Press "Enter" to skip to content

L’égrégore maçonnique : qu’est-ce que c’est ?

5/5 (1)

L’égrégore maçonnique : définition et description de ce phénomène psychique et spirituel. Qu’est-ce que l’égrégore ? Quel est son pouvoir ?

Mot-clé du vocabulaire maçonnique, l’égrégore est un concept difficile à définir.

L’égrégore parle de la manière d’être ensemble mais relève du ressenti de chacun. Il touche au suprasensible et éclaire mystère de la fraternité.

Mot masculin, égrégore provient du grec egregoros qui signifie « veiller » ou « être vigilant ». L’étymologie est la même que pour le prénom Grégoire et l’adjectif grégorien.

Le mot est apparu au XIXème siècle dans la langue française ; il a été repris par les courants occultistes et ésotériques, qui ont tenté diverses définitions : entité collective psychique, communauté à vocation initiatique, moment de communion, esprit de groupe, magie du partage…

Dans tous les cas, l’égrégore a à voir avec :

  • le fait d’être ensemble,
  • le fait de vivre et de partager quelque chose de précieux,
  • le fait d’être en harmonie.

Surtout, l’égrégore semble naître d’un dépassement des individualités pour créer une entité cohérente nouvelle, douée d’un psychisme particulier.

Entrons plus avant dans la définition de l’égrégore maçonnique.

L’égrégore maçonnique : tentative de définition.

Il existe en réalité deux approches possibles de l’égrégore :

  • la première considère que l’égrégore existe automatiquement dès lors qu’un groupe cohérent est formé (groupe de prière, communauté religieuse, Eglise, pèlerinage, loge maçonnique, obédience, grand courant spirituel…),
  • la deuxième considère au contraire que l’égrégore n’apparaît qu’à des moments spécifiques de la vie du groupe, instants rares et privilégiés.

On peut considérer qu’un égrégore existe dans chaque loge maçonnique, plus ou moins fort, plus ou moins présent et harmonieux en fonction des tenues, des circonstances, des évènements…

Dans son sens le plus positif, l’égrégore se manifeste à des moments particuliers : lecture d’une planche, cérémonie d’initiation, chaine d’union

Nous tenterons la définition suivante de l’égrégore :

L’égrégore est un phénomène vibratoire qui se fonde sur l’union fraternelle des membres d’une loge (passés et présents), conférant au groupe une personnalité particulière, observable uniquement depuis l’intérieur. Plus qu’une addition ou une synthèse des individualités, l’égrégore confère au groupe sa propre capacité à exister, à vivre et à ressentir.

L’égrégore est parfois décrit comme une énergie subtile qui relie les membres du groupe. Chaque membre est alors en capacité de se transcender, de se surpasser, de s’universaliser en se reliant intimement aux autres ; le groupe devient alors une entité vivante unitaire.

Ce que l’égrégore n’est pas.

L’égrégore ne doit pas être confondu avec la ferveur, parfois fanatisée, des rassemblements sportifs, politiques ou sectaires, lesquels se fondent souvent sur le rejet des autres.

L’égrégore n’a pas vocation à donner une dynamique extérieure au groupe, ou à le projeter dans la société, même s’il peut rayonner à travers l’action de chacun dans la vie profane.

L’égrégore maçonnique est tout sauf sectaire. Il se fonde sur l’égalité, le lâcher-prise et l’humilité. Le groupe reste discret, il ne fait pas de prosélytisme, il n’a pas d’objectif autre que celui de l’épanouissement de ses membres. Il ne cherche pas non plus à transformer ni à effacer les individualités.

L’égrégore se manifeste lors des travaux en loge ; il se met en sommeil le reste du temps. On considère parfois qu’il est encore présent lors des agapes, au risque d’aboutir à un contre-sens. En effet, l’égrégore n’est ni convivialité, ni jovialité, ni même solidarité au sens commun du terme.

Les conditions pour que l’égrégore se manifeste.

Pour que l’égrégore maçonnique se forme, il faut que certaines conditions soient vérifiées :

  • les membres doivent être rassemblés physiquement (inutile d’espérer réactiver l’égrégore par visio-conférence !),
  • le groupe doit se réunir dans la discrétion,
  • le groupe doit être protégé vis-à-vis de l’extérieur : le Temple doit être couvert, le cadre rituélique doit être posé, l’espace doit être sacralisé.

Mais surtout, l’égrégore a besoin pour émerger de l’effort conscient, attentif et attentionné de tous ceux qui forment le groupe. Les membres doivent avoir suffisamment travaillé sur eux-mêmes pour savoir qu’ils peuvent se relier mutuellement pour former le même édifice. Chaque pierre vivante peut alors s’imbriquer aux autres pour communier et vivre un destin commun.

Au final, l’aura de chacun se met à vibrer avec celle des autres, pour créer une sorte d’aura supérieure.

Le pouvoir de l’égrégore.

La manifestation de l’égrégore est susceptible de provoquer une émotion collective puissante, un moment d’exaltation, un état de bien-être, de satisfaction, de paix et de sérénité.

L’égrégore se joue dans un espace-temps particulier, marqué par l’amour, la liberté et la joie.

L’égrégore influe donc positivement sur les membres de la loge : il rayonne, il nous traverse, il nous fait progresser, il nous confère un supplément d’âme, il donne du sens à notre vie.

Issu de nous, l’égrégore nous dépasse et accroît nos capacités de réalisation spirituelle : il relie la matière et l’Esprit, il rassemble ce qui était épars.

Conclusion sur l’égrégore.

L’égrégore est particulièrement difficile à définir. Mais faut-il vraiment tenter de le définir ? L’égrégore ne relève-t-il pas de l’indicible ? Ne se vit-il pas dans le silence des consciences connectées et apaisées ?

L’égrégore est peut-être l’expression la plus aboutie de la fraternité vivante, celle qui ne se décrit pas avec des mots. A chacun d’écouter ce que provoque en lui l’irruption de cette remarquable intelligence collective, de cette énergie du coeur mise en commun. C’est dans ces moments, peut-être, que nous pouvons retrouver la parole perdue.

Quelques citations sur l’égrégore.

On donne le nom d’égrégore à une force engendrée par un puissant courant spirituel.
Robert Ambelain

J’appelle égrégore, mot utilisé jadis par les hermétistes, le groupe humain doté d’une personnalité différente de celle des individus qui le forment.
Pierre Mabille

On appelle égrégore, l’ensemble des énergies cumulées de plusieurs personnes, vers un but ou une croyance définis par eux. Il agit comme un accumulateur d’une énergie aurique possédant ses propres caractéristiques, et motivé par la foi ou la concentration de plusieurs personnes à la fois.
Alain Brêthes

Voir aussi notre liste de planches au 3ème degré.

Modif. le 16 novembre 2021

Vous pouvez noter cet article !

Cookie Consent with Real Cookie Banner
%d blogueurs aiment cette page :