Press "Enter" to skip to content

Peut-on prévoir l’avenir ?

5/5 (3)

Peut-on prévoir l’avenir ? Peut-on prédire le futur ? Les choses sont-elles écrites à l’avance ? Tentative d’approche philosophique.

Peut-on prévoir l’avenir ? Voilà une question qui en amène une autre, à savoir : l’avenir est-il écrit ? Autrement dit, il s’agit de se demander si le destin existe.

Plusieurs hypothèses sont possibles :

  • l’avenir est imprévisible car soumis au hasard et aux coïncidences,
  • le cours des choses résulte de la libre volonté d’une force cosmique supérieure (Dieu ou Créateur),
  • le cours des choses résulte d’un enchaînement logique de causes : tout est écrit, l’avenir est déjà créé et se déroule selon un schéma implacable,
  • chacun peut influencer l’avenir par son libre-arbitre : rien n’est écrit, nos actes peuvent tout changer.

Ces hypothèses questionnent les notions de hasard, de déterminisme, de liberté ou de libre-arbitre, de fatalité, ou même l’existence d’un “arbitre” supérieur.

Quoi qu’il en soit, le fait est que l’Homme n’est pas en capacité de prévoir l’avenir, ce qui ne veut pas dire que l’avenir ne soit pas prédictible dans l’absolu.

Remarque : on évitera dans tous les cas l’écueil de la superstition, qui consiste à expliquer ou prévoir certains événements à partir de causes irrationnelles ou fantaisistes.

Tentons de répondre à la question : Peut-on prévoir l’avenir ?

Lire aussi notre article : Qu’est-ce que le destin ?

En tête de cet article : Le destin des empires, de Thomas Cole. Cette oeuvre montre l’évolution d’un empire jusqu’à sa chute.

Peut-on prévoir l’avenir ? Hasard, libre-arbitre et causalité.

La question “peut-on prévoir l’avenir” oppose les partisans du hasard à ceux du libre-arbitre et à ceux de la causalité.

Hasard et avenir.

Le hasard est ce qui se produit en dehors de tout dessein humain, divin, et de tout ordre stable. On parle d’événements aléatoires, accidentels, non intentionnels, ou encore de coïncidences.

Si l’on croit au hasard, l’avenir n’est pas prédictible. Le cours des choses est imprévisible, il n’y a pas de sens à ce qui arrive, ni de progrès possible.

Mais rien ne prouve que le hasard existe. Le hasard n’est peut-être qu’une illusion due à notre méconnaissance des causes de ce qui advient. Le hasard est en réalité un concept typiquement humain : l’Homme parle de hasard quand il ne trouve aucune raison à ce qui lui arrive, en particulier lors d’événements défavorables. En cas d’événement surprenant ou favorable, il aura tendance à parler de coïncidence.

Ainsi, hasard, coïncidence, chance et malchance apparaissent à l’esprit de celui qui se prend pour le centre du monde, confondant imprévu et imprévisible.

Le libre-arbitre.

Les tenants du libre-arbitre pensent que l’avenir dépend, au moins en partie, des hommes eux-mêmes et de leurs décisions.

Si l’Homme peut penser et décider librement, alors il peut être acteur, il peut influencer le monde et influer sur l’avenir.

Mais rien ne dit que l’Homme soit véritablement libre. Le sentiment de liberté que nous éprouvons est peut-être dû à la méconnaissance des causes de nos pensées et de nos actes. Car nous sommes le résultat d’une foule de déterminismes : instincts, éducation reçue, influences culturelles, vécu, expériences, relations, circonstances, etc.

Il semble donc que le libre-arbitre soit une illusion due à notre ego. Ce dernier se croit autonome et séparé du monde ; il pense être le seul maître à bord…

Nous nous croyons libres, mais nous sommes libres comme la pierre qui tombe. Baruch Spinoza

La loi de la causalité.

La loi de causalité est une loi naturelle que nous pouvons observer tous les jours.

Dans notre monde, tout est causé. Chaque événement naît d’une conjonction de causes, ces causes provenant elles-mêmes d’autres causes. Même la théorie quantique, qui décrit le caractère imprédictible de la trajectoire d’un électron, montre que les électrons dans leur ensemble obéissent à un mouvement déterminé.

Ainsi, la loi de causalité (ou déterminisme) décrit un enchaînement causal nécessaire et imparable, auquel chacun de nous est soumis. Par conséquent, la liberté n’existe pas : nous sommes entièrement déterminés.

Mais paradoxalement, le fait de réaliser cela nous libère de nos illusions ; s’ouvre alors un nouvel espace de liberté, un nouveau lieu de conscience, distinct de notre être matériel, hors du temps et de l’espace, hors de la causalité.

Les actes libres n’ont aucune origine temporelle mais seulement une origine intemporelle qui naît dans la raison. Emmanuel Kant

Peut-on prévoir l’avenir ? Conclusion.

Certes, nous ne pouvons pas prévoir l’avenir du fait de nos limites cognitives. Pourtant, il se pourrait bien que le futur soit déjà écrit, puisque la loi de la causalité montre que l’avenir n’est qu’un miroir des phénomènes passés.

Savoir que l’avenir est écrit, c’est réaliser que nous ne sommes pas libres. Cela ne doit pas nous attrister, mais au contraire nous déculpabiliser tout en nous ouvrant à un niveau de conscience plus élevé, fondé sur la raison et la spiritualité.

En réalité, le fait que l’être humain soit incapable de prédire l’avenir est une chance : s’il était omniscient, l’expérience terrestre n’aurait plus aucun intérêt pour lui. Ne pas connaître l’avenir permet de s’interroger, de chercher, d’apprendre, de se laisser surprendre, de s’émerveiller, et donc tout simplement de vivre.

Lire aussi nos articles : 

Modif. le 23 juin 2021

Vous pouvez noter cet article !

Cookie Consent with Real Cookie Banner
%d blogueurs aiment cette page :