Press "Enter" to skip to content

Impressions d’initiation 4ème degré (Maître Secret)

5/5 (6)

Voici un exemple d’impressions d’initiation au grade de Maître Secret, 4ème degré du REAA. Ce ressenti à l’entrée des grades de perfection n’appelle normalement pas de commentaire en loge.

Trois Fois Puissant Maître et vous tous mes Frères Maîtres Secrets.

Il y a quelques semaines, j’ai été initié au grade de Maître Secret en ce temple.

J’étais entouré de nombreux visages familiers, et j’ai pu aborder la soirée sereinement, bien accompagné par notre Frère Maître des Cérémonies.

Je vais donc vous livrer mes impressions d’initiation au grade de Maître Secret.

L’impression que j’ai eue est celle d’un rite de passage à l’âge adulte. Je suis né maçon il y a quelques années, j’ai grandi, j’ai pris conscience de moi-même, j’ai travaillé, et j’ai enfin été initié au mythe d’Hiram. Aujourd’hui, je fais le bilan de ces années, je stabilise mon histoire et mes acquis, et je me prépare à passer à l’âge “majeur”, à pénétrer dans les hautes régions de la connaissance spirituelle.

Ce que j’ai d’abord ressenti au cours de cette soirée, c’est votre bienveillance.

Seul, entouré par vous, j’ai vécu un moment de fraternité très particulier, fort et sacré. Vous m’avez beaucoup donné, j’ai beaucoup reçu. Durant quelques minutes, vous m’avez élevé à votre niveau, vous m’avez porté, et même couronné. Beaucoup d’honneurs, mais aussi beaucoup d’attentes. L’espace de quelques instants, vous m’avez placé au centre du cercle, là où je ne pouvais plus m’égarer. Vous vous êtes risqué à me montrer ce point et je vous en remercie.

Ce que j’ai ensuite ressenti, c’est une attente de votre part, une attente qui m’engage.

J’ai accompli mes voyages les mains libres, relié au Frère Maître des Cérémonies par une simple corde. J’ai évolué dans un cadre dépouillé, des symboles simplifiés, un rituel et un vocabulaire plus réduits. Je vais devoir progresser avec moins d’aide, moins de support ; mes seuls points d’appui seront… vous Mes Frères, et aussi… moi-même.

Je m’apprête à lâcher la rampe, à gravir les marches par moi-même. Le risque de tomber est plus grand : l’impatience, la peur, l’ambition et l’ignorance guettent, sous des formes sans doute plus pernicieuses que par le passé. Je devrai sans cesse retourner en moi-même, je devrai retourner au travail et me remémorer la légende d’Hiram. Rien n’est définitivement acquis.

Humilité, équilibre, patience, apaisement seront mes meilleurs alliés, je le comprends.

Vous m’avez parlé de Devoir et de Justice, mais le sens de ces mots est tellement large que je pressens un cheminement extrêmement long sur les voies de la métaphysique.

Si aujourd’hui je me glorifie d’être Maître Secret, ce qui est en soit contradictoire, c’est donc avec beaucoup de précaution et de prudence.

Mes très chers Frères Maîtres Secrets, ne m’en voulez pas si au début je tâtonne, car à ce stade j’éprouve une certaine appréhension, et peut-être même de la peur : peur de m’éloigner de la sincérité de mes premières années en maçonnerie, peur de m’éloigner de l’apprenti que j’étais et que je dois me convaincre de rester.

Je dois me faire confiance, comme vous m’avez fait confiance !

J’ai dit, Trois Fois Puissant Maître.

Voir aussi notre article : Liste de planches au grade de Maître Secret.

Ainsi que les rituels du 4ème degré :

Un livre pour votre bibliothèque :

Modif. le 21 septembre 2020

Vous pouvez noter cet article !

%d blogueurs aiment cette page :