne.
  6. Sixième commandement : Tu ne tueras point.
  7. Septième commandement : Tu ne commettras point d’adultère.
  8. Huitième commandement : Tu ne déroberas point.
  9. Neuvième commandement : Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain.
  10. Dixième commandement : Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain; tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son boeuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain.

En résumé, les 10 commandements de la Bible sont les suivants :

  1. Premier commandement : Aimer un seul Dieu.
  2. Deuxième commandement : Ne pas vénérer d’idôle.
  3. Troisième commandement : Ne pas utiliser le nom de Dieu en vain ou pour faire le mal.
  4. Quatrième commandement : Le sabbat est un jour sacré.
  5. Cinquième commandement : Honorer son père et sa mère.
  6. Sixième commandement : Ne pas tuer.
  7. Septième commandement : Ne pas commettre l’adultère.
  8. Huitième commandement : Ne pas voler.
  9. Neuvième commandement : Ne pas livrer de faux témoignage.
  10. Dixième commandement : Ne pas convoiter les biens ou la femme de son prochain.

Les 10 commandements forment la Loi de Dieu. Ils peuvent être rassemblés en deux grandes catégories :

  • les 4 premiers commandements concernent la relation entre Dieu et les hommes, autrement dit l’alliance,
  • les 6 commandements suivants traitent des rapports au sein de la société, selon le principe, sous-entendu, de la réciprocité et de la « Règle d’or » : « ne fais pas ce que tu ne voudrais pas qu’on te fît » (Tobie 4, 15).

Cependant, les deux vont de pair : impossible d’imaginer une alliance entre les hommes sans une alliance avec Dieu.

Autrement dit, les 10 commandements énoncent un double-principe : l’amour de Dieu et l’amour de son prochain. Cette double ouverture permettra l’entrée dans un monde paix.

Notons que le cinquième commandement constitue une sorte de transition entre les commandements divins et les commandements sociétaux : honorer ses parents, c’est à la fois aimer Dieu et les hommes, c’est-à-dire ceux qui nous ont créés et ceux qui sont nos égaux. C’est d’ailleurs l’un des rares commandements « positifs » de la liste, c’est-à-dire fondé sur une incitation plutôt que sur une interdiction.

Rappelons que Moïse présente les tables de la Loi à son peuple au moment même où la discorde couve, et où Aaron, frère de Moïse, vient de décider de créer un nouveau dieu : le veau d’or, statue fondue avec les bijoux des femmes. Ce veau d’or, symbole du faux culte et de l’idolâtrie, est en totale contradiction avec les deux premiers commandements. Finalement, Moïse parvient à remettre son peuple sur le droit chemin et pardonne à Aaron.

Ainsi, en faisant connaître sa Loi, Dieu donne les moyens à son peuple de préparer sa nouvelle vie. En effet, rejoindre la Terre promise (Canaan, « bon et vaste pays où coulent le lait et le miel ») est une chose, mais encore faudra-t-il savoir habiter cette terre.

Les Hébreux se sont libérés de l’esclavage des Egyptiens, mais pas encore de leur propre servitude : ils sont en proie à la colère, au doute et au conflit. Les commandements leur montrent le chemin à suivre ; ainsi, les Tables de la loi constitueront le centre unificateur du peuple élu.

Les 10 commandements de la Bible peuvent être mis en parallèle avec les péchés capitaux :

  • Aimer Dieu permet de combattre l’orgueil
  • L’observation du sabbat préserve de la paresse qui pourrait s’installer les autres jours
  • Ne pas tuer préserve de la colère
  • Ne pas commettre l’adultère préserve de la luxure
  • Ne pas voler préserve de l’avarice
  • Ne pas convoiter les biens ou la femme de son prochain préserve de l’envie.

Les autres commandements pourraient correspondre aux péchés suivants, qui certes ne sont pas considérés comme des péchés capitaux :

  • Ne pas vénérer d’idôle préserve de l’erreur,
  • Ne pas utiliser le nom de Dieu en vain préserve de l’ambition,
  • Honorer son père et sa mère préserve de l’ingratitude,
  • Ne pas livrer de faux témoignage préserve du mensonge.

Les commandements ne sont pas exempts d’ambiguités : on parle de 10 préceptes, mais leur nombre n’est pas clairement cité dans la Bible, ce qui pourrait signifier qu’il y a d’autres commandements tout aussi importants, dans d’autres passages de l’Ancien testament.

De même, le livre de l’Exode ne précise pas si les 10 commandements doivent s’appliquer uniquement au peuple élu ou à tous les êtres humains.

Par exemple, la formule « tu ne tueras point » peut être interprétée de différentes manières. Son sens littéral est « tu ne commettras pas d’homicide », ce qui semble compatible avec le fait de tuer un animal ou un adversaire sur le champ de bataille. Dans le Livre du Deutéronome, Dieu incite d’ailleurs les Hébreux à tuer et lapider les païens et les idolâtres…

Quoi qu’il en soit, ces 10 paroles semblent insuffisantes à décrire l’intention divine. Les mots humains sont trop faibles pour retranscrire le sens profond de la « parole » de Dieu. Lire ou réciter les 10 commandements de la Bible n’est donc pas suffisant : il faudra sonder profondément son coeur pour accéder à leur véritable signification spirituelle.

Couverture les Essentiels de la Spiritualité Adrien Choeur

Qu’est-ce que la spiritualité ? Quel est le but à atteindre ? En quoi consiste la méthode spirituelle ? Quel lien avec la philosophie ?

Ce livre numérique pdf (216 pages) aborde les notions essentielles de la spiritualité à travers 65 textes parus sur JePense.org

Modif. le 10 avril 2024

Vous pouvez noter cet article !