Press "Enter" to skip to content

Intelligence et conscience : définitions, différences

5/5 (1)

Faut-il être conscient pour être intelligent ? Faut-il être intelligent pour être conscient ? Quel est le rapport entre intelligence et conscience ?

La frontière est parfois floue entre intelligence et conscience.

On a tendance à penser que l’intelligence de l’homme s’accroît à mesure que sa conscience s’ouvre. Pourtant, il semble que l’intelligence puisse exister sans la conscience : l’intuition est par exemple une forme d’intelligence spontanée, qui ne fait pas appel à la réflexion ni à la raison.

Mais de quelle intelligence parle-t-on au juste ? Et qu’est-ce que la conscience ?

Intelligence et conscience : définitions.

Tentons d’abord de définir ce que sont la conscience et l’intelligence chez l’Homme :

  • La conscience : en tant que trait distinctif de l’humanité, la conscience est une forme de réflexivité qui va au-delà de la perception immédiate des choses. C’est un retraitement de l’information perçue. Cette forme de conscience est liée à la taille du cerveau ; on pourrait donc en conclure qu’elle est liée à l’intelligence.
  • L’intelligence : c’est l’aptitude à connaître, à comprendre le fonctionnement des choses, à anticiper ou s’adapter à une situation ou à un environnement. L’intelligence s’appuierait donc naturellement sur la conscience des choses.

Toutefois, ces définitions sont imparfaites. La conscience et l’intelligence sont des phénomènes évolutifs et multiformes qui concernent en réalité tout le règne vivant.

Intelligence et conscience non réflexive.

Les êtres vivants portent en eux l’intelligence issue de millions d’années d’apprentissage. Prenons le cas d’une plante. Par son ADN, elle a la faculté de s’adapter à son environnement, bien qu’elle n’ait pas la conscience immédiate de ce qui l’entoure. Elle est donc intelligente, mais non consciente.

De même, un animal se laisse guider par son instinct pour interagir avec son environnement. L’instinct est donc une forme d’intelligence qui existe alors même que l’animal n’est pas doté d’une conscience réflexive…

La conscience réflexive mène-t-elle toujours à l’intelligence ?

D’autre part, disposer d’une conscience réflexive de type humain n’est pas la garantie d’une intelligence “supérieure”. En effet, on constate que beaucoup d’êtres humains utilisent leur “intelligence” à mauvais escient, dans leur intérêt propre et sans se soucier des conséquences de leurs actes. Ces comportements peuvent mettre en péril le groupe social, l’environnement et même la survie de l’humanité à long terme.

Ainsi, conscience réflexive et intelligence sont moins liés qu’il n’y paraît. L’homme n’est pas forcément le plus intelligent des animaux…

Une autre forme de conscience et d’intelligence.

L’homme a tendance à penser qu’il est le seul être intelligent et conscient, se plaçant ainsi au sommet du règne vivant. Pourtant, l’intelligence est présente dans toute forme de vie.

La vie est intelligence, observation, attention, persévérance, patience, progrès et transmission. La vie, sous toutes ses formes (végétale, animale…), s’adapte même aux conditions les plus extrêmes, survit aux événements les plus destructeurs.

Le phénomène mystérieux de la vie semble ainsi sous-tendu par une force inconnue, une forme de conscience et de connaissance globale, dépassant largement par sa puissance la conscience réflexive individuelle des êtres humains.

Au lieu de se penser supérieur, l’homme ne devrait-il pas faire preuve d’humilité et tenter d’approcher le mystère de la vie ? Et pour cela, ne devrait-il pas chercher à mieux se connaître, lui qui porte la vie en son sein ?

Les différents niveaux de conscience.

Pour continuer la réflexion, lire notre article sur les niveaux de conscience.

Vous pouvez noter cet article !

Mission News Theme by Compete Themes.
%d blogueurs aiment cette page :