Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Le Soleil et la Lune en franc-maçonnerie : interprétation

5/5 (2)

Le Soleil et la Lune en franc-maçonnerie : quel symbolisme ? Quelle signification cachée ? Comment interpréter ces symboles majeurs au REAA ?

Le Soleil et la Lune dont deux symboles présents à l’Orient, encadrant le Delta lumineux, formant un triptyque à haute valeur symbolique.

La Lune est placée à gauche du Delta, en tête de la colonne du Septentrion où prennent place les Apprentis ; le Soleil est placé à droite, en tête de la colonne du Midi où se placent les Compagnons.

Les deux astres ont une signification éminemment alchimique. En alchimie spirituelle, le Soleil et la Lune sont les deux énergies fondamentales qui composent le Tout. Ces deux pôles énergétiques sont :

  • d’une part la dualité : la Lune cyclique et changeante symbolise la matière dans toute son ambiguïté, ou encore l’âme humaine qui peut être attirée vers les ténèbres ou au contraire refléter la Lumière divine,
  • d’autre part l’unité : le Soleil est la puissance spirituelle organisatrice, ou encore la conscience illimitée et éternelle. Le Soleil rassemble, harmonise, garantit la cohérence du monde au-delà des illusions et des peurs.

Ainsi le Soleil et la Lune décrivent le cosmos autant que l’âme humaine.

Voici une interprétation du symbole du Soleil et de la Lune en franc-maçonnerie.

Lire aussi nos articles sur le symbolisme de la lune et du soleil.

Le Soleil et la Lune en franc-maçonnerie : interprétation symbolique

La Lune est l’astre du Nord, celui des Apprentis, lesquels tentent d’explorer leur âme, de connaître les forces à l’oeuvre, de faire la distinction entre les passions et les idées nobles, de comprendre la présence de l’amour et de la haine en eux.

La Lune brille dans l’obscurité : elle évoque l’importance de visiter les ténèbres, la partie sombre de nous-même et du monde.

La Lune est réflexion, dans le sens d’un questionnement :

  • sur le monde : pourquoi le temps, l’espace, la matière, la Vie, la violence, la destruction, la mort ?
  • sur soi-même : qui sommes-nous ? d’où vient notre souffrance ? qu’est-ce qui nous pousse à aimer ou à haïr ? quel est notre destin ? qu’est-ce qui en nous bloque l’accès à la Vérité ?

La visite de soi-même permet de mieux se connaître et de trouver sa place dans le monde. Il s’agit de porter un nouveau regard sur soi et les autres, permettant d’opérer une séparation intérieure qui rappelle la première étape du processus de transformation alchimique (l’Oeuvre au noir) : cette prise de recul marque l’entrée dans la vie spirituelle, et doit aboutir à l’Oeuvre au blanc c’est-à-dire à la résurrection de l’être sous le signe de la pleine Lune.

Rappelons que la Lune est le symbole associé à l’âme humaine, à l’Eau ou encore à l’Argent alchimique, des éléments qui suggèrent là encore la visite de notre intériorité pour y trouver la trace de la Lumière supérieure. C’est la démarche fondatrice de la spiritualité, censée mener du « moi » vers le « soi ».

Quant au Soleil présent en tête de la colonne du Sud sur laquelle prennent place les Compagnons, il symbolise l’accès à la réalité ultime à savoir l’unité du Tout, qui constitue l’essence véritable du monde : tout est lié et interdépendant, rien n’existe en soi à part le Tout éternel. Le Soleil dépasse toute dualité, fusionnant les oppositions, réconciliant tous les paradoxes : l’impermanence est permanente, le passé est présent, je suis tout et rien à la fois, je suis l’autre, etc.

Se placer sous le signe du Soleil, c’est donc être en mesure d’accéder et de comprendre la Vérité ultime, au-delà de l’illusion de la séparation, au-delà de nos perceptions animales.

On le voit, le Soleil et la Lune en franc-maçonnerie sont complémentaires, mais l’un mène vers l’autre. En l’occurrence, la Lune invite à retrouver le chemin de la Lumière éternelle, c’est-à-dire le chemin de la Vérité en même temps que celui de la sagesse et de la sérénité.

Entre Lune et Soleil : le Delta lumineux

Pris séparément, la Lune et le Soleil n’ont pas vraiment de sens :

  • la Lune ne serait rien si elle ne pouvait refléter le Soleil,
  • le Soleil ne serait rien s’il ne pouvait être abordé, reflété, compris par la Lune. Autrement dit, un monde uniquement solaire serait froid, figé, stérile, sans vie, sans conscience.

C’est bien le Delta lumineux qui réconcilie la Lune et le Soleil, associant la dualité et l’unité pour introduire le ternaire : on ne renonce ni à la matière, ni à l’Esprit.

Surtout, l’oeil placé au centre du Delta représente la conscience, cet élément qui donne tout son sens au monde et à l’expérience humaine. Entre matière et Esprit, issu de la matière mais ayant vocation à la dépasser voire à la créer, au carrefour de la transcendance et de l’immanence, la conscience est la clé de l’union finale de l’Homme avec le Tout et avec le Grand Architecte de l’Univers.

Enfin, par son caractère ternaire, le Delta lumineux rappelle le taijitu, symbole du yin et du yang, rassemblant la dualité dynamique dans la stabilité circulaire : la Lune et le Soleil participent de manière égale à l’harmonie du monde.

Voir aussi notre liste de planches au 3ème degré REAA.

Modif. le 20 juillet 2023

Vous pouvez noter cet article !