Press "Enter" to skip to content

Les secrets des francs-maçons : quels sont-ils ?

5/5 (2)

Quels sont les secrets des franc-maçons ? En quoi consistent-ils ? Comment se transmettent les secrets maçonniques ?

La franc-maçonnerie est un ensemble d’associations (loges regroupées en obédiences) dont l’objet est la pratique d’un rite initiatique.

Le caractère initiatique et ésotérique du rite implique la transmission de “secrets” : en d’autres termes, le contenu de l’enseignement est révélé progressivement à l’initié, qui est ainsi invité à passer par différentes étapes, qui symbolisent autant de niveaux dans son avancée spirituelle. Au Rite Écossais Ancien et Accepté, un des rites les plus connus, il y a par exemple 33 degrés.

L’initiation consiste donc à transmettre des secrets, lesquels distinguent le profane de l’initié. Mais de quels secrets parle-t-on ?

Voir aussi notre article : Comment reconnaître un franc-maçon ?

La tradition du secret en franc-maçonnerie.

La tradition du secret maçonnique se retrouve à travers différents éléments :

  • la transmission de mots :
    • mot sacré (mot symbolique associé à chaque degré),
    • mot de passe (qui symbolise le passage d’un degré à un autre),
    • ou encore mots de semestre (qui permet à un franc-maçon d’assister aux réunions d’une autre loge que la sienne),
  • les signes et attouchements : il s’agit de façons de se tenir ou de se saluer en loge,
  • l’interdiction, pour un franc-maçon, de révéler l’appartenance d’un de ses frères ou sœurs sans son accord,
  • la discrétion : les activités maçonniques sont discrètes dans le sens où la date, le lieu et le contenu des réunions ne sont pas rendus publics. Les travaux rituels des loges ne sont jamais filmés.

S’il est vrai qu’un profane ne peut assister aux réunions maçonniques, il faut cependant relativiser la notion de secret.

En réalité, la plupart des secrets des franc-maçons sont accessibles au grand public. Nombre d’ouvrages, livres et sites internet étalent les secrets maçonniques : les rituels, les thèmes abordés, les planches (travaux écrits des franc-maçons) et même les mots de passe sont dévoilés. Ce site en est un exemple, de même que le rayon “ésotérisme” des grandes librairies.

Mais alors, si les secrets n’en sont plus vraiment, à quoi servent-ils ?

Les secrets des franc-maçons : à quoi servent-ils ?

Contrairement à une idée reçue, la franc-maçonnerie n’est pas une organisation fermée réservée à une élite (voir notre article Qui sont les franc-maçons en France ?).

Tout individu, homme ou femme, peut demander à entrer en franc-maçonnerie, et cela même s’il n’est pas coopté. Il lui suffit d’en faire la demande par courrier au siège de l’obédience de son choix.

La notion de secret en franc-maçonnerie n’est donc pas à prendre au pied de la lettre. Nous l’avons vu, il n’y a pas véritablement de secret. C’est en réalité la compréhension intime des secrets que le franc-maçon vise.

Le travail maçonnique présente un intérêt pour l’initié dans le sens où les réunions auxquelles il participe peuvent le conduire à entrer progressivement dans une démarche d’ouverture et de lâcher-prise qui pourra l’amener, s’il y est prêt, vers de nouveaux niveaux de conscience.

Le processus initiatique relève du vécu. Il s’agit d’une imprégnation lente, d’une maturation progressive, d’une expérimentation concrète de ce que les rituels suggèrent. Cette expérience se joue sur un plan intime, elle relève de l’intransmissible.

Le vrai secret des franc-maçons.

Le vrai secret en franc-maçonnerie, c’est qu’il n’y a en a pas.

La franc-maçonnerie ne transmet aucune idée, aucune vérité, aucun précepte à respecter, aucun enseignement à réciter, aucune loi à suivre.

La franc-maçonnerie est adogmatique ; elle propose simplement des méthodes et des outils (symboles, rituels, mythes, traditions…) qui pourront servir de points d’appui à ceux qui souhaitent progresser sur eux-mêmes.

Au final, l’initié suivra son propre chemin, sa “quête”, et bâtira son temple intérieur, connu de lui seul. Il y mettra ses trouvailles, ses doutes, ses convictions et ses propres révélations : autant de secrets qui sont intransmissibles. Car la compréhension des choses spirituelles, qui relève de la conscience de chacun, dépasse les mots.

La franc-maçonnerie n’est qu’une méthode. Il y en a bien sûr d’autres : la philosophie, les religions, les spiritualités orientales, etc. Autant de voies pour aborder l’indicible et tenter de répondre aux grandes questions qui agitent depuis longtemps l’humanité :

  • qui sommes-nous ?
  • Dieu existe-t-il ?
  • que sont le bien et le mal ?
  • que sont la matière et l’esprit ?
  • qu’est-ce que la vie ?
  • comment vivre de manière heureuse et sereine ?
  • comment atteindre la sagesse ?

Lire aussi notre article : Comment reconnaître un franc-maçon ?

Modif. le 5 avril 2020

Vous pouvez noter cet article !

%d blogueurs aiment cette page :