Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

La Menorah : symbolisme du chandelier à sept branches

4.67/5 (3)

La Menorah : symbolisme du chandelier à sept branches. Quelle est la signification de ce candélabre sur le plan religieux et spirituel ?

La Menorah est un chandelier à sept branches dont la fabrication est prescrite dans le Livre de L’Exode pour devenir l’un des objets cultuels du Tabernacle et ensuite du Temple de Jérusalem :

31) Tu feras un chandelier d’or pur ; ce chandelier sera fait d’or battu ; son pied, sa tige, ses calices, ses pommes et ses fleurs seront d’une même pièce.
32) Six branches sortiront de ses côtés, trois branches du chandelier de l’un des côtés, et trois branches du chandelier de l’autre côté.
33) Il y aura sur une branche trois calices en forme d’amande, avec pommes et fleurs, et sur une autre branche trois calices en forme d’amande, avec pommes et fleurs ; il en sera de même pour les six branches sortant du chandelier.
34) A la tige du chandelier, il y aura quatre calices en forme d’amande, avec leurs pommes et leurs fleurs.
35) Il y aura une pomme sous deux des branches sortant de la tige du chandelier, une pomme sous deux autres branches, et une pomme sous deux autres branches ; il en sera de même pour les six branches sortant du chandelier.
36) Les pommes et les branches du chandelier seront d’une même pièce : il sera tout entier d’or battu, d’or pur.
37) Tu feras ses sept lampes, qui seront placées dessus, de manière à éclairer en face.
38) Ses mouchettes et ses vases à cendre seront d’or pur.
39) On emploiera un talent d’or pur pour faire le chandelier avec tous ses ustensiles.
40) Regarde, et fais d’après le modèle qui t’est montré sur la montagne.

Exode, chapitre 25

Par ailleurs, la vision de Zacharie se réfère à cette description :

1) L’ange qui parlait avec moi revint, et il me réveilla comme un homme que l’on réveille de son sommeil.
2) Il me dit : Que vois-tu ? Je répondis : Je regarde, et voici, il y a un chandelier tout d’or, surmonté d’un vase et portant sept lampes, avec sept conduits pour les lampes qui sont au sommet du chandelier ;

3) et il y a près de lui deux oliviers, l’un à la droite du vase, et l’autre à sa gauche.
4) Et reprenant la parole, je dis à l’ange qui parlait avec moi : Que signifient ces choses, mon seigneur ?
5) L’ange qui parlait avec moi me répondit : Ne sais-tu pas ce que signifient ces choses ? Je dis : Non, mon seigneur.
(…)
10) (…) Ces sept sont les yeux de l’Eternel, qui parcourent toute la terre.

11) Je pris la parole et je lui dis : Que signifient ces deux oliviers, à la droite du chandelier et à sa gauche ?
12) Je pris une seconde fois la parole, et je lui dis : Que signifient les deux rameaux d’olivier, qui sont près des deux conduits d’or d’où découle l’or ?
(…)

14) Et il dit : Ce sont les deux oints qui se tiennent devant le Seigneur de toute la terre.
Zacharie, chapitre 4

Menorah symbolisme

Objet hautement sacré, la Menorah est le plus vieux symbole du judaïsme, le plus important aussi, plus encore que l’étoile de David.

Le chandelier à sept branches symbolise en effet la présence divine et la lumière éternelle de sa parole qui éclaire le monde.

Nous allons voir que le symbolisme de la Menorah est particulièrement riche.

Entrons dans la signification et le symbolisme de la Menorah ou chandelier à sept branches.

Lire aussi notre article sur le symbolisme de la Lumière.

La Menorah : symbolisme et signification profonde.

La Menorah est un chandelier à la forme particulière puisqu’il se compose d’une tige centrale complétée de six branches, soit sept lampes en tout. Ainsi, la multiplicité s’épanouit à partir d’un axe unique, qui joue aussi le rôle d’axe de symétrie : la Menorah réconcilie l’Un et le multiple, au même titre que la croix.

Le candélabre est fait d’or, un métal solaire qui représente la lumière de la Connaissance. Il est orné d’amandes, de pommes et de fleurs, éléments qui rappellent l’arbre de vie qui trône au milieu du jardin d’Eden : voilà l’axe du monde, la porte d’accès à l’Eternel.

Remarque : la forme de la Menorah évoque directement celle de l’arbre de vie sumérien ou babylonien :

arbre de vie babylonien
Arbre de vie babylonien

Les branches de l’arbre de vie s’élancent vers le Ciel comme pour toucher la lumière solaire, qui vient ainsi éclairer les sept terminaisons.

Vu de manière différente, les branches forment le support de la lumière, une lumière qui viendrait cette fois-ci d’en bas, des racines de l’arbre. Dans cette perspective, la vie serait porteuse d’une lumière immanente.

Ainsi, la Menorah semble réconcilier le haut et le bas, la dualité et l’unité, la transcendance et l’immanence.

Dans la vision de Zacharie, la Menorah est encadrée par deux oliviers qui, selon le prophète, représentent les « deux oints », à savoir Josué (représentant du pouvoir spirituel) et Zorobabel (représentant du pouvoir temporel) : ici, la dualité prend le sens d’un équilibre ou d’une complémentarité entre esprit et matière.

L’olivier procure l’huile, le carburant qui est sensé remonter par les tuyaux du candélabre pour faire vivre les sept flammes. Autrement dit, les ressources spirituelles se trouvent dans la matière vivante.

Notons que dans ce passage biblique, l’huile d’olive est associée à l’or.

Toujours dans la vision de Zacharie, les sept flammes représentent les « yeux de l’Eternel » : c’est la conscience illimitée de Dieu qui enveloppe tout.

La signification du chiffre 7.

Les branches de la Menorah sont au nombre de 7, chiffre éminemment symbolique :

  • le 7 évoque le cycle parfait : c’est la création du monde en 7 jours de la Genèse, le repos du septième jour symbolisant le « pacte » entre Dieu et l’Homme. Si le chiffre 6 est déjà complet, le 7 est le couronnement final,
  • le 7 symbolise aussi l’union des contraires : c’est la rencontre du 3 divin et du 4 terrestre, c’est-à-dire la rencontre de l’Esprit et de la matière,
  • en tant que 6+1, le 7 évoque aussi un centre à partir duquel se déploient les 6 directions de l’espace.

Ainsi, le chiffre 7 évoque la totalité incluant aussi bien la Source que le Tout-matière : il porte en lui la perfection cosmique.

La Menorah et son symbolisme astral.

Toujours sur le plan cosmique, le chiffre 7 peut être mis en correspondance avec la doctrine gnostique des sept planètes, des sept sphères ou des sept cieux : il s’agit des sept mondes que l’âme doit traverser pour se purifier.

Ce cheminement personnel, de nature alchimique, repose sur la hiérarchie traditionnelle des planètes :

  • Saturne (le plomb, la matière amalgamée, l’être inconscient),
  • Jupiter,
  • Mars,
  • Vénus,
  • Mercure,
  • la Lune (l’argent, l’âme éveillée),
  • et enfin le Soleil (l’or alchimique, l’être accompli, divinisé).

La représentation ci-dessous associe chaque branche du chandelier à une planète, dans l’ordre précédemment décrit (de droite à gauche), avec pour seule différence que le Soleil est au centre, comme il est au centre du système solaire.

menorah planètes

Ici, la Menorah semble composée de cercles concentriques, ce qui fait penser au mouvement des planètes dans l’espace.

On peut aussi y voir le monde d’en bas (demie-sphère terrestre) qui s’ouvre au monde d’en-haut (demie-sphère céleste). Ainsi, la Menorah forme la partie visible d’un seul et même cercle.

Enfin, la forme générale de la Menorah, en demi-cercle ou en V, peut faire penser à la coupe du Graal, symbole d’immortalité au même titre que l’amande qui orne le chandelier.

Lire aussi notre article sur la doctrine des Sept planètes ou des Sept sphères (alchimie).

La fête de Hanouka et le chandelier à 9 branches.

L’histoire de Hanouka (ou Hanoucca) est contée dans les deux livres des Macchabées. Suite à la révolte contre le roi Antiochus IV et trois années de guerre (169-166 avant J-C), les Juifs reprennent Jérusalem et restaurent le Temple profané.

Dans le Temple, les Juifs retrouvent une petite fiole d’huile sacrée (huile d’olive), permettant de faire briller le grand chandelier à 7 branches pour un jour seulement. Au moment de nouvelle inauguration (« hanouka ») du Temple, cette huile est utilisée, mais étonnamment, le chandelier brûle durant huit jours. C’est en souvenir de ce miracle que la fête de Hanouka est instituée.

Aujourd’hui, Hanouka est la « fête des lumières ». Dans chaque foyer, on allume le chandelier progressivement sur une durée de 8 jours, en commençant par la droite. La bougie centrale (chamach) est utilisée pour allumer les autres. Le chandelier est placé à une fenêtre et des bénédictions sont prononcées. Des mets spécifiques sont confectionnés, des cadeaux sont distribués aux enfants et on s’adonne à des jeux en famille.

A cette occasion, un chandelier spécifique à 9 branches, appelé Hanoukia, est utilisé. Cette variante du chandelier à 7 branches s’explique par la nécessité de faire briller 8 bougies en mémoire des 8 jours du récit biblique. Les lampes doivent être parfaitement alignées et espacées, à l’exception de la lampe centrale qui doit être décalée (souvent plus haute). A noter qu’il est interdit d’utiliser la Hanoukia pour s’éclairer ou lire.

hanoukia symbolisme fête de hanouka
Chandelier de Hanouka au 3ème soir

La fête des lumières débute chaque année au soir du 25 Kislev, date qui tombe le plus souvent en décembre, au moment où les jours sont les plus courts. C’est la raison pour laquelle on associe souvent le symbolisme de Hanouka à celui du solstice d’hiver et de Noël, qui signent le retour de la Lumière ascendante, victorieuse sur les ténèbres et l’obscurantisme.

Le chandelier à 7 branches en franc-maçonnerie.

En franc-maçonnerie, un chandelier à trois étoiles trône sur le plateau du Vénérable Maître. Mais lors du banquet d’ordre (au moment du solstice d’hiver), c’est un chandelier à 7 branches qui est placé devant lui, alors que les Premier et Second Surveillants se voient attribuer respectivement un chandelier à 5 branches et à 3 branches.

7 ans est l’âge du Maître maçon, signe d’une initiation complète. Sept est le chiffre de l’éveil, de la sagesse et de la sérénité : le signe que la lumière transcendantale a enfin rencontré le coeur de l’Homme.

Lire aussi notre article sur la Lumière en franc-maçonnerie.

Modif. le 28 décembre 2021

Vous pouvez noter cet article !

Cookie Consent with Real Cookie Banner
%d blogueurs aiment cette page :