Press "Enter" to skip to content

L’arbre de vie dans la Bible : signification et interprétation

5/5 (2)

Qu’est-ce que l’arbre de vie et quelle est sa signification ? En quoi cet arbre nous éclaire-t-il sur le sens de la vie ?

Selon la Bible, l’arbre de vie pousse au milieu du jardin d’Eden. Après avoir mangé du fruit défendu de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, Adam et Eve sont chassés du jardin. L’accès à l’arbre de vie leur est alors interdit : des chérubins (anges) armés d’épées flamboyantes sont placés à l’entrée du jardin :

C’est ainsi qu’il chassa Adam; et il mit à l’orient du jardin d’Eden les chérubins qui agitent une épée flamboyante, pour garder le chemin de l’arbre de vie.  Gn 3, 24

Cet arbre a une fonction mystérieuse, qui n’est pas explicite dans la Bible. Son sens n’est pas évident. L’essence même de l’arbre n’est pas précisée.

Quelle est la signification de l’arbre de vie ? Comment l’interpréter ? Pourquoi Adam et Eve n’ont-ils plus accès à l’arbre ?

L’arbre de vie dans la Bible : quelle signification ?

Citons d’abord le Livre de la Genèse, 2, 9 :

L’Eternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l’arbre de la vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal.

Dans la Bible, l’arbre de vie est donc cet arbre qui est au milieu du jardin d’Eden, c’est-à-dire au milieu du paradis primordial. Cette position centrale prouve l’importance de cet arbre. L’arbre de vie est le centre du jardin, il est l’axe du monde, la porte d’accès à l’Eternel.

L’arbre est mieux défini dans l’Ancien Testament :

Heureux l’homme qui a trouvé la sagesse, Et l’homme qui possède l’intelligence !
Car le gain qu’elle procure est préférable à celui de l’argent, Et le profit qu’on en tire vaut mieux que l’or ;
Elle est plus précieuse que les perles, Elle a plus de valeur que tous les objets de prix.
Dans sa droite est une longue vie ; Dans sa gauche, la richesse et la gloire.
Ses voies sont des voies agréables, Et tous ses sentiers sont paisibles.
Elle est un arbre de vie pour ceux qui la saisissent, Et ceux qui la possèdent sont heureux.
C’est par la sagesse que l’Eternel a fondé la terre, C’est par l’intelligence qu’il a affermi les cieux ;
C’est par sa science que les abîmes se sont ouverts, Et que les nuages distillent la rosée.
Pr 3, 13-20

Le fruit du juste est un arbre de vie, Et le sage gagne les âmes.
Pr 11, 30

Ainsi cet arbre serait la sagesse et l’intelligence. Il donnerait accès à la véritable richesse et à la vraie gloire. La sagesse de l’arbre de vie rend serein, paisible et heureux. L’arbre de vie est un chemin de toute justice, un chemin vers l’Eternel.

Citons aussi, dans l’Ancien Testament :

Un espoir différé rend le cœur malade, Mais un désir accompli est un arbre de vie.
Pr 13, 12

La langue douce est un arbre de vie, Mais la langue perverse brise l’âme.
Pr 15, 4

Ainsi cet arbre montre la voie droite, le chemin de la sérénité. Il est le contraire de l’envie, de l’orgueil et de la perversité.

Enfin, il est aussi présent dans le livre de l’Apocalypse :

Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Eglises: A celui qui vaincra je donnerai à manger de l’arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu.
Ap 2, 7

C’est donc l’arbre de la vie éternelle. A l’opposé de la vie de l’homme qui est courte et secouée d’agitations, la vie de l’arbre est éternelle, comme le montrent ces passages du Livre de Job (1 et 7) :

L’homme né de femme est de courte vie, et rassasié d’agitations.
Si un arbre est coupé, il y a de l’espérance, et il poussera encore, et ne manquera pas de rejetons.

Le symbolisme de l’arbre.

Par son symbolisme, l’arbre de vie évoque le règne vivant et le cycle éternel de la vie. L’arbre s’installe dans la matière en décomposition pour s’élever vers le ciel. Il est prudent, sobre, mesuré. Il sait écouter les cycles, il sait prendre le temps. Il est attentif et créatif. Il est persévérant et courageux. Il est en symbiose avec son environnement. Il sait se replier en cas de difficulté, par exemple en perdant ses feuilles ou en faisant descendre sa sève. Il se relève en cas d’échec. Il transmet son ADN et se perfectionne sans cesse. Il ne se plaint jamais et accepte même d’être abattu.

L’arbre de vie se dresse au centre du monde et occupe la sphère de vie, qui se déploie dans six directions :

  • les 4 directions du monde manifesté,
  • les 2 directions du non-manifesté (de la terre vers le ciel).

Ainsi l’arbre de vie représente la totalité de l’univers, et en particulier son axe central.

Comment accéder à l’arbre de vie ?

Adam et Eve ont été chassés du jardin et l’accès à l’arbre leur a été barré. Le jardin devient un paradis perdu. Pourquoi ? Parce qu’Adam et Eve ont croqué du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal malgré les mises en garde de Dieu.

L’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas ; car, le jour où tu en mangeras, tu mourras.  Gn 2, 17

On comprend qu’il y a deux chemins pour accéder à la Connaissance :

  • le chemin de l’arbre de vie : celui de la sagesse, de l’intelligence, de la justice, du bonheur et de la vie éternelle. C’est un chemin difficile, qui demande des efforts et une volonté de fer. C’est le chemin de l’âme.
  • le chemin de l’arbre de la connaissance du bien et du mal : c’est le chemin de la facilité apparente (il suffit de prendre et de croquer le fruit). C’est un chemin tentant, car il promet d’accéder à toutes les réponses sans effort. C’est le chemin des orgueilleux qui se croient Dieu.

Le serpent tentateur dit en effet :

Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.   Gn 3, 5

Adam et Eve choisissent de céder à la tentation :

La femme s’aperçut que le fruit de l’arbre devait être savoureux, qu’il était agréable à regarder et qu’il était désirable, cet arbre, puisqu’il donnait l’intelligence. Elle prit de son fruit, et en mangea. Elle en donna aussi à son mari, et il en mangea.  Gn 3, 6

Mais les conséquences sont terribles : Adam et Eve expérimentent la honte, la douleur, le travail, la tristesse et la mort.

Puis le Seigneur Dieu déclara : « Voilà que l’homme est devenu comme l’un de nous par la connaissance du bien et du mal ! Maintenant, ne permettons pas qu’il avance la main, qu’il cueille aussi le fruit de l’arbre de vie, qu’il en mange et vive éternellement ! »  Gn 3, 22

Au final, l’arbre de vie symbolise la connaissance véritable qui n’appartient qu’à Dieu. L’approcher nécessite beaucoup de qualités et d’efforts, mais aussi un certain lâcher-prise : il faudra abandonner notre orgueil et nos mauvais penchants.

Lire aussi nos articles :

Vous pouvez noter cet article !

Mission News Theme by Compete Themes.