Press "Enter" to skip to content

Le Devoir au grade de Maître Secret

4.67/5 (3)

Le Devoir du Maître Secret : en quoi consiste-t-il ? Comment le Maître Secret peut-il accomplir son Devoir ?

Dans le rituel d’initiation au 4ème degré du REAA (rite écossais ancien et accepté), le mot “devoir” est prononcé 22 fois.

Citons en particulier les passages suivants :

  • Malheur à ceux qui acceptent légèrement des devoirs et qui, ensuite les négligent.
  • Sachez, mes Frères, que l’idéal de la Franc-Maçonnerie est l’accomplissement du Devoir porté jusqu’au sacrifice. Êtes-vous prêts à faire votre devoir en toutes circonstances, quoi qu’il puisse vous en coûter ?
  • Êtes-vous prêts à accomplir votre devoir parce qu’il est le Devoir, sans songer à la récompense, et à être satisfaits de l’approbation de votre seule conscience ?
  • Le Devoir est pour nous aussi inflexible que la Fatalité !
  • En santé ou en maladie, en prospérité ou en adversité, le Devoir est pour nous aussi exigeant que la Nécessité !
  • Le Devoir s’impose à nous, le jour comme la nuit. Dans le tumulte de la cité, dans la solitude du désert, le Devoir est avec nous toujours impératif comme la Destinée !
  • La route du Devoir mène sûrement à la Vérité.
  • Mes Frères, nous vous avons enlevé le bandeau qui obscurcissait votre vue et nous vous mettons sur le chemin du Devoir qui conduit à la vraie Lumière.
  • Vous venez, mes Frères, de contracter l’obligation de suivre imperturbablement la route du Devoir, mais vous devez savoir qu’il est parfois plus facile de faire son devoir que de le connaître.
  • Chaque société a sa conception morale du Devoir, chaque âge a la sienne correspondant à son sens moral. Mais rappelez-vous que nous sommes tous soumis à la grande Loi universelle du Grand Architecte. Notre Devoir, c’est la quête de la Parole perdue.
  • Souvenons-nous que les nobles pensées viennent du cœur et que l’accomplissement du Devoir exige souvent un sacrifice.

D’autre part, le Devoir est suggéré dans le rituel de fermeture des travaux au 4ème degré REAA :

Que vous a-t-on appris ?
À garder le Secret, à être obéissant et à rester fidèle.

Enfin, le Devoir consiste aussi à respecter les sentences énumérées lors des quatre voyages de l’initiation, notamment les suivantes :

  • Ecoutez tous les hommes avec attention et déférence,
  • Ayez la ferme résolution de les comprendre,
  • Respectez toutes les opinions,
  • Ne profanez pas le mot de Vérité en l’accordant aux conceptions humaines.

Le thème du Devoir est donc au coeur même du 4ème degré. Mais quel est précisément ce Devoir, en quoi consiste-t-il ?

Voyons ce qui se cache derrière le Devoir du Maître Secret.

Voir aussi notre liste de planches au 4ème degré.

Le Devoir du Maître Secret : en quoi consiste-t-il ?

Le rituel du 4ème degré est finalement peu précis dans la description du Devoir du Maître Secret (“il est plus facile de faire son devoir que de le connaître”, “chaque société a sa conception du Devoir”), mais il renseigne sur certaines de ses caractéristiques majeures :

  • il a à voir avec la fatalité et le destin,
  • il constitue un chemin qui mène à la Vérité et à la vraie Lumière,
  • il est conforme à la grande Loi universelle,
  • il est la voie du coeur.

“Fatalité”, “destin” : le Devoir semble incompatible avec toute idée de liberté au sens où on l’entend habituellement.

La liberté, parlons-en. L’homme décentré, orgueilleux et ambitieux pense être libre. Il croit être en mesure d’instaurer son propre ordre, sans se soucier de l’ordre universel. Rempli d’attentes, il est souvent déçu, ce qui l’amène à souffrir.

Le Devoir consiste au contraire à se soumettre à la Loi cosmique : il s’agit de voir la réalité telle qu’elle est, au-delà de nos croyances, illusions, préjugés, désirs et attentes.

C’est en nous détachant de nos ambitions et en acceptant l’ordre des choses que nous pourrons accéder à un niveau de conscience plus élevé. Et paradoxalement, c’est en reconnaissant le caractère inexorable du destin que nous pourrons commencer à nous libérer de nos illusions.

Il s’agit donc de déchirer le voile de l’orgueil, d’arrêter de penser que les choses ne sont pas comme elles devraient être, d’arrêter de croire que nous savons mieux que les autres ce qu’il faudrait changer.

Sortir du jugement permet de s’interroger sur les causes de ce qui est, plutôt que de rejeter ce qui ne nous plaît pas. Ainsi, les jugements tranchés laissent la place aux questions. La compréhension des causes devient essentielle.

Voilà notre Devoir, qui consiste à cultiver l’humilité, la modestie, la modération et l’écoute (“ayez la ferme intention de les comprendre”). C’est lutter chaque jour contre notre ignorance et pratiquer la tolérance, qui doit nous amener à nous intéresser à ce qui nous rebute a priori.

C’est la voie du coeur, celle qui embrasse toute chose, même ce que nous jugeons mauvais ou absurde.

Nous avons là un chemin de totale ouverture qui consiste à nous laisser traverser par l’évidence de l’ordre cosmique, bien loin de notre désordre mental.

C’est ainsi que nous pourrons trouver l’universel en nous… d’autres diront “incarner la Lumière cosmique”.

Du Devoir au sacrifice.

Le rituel donne d’autres indications sur le Devoir et la manière dont le Maître Secret doit l’accomplir :

  • le Devoir n’attend aucune récompense,
  • il se fait en conscience,
  • il doit aller jusqu’au sacrifice,
  • il est nécessaire,
  • il ne tolère aucune pause.

L’idéal du Maître Secret est “l’accomplissement du Devoir porté jusqu’au sacrifice”. Ce sacrifice concerne aussi bien le rapport à nous-mêmes qu’aux autres :

  • le sacrifice envers soi-même est l’abandon de ce qui faisait de nous des êtres illusionnés, décentrés. Nous renonçons à nos passions et à nos prétentions. Nous laissons de côté les trois mauvais compagnons et nous sommes même prêts à abandonner une part de notre individualité,
  • le sacrifice envers les autres est la reconnaissance du fait que nos semblables ont autant de valeur que nous, même ceux que nous n’aimons pas, même ceux qui nous détestent. Car chacun porte en lui sa part de vérité. Nous sommes au service de tous : notre Devoir, c’est donc la fraternité et l’Amour.

Enfin, il est dit dans le rituel que “notre Devoir, c’est la quête de la parole perdue” ; voyons ce que cela signifie exactement.

La quête de la parole perdue.

La parole perdue évoque une vérité cachée, qui fait l’objet d’une quête : c’est la recherche des grandes lois de l’univers et des causes de ce qui nous entoure.

L’adjectif “perdu” sous-entend que cette vérité a été possédée par le passé : cela évoque une authenticité oubliée, peut-être celle du jardin d’Eden.

Cela rappelle aussi la perte du mot du Maître maçon suite au meurtre d’Hiram.

Pour retrouver la parole perdue, il faudra là encore déchirer les nombreux voiles et obstacles qui obscurcissent notre regard. La plupart sont en nous-mêmes, et ce n’est que par la connaissance de soi qu’ils pourront être levés.

Lire aussi notre article sur la Parole perdue.

Conclusion sur le Devoir du Maître Secret.

Au final, le Devoir du Maître Secret consiste à tout mettre en oeuvre pour lutter contre les vices qui prospèrent en nous : l’ignorance, le fanatisme et l’ambition.

Il s’agit bien d’une lutte intérieure qui doit nous permettre de passer du Moi au Soi, de l’être égoïste que nous sommes à l’être universel qui est bien là mais dont nous n’avons pas suffisamment conscience.

Au bout du chemin : l’évidence du monde tel qu’il est… A nous d’ouvrir les yeux.

Pour aller plus loin :

Modif. le 1 octobre 2020

Vous pouvez noter cet article !

%d blogueurs aiment cette page :