Press "Enter" to skip to content

Le triskel : signification de ce symbole celtique

5/5 (3)

Le triskel : quelle est sa signification ? Comment interpréter ce symbole celtique ? Quel est le sens caché et ésotérique du triskèle ?

Le triskel (du grec triskeles : “trois jambes”) ou triskèle est un symbole qui représente trois spirales entrecroisées, ou trois jambes. Il se distingue du biskel, qui comporte seulement deux branches évoquant un S.

Selon les cas, le triskel est représenté avec des sens de rotation différents, ce qui amène à le définir comme un symbole positif ou négatif, bénéfique ou maléfique, diurne ou nocturne.

A noter que le triskel représenté en tête de cet article a un sens positif.

Le triskel est étroitement lié à la culture celtique, mais pas uniquement. Son symbolisme évoque le trèfle, le chiffre 3, le soleil, le mouvement et les cycles.

Voyons quelle est l’origine et la signification du triskel.

L’origine du triskel.

Le triskel se rencontre dès le néolithique (3000 – 4000 ans avant J-C) sur des gravures et des sculptures du bassin méditerranéen et de la façade atlantique de l’Europe.

On le trouve notamment à l’entrée des tumulus, édifices mégalithiques abritant des chambres funéraires sacrées. C’est par exemple le cas pour le tumulus de Newgrange, en Irlande, dont le soleil pénétrait la chambre centrale le jour du solstice d’hiver.

triskel newgrange

Le triskel est en outre très utilisé dans l’art celtique à son apogée (Ier au Vème siècle avant J-C), en particulier par les Gaulois.

Le triskel est aussi présent dans la sphère d’influence grecque (civilisation mycénienne, vers 3000 avant J-C, puis durant la période grecque classique), jusqu’en Anatolie et Sicile.

En partie oublié durant le Moyen-Age (sauf en Irlande et dans l’architecture gothique), il réapparaît entre autres en Bretagne avec le développement des mouvements nationalistes (début du XXème siècle).

Aujourd’hui, le triskel est un signe de reconnaissance culturel, surtout utilisé dans une perspective artistique (tatouages par exemple) et touristique.

Le triskel : signification, interprétation.

Le soleil, les cycles et la “source”.

Il semble que les Celtes associaient le triskel au symbolisme du soleil, ce qui lui conférait un pouvoir majeur.

Le triskel est en effet indissociable de la dynamique des cycles : sa forme évoque le mouvement, l’éternel retour du soleil, la roue de la vie qui tourne sans fin. Il fait penser à une hélice dont le point central serait l’axe du monde : le point d’origine de toutes les choses, la source, la matrice originelle.

Le soleil et les cycles sont source de fécondité : ils permettent l’émergence de la vie. Le triskel permet donc d’approcher le mystère de la vie, donc celui de la mort. Il éclaire la conscience, il donne à connaître.

Le soleil est un astre qui meurt chaque soir pour renaître le lendemain : la signification cachée du triskel est peut-être qu’il faut accepter de mourir à soi-même pour réapparaître sous la forme d’un être nouveau, éveillé, débarrassé de son ego et de ses passions. C’est ainsi que s’efface l’individualité pour révéler l’être universel en nous.

Le ternaire.

Le triskel est un symbole ternaire.

Ses trois branches identiques peuvent évoquer :

  • la terre, le Ciel et l’homme,
  • le corps, l’âme et l’esprit,
  • le passé, le présent et le futur,
  • l’enfance, la vie adulte et la vieillesse,
  • le père, la mère et l’enfant,
  • la triade des Dieux celtiques,
  • la Trinité du christianisme celtique,
  • le solstice d’été, l’équinoxe et le solstice d’hiver,
  • le lever, le zénith et le coucher,
  • ou encore les trois niveaux d’organisation de la société celte : druides, guerriers et artisans,
  • voir aussi notre article sur le symbolisme du chiffre 3.

Les trois branches évoquent en particulier l’équilibre et l’harmonisation des contraires : le triskel semble se refuser à tout manichéisme. En ce sens, il peut être mis en perspective avec d’autres symboles majeurs : le triangle, le yin et le yang (taoïsme) et la croix.

D’autre part, le triskel s’inscrit dans un cercle qui symbolise le Tout : il a vocation à expliquer la totalité du monde. Il évoque la différenciation dans l’unité.

Variantes du triskel.

Le triskel se retrouve dans différentes civilisations et sous différentes formes :

triskel vikingLe triskel viking. Il est composé de 3 cornes entrecroisées. Les cornes sont utilisées pour boire ; elles ont une signification importante dans la mythologie viking.

Le tomoe. Le tomoe est souvent représenté dans les temples japonais. Il fait référence à la vision ternaire du shintoïsme : la Terre, le Ciel et l’Homme.

Le Gankyil. Le Gankyil est un symbole phare de certains courants du bouddhisme. Il évoque l’interdépendance.

triskel 3 jambes île de manD’autre part, on retrouve le triskel sous la forme de 3 jambes sur le drapeau de l’île de Man et celui de la Sicile.

Enfin, et à titre anecdotique, le triskèle est associé à certaines organisations néo-nazies ou d’extrême-droite inspirées par la culture nordique.

Pour votre bibliothèque :

  • Dictionnaire des symbolesde Gheerbrant et Chevalier. Avec ses 1600 articles, cet ouvrage est une référence dans l’étude des symboles.

Vous pouvez noter cet article !

Dernière mise à jour :

%d blogueurs aiment cette page :