Press "Enter" to skip to content

L’instruction du Maître Secret

5/5 (1)

L’instruction du Maître Secret au 4ème degré du REAA (Rite Écossais Ancien et Accepté) : les questions et réponses.

Cet article présente le contenu de l’instruction du Maître Secret.

L’instruction est délivrée la première fois à l’issue de la cérémonie d’initiation au 4ème degré du rite, sous la forme d’un dialogue entre le Trois Fois Puissant Maître et le Premier Inspecteur.

Le Trois Fois Puissant Maître pose les questions et le Premier Inspecteur donne les réponses.

Voici donc l’instruction du Maître Secret.

L’instruction du Maître Secret selon le rituel du 4ème degré du REAA.

D – Êtes-vous Maître Secret ?

R – Oui, je m’en glorifie.

D – Comment avez-vous été reçu Maître Secret ?

R – En passant de l’Équerre au Compas.

D – avez-vous été reçu Maître Secret ?

R – Sous le Laurier et l’Olivier.

D – Quel âge avez-vous ?

R – Trois fois vingt-sept ans accomplis.

D – Quel est le mot de passe du 4ème degré ?

R – Ziza, qui signifie “resplendeur” ou “balustrade”.

LE TROIS FOIS PUISSANT MAÎTRE

Le signe du Secret ou du Silence se fait en portant aux lèvres fermées l’index et le majeur de la main droite, puis en laissant retomber le bras le long du corps.

Il n’y a pas d’ordre au 4ème degré. Le Maître Secret se tient debout, les bras le long du corps.

Lorsqu’un Maître Secret prend la parole, il fait le signe et baisse la main aussitôt.

Attouchement : la griffe du Maître. Remonter ensuite la main jusqu’au coude, en balançant par sept fois le bras, pendant que l’on approche jambe droite contre jambe droite, en se touchant par l’intérieur.

Mots sacrés : IOD – ADONAÏ – IVAH. Ces trois mots sont trois des noms qui désignaient Dieu dans la Bible.

La couleur blanche du tablier, sa bordure noire sont emblématiques de la douleur qu’éprouvèrent les Initiés du Temple en apprenant la mort du Maître Hiram, ainsi que la perte du mot des Maîtres.

L’opposition du blanc et du noir symbolise aussi le conflit perpétuel existant dans l’univers des choses et dans l’âme de tout homme, entre la Lumière et l’Ombre, le Bien et le Mal, la Vérité et l’Erreur. C’est là une lutte qui a commencé avec le Temps.

L’œil figuré sur la bavette bleue du tablier est le symbole du Soleil, œil de l’Univers, qui était pour les anciens l’image de la Divinité, le grand Archétype de la Lumière.

La batterie est de sept coups, par six et un : •••••• •

Voir aussi :

Pour compléter votre bibliothèque :

Modif. le 21 septembre 2020

Vous pouvez noter cet article !

%d blogueurs aiment cette page :