Press "Enter" to skip to content

Le tombeau de Marie-Madeleine à Saint-Maximin

5/5 (1)

Où se trouve le tombeau de Marie-Madeleine ? Que dit la tradition provençale à propos de Marie-Madeleine ?

La tradition provençale (reprise dans la Légende dorée, célèbre texte du Moyen-Age) dit que Marie-Madeleine aurait, avec d’autres disciples, été expulsée de Terre sainte après la crucifixion de Jésus. Le petit groupe aurait pris la mer sur une frêle embarcation sans voile ni gouvernail, aurait traversé la Méditerranée et accosté à ce qui est aujourd’hui les Saintes-Maries-de-la-Mer, près d’Arles, en l’an 43.

Aux côtés de son frère Lazare et de sa sœur Marthe, Marie-Madeleine et les exilés guidés par Maximin et Sidoine devinrent les premiers évangélisateurs de la Provence. Maximin devint le premier évêque d’Aix-en-Provence. Sidoine lui succéda.

Marie-Madeleine aurait prêché à Marseille avant de se retirer à la fin de sa vie dans la grotte de la Sainte-Baume. Elle aurait ensuite été enterrée à Saint-Maximin : c’est dans la crypte de la basilique que sont encore aujourd’hui exposées ses reliques, notamment son crâne.

Voir aussi nos articles :

La basilique Sainte-Marie-Madeleine.

En 1279, Charles II d’Anjou, futur comte de Provence et neveu de Saint-Louis, redécouvre à Saint-Maximin les reliques de Marie-Madeleine, qui avaient été cachées au VIIIème siècle lors des invasions arabes. En 1295, la basilique Sainte-Marie-Madeleine est édifiée sur les restes de l’église primitive.

La façade de la basilique :  facade basilique sainte-marie-madeleine saint maximin

parvis basilique sainte-marie-madeleine saint maximin

entrée basilique sainte-marie-madeleine saint maximin

basilique sainte-marie-madeleine saint maximin  retable basilique sainte-marie-madeleine saint maximin

La chapelle Sainte-Madeleine.

Au sein de la basilique, la chapelle Sainte-Madeleine est située à proximité immédiate de l’entrée de la crypte. Imposante, elle permet de repérer facilement cette entrée. Le retable est en bois de noyer et date du XVIIIème siècle. Les deux médaillons ovales qui encadrent le tableau principal sont des copies de Raphael : à gauche sainte Marie-Madeleine à la grotte, et à droite le Noli me tangere (“Ne me touche pas” : mots que Jésus ressuscité a dits à Marie-Madeleine).

Au centre du retable, un tableau du XVIIIème siècle de la célèbre toile de Le Brun : sainte Madeleine repentante renonce à toutes les vanités de la vie.

chapelle sainte-marie-madeleine saint maximin

La chapelle vue de la crypte :

vue depuis la crypte avec chapelle marie-madeleine en fond

Les escaliers permettant de descendre à la crypte (7 marches) :

accès crypte basilique sainte-marie-madeleine saint maximin

escaliers acces crypte basilique sainte-marie-madeleine saint maximinarches crypte basilique sainte-marie-madeleine saint maximin

La crypte.

crypte basilique saint maximin

La crypte est l’un des plus anciens monuments chrétiens de Provence, ancien oratoire (petite chapelle) de Saint-Maximin. C’est dans cet oratoire que la tradition fait état de la mort et de l’enterrement de Marie-Madeleine. L’oratoire se situait à côté de l’église primitive. Au fin du temps il est devenu cette crypte.

La crypte abrite aujourd’hui quatre tombeaux du IVème siècle :

  • Le tombeau de Marie-Madeleine au fond (central),
  • Le sarcophage de Saint-Maximin,
  • Le sarcophage de Sidoine,
  • Le sarcophage de sainte Marcelle.

La crypte a été rénovée en 1404 lors de l’édification de la sixième travée de la nef nord, juste au-dessus.

Le tombeau de Marie-Madeleine.

tombeau de marie-madeleine

Le tombeau de Marie-Madeleine apparaît au fond de la crypte, sous la niche du reliquaire fermée par des grilles. Il est très abîmé par le temps et le passage des pèlerins au cours des siècles. Le couvercle a disparu et la face opposée n’est pas sculptée. Au centre son représentées deux colonnes avec des amours vendangeurs. On voit à droite Jésus devant Pilate qui se lave les mains. A gauche, le martyre de Paul et l’arrestation de Pierre. Sur le côté latéral droit, la trahison de Judas. Sur le côté latéral gauche, Jésus prêchant.

A noter que le tombeau de Marie-Madeleine est vide.

Le reliquaire de Marie-Madeleine.

crane sainte marie-madeleine

Situé dans une niche au-dessus du tombeau, le reliquaire en bronze doré date de 1860 et abrite le supposé crâne de la sainte, ainsi que la relique du Noli me tangere (“Ne me touche pas”).

Explications : Selon la Bible, Marie-Madeleine est la première à voir Jésus ressuscité. Citons Jean 20, 16-18 :

16 / Jésus lui dit : Marie ! Elle se retourna, et lui dit en hébreu : Rabbouni ! c’est-à-dire, Maître !
17 / Jésus lui dit : Ne me touche pas ; car je ne suis pas encore monté vers mon Père. Mais va trouver mes frères, et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu.
18 / Marie de Magdala alla annoncer aux disciples qu’elle avait vu le Seigneur, et qu’il lui avait dit ces choses.

Le reliquaire en bronze abrite un lambeau de chair qui à l’origine adhérait au front de Marie-Madeleine : le point précis où Jésus aurait posé ses doigts le jour de la résurrection, après avoir dit à Marie-Madeleine “Ne me touche pas”.

crane marie-madeleine

La grotte de la Sainte-Baume.

La grotte (en provençal baumo) de sainte Marie-Madeleine est une grotte naturelle creusée par l’érosion, située à quelques dizaines de kilomètres de la ville de Saint-Maximin. Selon la tradition provençale, Marie-Madeleine y aurait vécu retirée les 30 dernières années de sa vie.

Grotte de la Sainte-Baume :
grotte de la sainte baume marie-madeleine

Vue de la grotte de la Sainte-Baume :

vue de la grotte sainte-baume

Voir aussi nos articles :

Vous pouvez noter cet article !

Mission News Theme by Compete Themes.
%d blogueurs aiment cette page :