Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Se former à la spiritualité : par où commencer ?

4.75/5 (8)

Se former à la spiritualité : comment procéder ? Comment acquérir la Connaissance spirituelle ? Existe-t-il des formations efficaces ?

La spiritualité part du besoin de comprendre le monde et de trouver sa juste place dans celui-ci.

Le besoin spirituel fait partie de l’accomplissement personnel, de la réalisation de soi, mais aussi du dépassement de soi ; il apparaît chez l’individu qui est en mesure de se retourner sur sa propre condition.

Le questionnement peut porter sur le sens de la vie, sur Dieu, le mal ou encore la souffrance, autant de sujets complexes qui nécessitent des approfondissements.

Devant la difficulté de l’exercice, on peut être tenté de rechercher des réponses toutes faites, par exemple à travers des lectures, des stages, des cours ou des formations à la spiritualité, c’est-à-dire des enseignements « clé en main ».

Mais ce serait oublier que la spiritualité relève d’un cheminement intérieur : il s’agit d’une Connaissance qui ne peut se transmettre. On peut donc lire des dizaines d’ouvrages philosophiques, écouter des podcasts, se former aux philosophies orientales, pratiquer le yoga ou encore apprendre le reiki sans constater de grands progrès spirituels…

Un espoir cependant : si la spiritualité ne peut être enseignée, la méthode spirituelle, elle, peut être expliquée.

Voici donc comment se former à la spiritualité ou la méthode spirituelle.

Lire aussi notre article : La spiritualité, qu’est-ce que c’est ?

La spiritualité est un domaine flou et mal défini. Elle est un territoire inconnu pour celui qui débute sa quête. Le cherchant ne sait pas à quoi s’attendre, en réalité il ne sait même pas clairement ce qu’il faut chercher. C’est la raison pour laquelle il a tendance à vouloir trouver des points de repère et des réponses chez ceux qui « savent », avec le risque de passer à côté de l’essentiel.

Or ce n’est pas à l’extérieur de soi qu’il faut chercher les réponses mais bien en soi. C’est la raison pour laquelle se former à la spiritualité consiste d’abord à s’auto-former, même s’il n’est pas interdit de se nourrir de ce qui existe déjà.

Je me suis cherché moi-même.
Héraclite

Pourquoi chercher les réponses en soi-même ?

Pour deux raisons essentielles (mais paradoxales) :

  • parce que nous sommes porteurs de toutes les réponses,
  • parce que nous constituons nous-même l’obstacle à la vérité, obstacle qu’il faudra dépasser par la connaissance de soi.

Pourquoi sommes-nous porteurs de toutes les réponses ? Parce que nous sommes matière, vie et conscience. Autrement dit, nous portons en nous tous les mystères que nous tentons de percer. Nous formons un microcosme à l’image du macrocosme : le sujet d’étude est donc là, devant nous, en nous.

« Connais-toi toi-même, et tu connaîtras l’univers et les dieux. »

Et nous devons d’autant plus chercher à nous connaître que nous constituons l’obstacle à ces réponses, pourtant si proches.

En effet, un certain nombre de voiles obscurcissent notre regard : ego, préjugés, limites mentales, fausses croyances, habitudes, facilité, peur, attentes, etc. Des voiles qu’il faudra progressivement identifier et lever pour laisser passer la lumière pure de la conscience et espérer entrevoir la vérité.

Ainsi, la démarche consiste à démonter, à déconstruire, plutôt qu’à ajouter et accumuler de prétendus « savoirs ».

Se visiter soi-même, c’est visiter la matière et tenter d’en trouver le ressort. Le sens de la vie se cache sans doute là, dans les entrailles de notre individualité. L’introspection est la clé, elle permet aussi la libération de soi.

S’élever au-dessus de soi-même

Notre conscience animale est tournée vers l’extérieur : elle vise à analyser notre environnement pour garantir notre survie ; elle instaure un fossé entre « moi » et le monde ; elle est utilitariste.

A l’inverse, la conscience spirituelle consiste à nous inclure nous-même dans l’analyse, non pas pour augmenter nos performances, mais pour comprendre le fonctionnement de la machine humaine. Ceci doit nous permettre de retrouver notre juste place dans le monde. Un exercice qui implique recul : l’observateur n’est plus l’ego, mais une autre partie de nous, plus pure, qui reste à définir.

Ainsi, se former à la spiritualité, c’est s’exercer à prendre du recul sur soi-même, le plus souvent possible, pour mieux se retrouver.

Il existe différentes façons de s’analyser, scientifiques, philosophiques, psychologiques et autres. Il faudra se poser la question : de quelle matière sommes-nous faits ? quel est le ressort de la vie ? qu’est-ce qui nous différencie d’un arbre ou d’un animal ? pourquoi sommes-nous des êtres « conscients » ? quelle est la nature de cette conscience ? etc.

Il s’agira aussi d’observer notre mental (flux de pensées plus ou moins contrôlables), de rechercher la source de nos pensées, d’analyser nos émotions, de démasquer nos déterminismes et tous les facteurs qui peuvent nous influencer, malgré nous. Ce sont ces voiles qu’il faudra ôter un à un. Cet exercice peut être mené au quotidien, en s’observant penser, parler et agir.

Quelques conseils :

  • ne vous posez aucune limite dans la recherche de la vérité,
  • n’acceptez aucune idée sans que vous n’en compreniez le sens,
  • n’acceptez aucun dogme,
  • tentez de penser par vous-même,
  • faites-vous confiance,
  • tentez d’observer et comprendre plutôt que juger,
  • tentez aussi d’observer et comprendre vos propres jugements,
  • pratiquez le doute,
  • remettez-vous en cause,
  • méfiez-vous de vous-même,
  • persévérez.
Couverture les Essentiels de la Spiritualité Adrien Choeur

Qu’est-ce que la spiritualité ? Quel est le but à atteindre ? En quoi consiste la méthode spirituelle ? Quel lien avec la philosophie ?

Ce livre numérique pdf (216 pages) aborde les notions essentielles de la spiritualité à travers 65 textes

Modif. le 5 mai 2024

Vous pouvez noter cet article !