Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Rituel du 8ème degré REAA – Intendant des Bâtiments

5/5 (2)

Voici le rituel du 8ème degré REAA – Intendant des Bâtiments.

Aujourd’hui conféré par communication, le grade d’Intendant des Bâtiments a eu plusieurs dénominations différentes par le passé : Maître en Israël ou Ecossais des trois JJJ.

Le grade d’Intendant des Bâtiments serait daté autour de 1750 et pratiqué entre autres à Bordeaux. Le Maître Ecossais des trois JJJ est connu à Lyon vers 1761, mais aussi à Toulouse et Marseille.

Dans la continuité du 7ème degré se poursuit la mise en oeuvre de la succession d’Hiram avec la recherche d’architectes qualifiés constituant un Collège de « Chefs des cinq Ordres d’architecture » aptes à organiser la poursuite des travaux.

Voici donc le rituel du 8ème degré REAA : Intendant des Bâtiments.

Lire aussi : L’essentiel du grade d’Intendant des Bâtiments.

Rituel du 8ème degré REAA : Intendant des bâtiments.

Titres

La Loge de ce grade est un appartement du Roi Salomon.

Le Président représente Salomon et prend le titre de Trois Fois Puissant. Il siège à l’Orient.

Le Premier Surveillant représente l’illustre Frère Tito, prince des Harodim. Il est appelé Trois Fois Illustre Inspecteur et est placé à l’Occident.

Le Second Surveillant représente Adoniram, fils d’Abda. Il est appelé Introducteur ; il est placé à l’Occident et officie comme Maître des Cérémonies.

Le Trois Fois Puissant à l’Orient et les deux Surveillants à l’Occident forment entre eux un triangle.

Décors

La Loge est tendue de rouge, éclairée de 27 lumières réparties en trois groupes : 15 devant le Président, 7 devant le Premier Surveillant et 5 devant le Second Surveillant dans la Loge plus 5 autres grandes lumières, au pied de l’autel, face au Trois Fois Puissant.

Le Trois Fois Puissant tient un sceptre (main droite).

Le Trois Fois Puissant et tous les Frères portent un large sautoir rouge auquel est suspendu, avec une rosette verte, le bijou.

Le Bijou : un triangle d’or sur une face duquel sont gravées dans les angles les initiales de trois mots : Benchorim (fils de noble) – Achar (reconnu) – Jakinaï (ferme et stable, établi par Dieu) signifiant : Dieu unique, ô toi l’Éternel ; au revers sont gravées dans les angles les initiales de Judée, Ky et Yva (ou Jah) signifiant : Dieu, Dieu tout puissant.

Le Tablier : blanc, doublé de rouge et bordé de vert. Au milieu est brodée une étoile à neuf branches sur une balance. Sur la bavette un triangle contenant les initiales B.A.I. (ou B.A.J.)

Tableau de Loge : du haut du tableau vers le bas :

  • un Delta portant trois IOD ;
  • Un sabre pointe en haut et une balance, symbole du degré. Entre les deux la représentation symbolique avec un cercle inscrit dans un triangle et l’étoile flamboyante avec au centre un IOD ;
  • Un cercueil, tête côté Occident avec une branche d’acacia ;
  • Trois chandeliers avec 7-5 et 3 branches (bougies allumées) ;
  • Bijou avec l’avers et le revers.
Tableau de loge 8ème degré Intendant des Bâtiments

Rituel du 8ème degré REAA : ouverture des travaux.

Le Volume de la Loi sacrée sera ouvert au Premier Livre des Rois.

LE TROIS FOIS PUISSANT
(sceptre à la main)
Illustre Frère Tito, sommes-nous à couvert?

LE PREMIER SURVEILLANT
Trois Fois Puissant, nous sommes en sécurité en ce lieu.

LE TROIS FOIS PUISSANT
Quelle heure est-il?

LE PREMIER SURVEILLANT
C’est le point du jour.

LE TROIS FOIS PUISSANT
••••• (avec son sceptre)

LE PREMIER SURVEILLANT
••••• (avec son maillet)

LE SECOND SURVEILLANT
••••• (avec son maillet)

LE TROIS FOIS PUISSANT
Puisque c’est le point du jour, il est temps de commencer l’ouvrage.
À moi par les signes de surprise puis d’admiration…

Signe de surprise : porter les deux pouces sur les tempes, les mains formant l’équerre ; porter ensuite les mains sur les paupières en disant : BENCHORIM (fils de noble).

Signe d’admiration : entrelacer les doigts des deux mains, les paumes en haut puis les laisser retomber sur la ceinture en regardant le ciel et en prononçant : ACHAR (Hakar – reconnu).

… et la batterie •••••

Les Frères frappent cinq fois dans leurs mains.

Mes Frères, cette Loge est ouverte.

Pause

Fermeture des Travaux.

LE TROIS FOIS PUISSANT
Trois Fois Illustre Surveillant, quelle heure est-il ?

LE PREMIER SURVEILLANT
Trois Fois Puissant, c’est la fin du jour.

LE TROIS FOIS PUISSANT
Souvenez-vous mes Frères ! Réfléchissez aux cinq points de fidélité ! C’est le temps du repos.

••••• (avec son sceptre)

LE PREMIER SURVEILLANT
••••• (avec son maillet)

LE SECOND SURVEILLANT
••••• (avec son maillet)

LE TROIS FOIS PUISSANT
À moi par le signe… et par les nombres 5-7 et 15.

Tous les Frères frappent dans les mains par 5- 7 et 15.

Ainsi la Loge est fermée.

Rituel d’initiation au 8ème degré.

Les travaux ont été ouverts dans les formes rituelles précédemment indiquées. Le candidat est appelé Johaben, il devra entrer pieds nus.

LE TROIS FOIS PUISSANT
Illustre Frère Tito, comment réparerons-nous la perte immense de notre Maître Hiram Abi à qui avait été confiée la décoration de la chambre secrète où devait être déposé tout ce qu’il y a de plus cher pour Israël ? Là devait reposer l’Arche et par là même devaient se manifester la présence et la protection du Tout Puissant. À peine ce grand homme avait-il entrepris cette tâche importante qu’il nous fut enlevé par le plus horrible et infâme complot.

Très Illustres Surveillants, conseillez-moi ! Que faire en cette circonstance ?

LE PREMIER SURVEILLANT
Très Illustre Trois Fois Puissant, j’éprouve moi-même toute la difficulté que nous aurons à réparer la perte de notre cher Maître. Je crois que la seule ressource restante serait de nommer un chef pour chacun des cinq ordres d’architecture et de réunir tous nos moyens pour achever cette troisième chambre secrète.

LE TROIS FOIS PUISSANT
Illustre Frère, votre conseil est judicieux, il mérite d’être suivi et, pour vous le prouver, je vous nomme maintenant, vous Frères Tito, Adoniram et Abda votre père, Inspecteurs et Conducteurs de cet ouvrage. Allez à la Chambre du milieu voir s’il s’y trouve l’un des chefs des cinq ordres d’architecture.

Le Second Surveillant (Introducteur) se rend dans la pièce voisine où se tient le candidat Johaben (Johabert) et demande :

LE SECOND SURVEILLANT
Frère, y a-t-il ici l’un des chefs des cinq ordres d’architecture ?

LE CANDIDAT
Je suis là !

LE SECOND SURVEILLANT
Êtes-vous assez zélé pour appliquer une attention scrupuleuse aux travaux que le Trois Fois Puissant Maître vous ordonnera ?

LE CANDIDAT
Je considère comme mon plus grand bonheur et la plus grande faveur de concourir avec lui au glorieux projet qu’il propose de construire un Temple digne de la gloire du Tout Puissant.

LE SECOND SURVEILLANT
Il demande et reçoit du candidat les signes, mots et attouchements des trois premiers grades.

Il frappe alors à la porte de la Loge par 3, 5 et 7 coups.

Le premier Surveillant lui demande ce qu’il veut.

C’est un ouvrier de la Chambre du milieu.

La porte est ouverte, le Second Surveillant prend le candidat par la griffe (ou « grippe ») de maître et le conduit en effectuant cinq fois le tour du Temple dont il lui fait admirer la beauté. Puis, de l’Occident, il le mène par cinq pas lents devant l’autel, le fait agenouiller sur une dalle de pierre carrée. Le Premier Surveillant Tito se tient debout, ci son côté, derrière une table, il lui met une branche d’acacia en main gauche. Dans cette position le candidat prête son obligation.

OBLIGATION
À LA GLOIRE DU GRAND ARCHITECTE DE L’UNIVERS, MOI N… DEVANT LES ILLUSTRES FRÈRES ICI RÉUNIS, JE JURE DE TOUJOURS GARDER INVIOLABLEMENT LES SECRETS ET LES MYSTÈRES DE CE GRADE QUI VONT M’ÊTRE CONFIÉS.

JE JURE ENTIÈRE OBÉISSANCE ET SOUMISSION AUX STATUTS ET DÉCRETS DE (obédience) SOUS LES PEINES DE MES PRÉCÉDENTES OBLIGATIONS, D’AVOIR MON CORPS COUPÉ EN DEUX ET LES ENTRAILLES ARRACHÉES.

QUE LE GRAND ARCHITECTE DE LUNIVERS ME GARDE EN ÉQUITÉ ET EN JUSTICE.
AMEN ! AMEN ! AMEN !

Au moment où le récipiendaire prononce les dernières paroles, le Premier Surveillant Tito le couvre d’un voile rouge léger, le prend par les épaules, le relève puis le fait asseoir sur un tabouret.

DISCOURS HISTORIQUE

LE TROIS FOIS PUISSANT
Mon Cher et Vénérable Frère, le roi Salomon, voulant porter à la plus haute perfection les travaux commencés par Hiram Abi jugea bon d’employer les cinq chefs des cinq ordres d’architecture assistés des trois princes des Harodim : Tito, Abda et son fils Adoniram. Il était bien convaincu de leur zèle et de leurs compétences et espérait voir leur ouvrage achevé de façon magistrale. Nous espérons, mon Frère, que vous contribuerez de toutes vos forces à ce grand dessein. Pour accéder à la maîtrise, vous avez représenté un défunt, cette situation vous montre que pour succéder à notre Maître Hiram Abi vous devez faire preuve de la même résolution qui lui fit préférer la mort plutôt que de divulguer les mystères de l’Ordre.

Nous espérons que vous suivrez son exemple.

Je vais maintenant vous relever, non comme vous l’avez été auparavant, mais comme Hiram fut relevé par Stolkin sous la branche d’acacia.

Le Frère Adoniram prend l’épaule droite du candidat dans sa main gauche et, avec sa main droite, l’attire par la griffe de maître et par trois tractions successives le relève du tabouret. Il lui retire alors le voile rouge.

Je vais vous donner les signes, attouchement et mots du grade.

Signes : il y en a trois :

  • le 1er Signe dit de surprise : porter les deux pouces sur les tempes, les mains formant l’équerre ; reculer de deux pas et avancer de deux autres pas, porter ensuite les mains sur les paupières en disant : BENCHORIM (fils de noble) ;
  • le 2ème Signe dit d’admiration : entrelacer les doigts des deux mains, les paumes en haut, puis les laisser retomber sur la ceinture en regardant le ciel et en prononçant : ACHAR (Hakar – reconnu) ;
  • le 3ème Signe dit de douleur : se porter chacun la main droite sur le cœur et la main gauche sur la hanche, puis se balancer trois fois sur les genoux, le premier disant : Ky, le second : Judéa (ou Jah : Dieu).

L’attouchement : se toucher mutuellement le cœur avec la main droite, la glisser ensuite au milieu du bras gauche de l’autre, et, avec la main gauche, se prendre mutuellement l’épaule droite. Le premier dit : Jakinaï (ferme et stable, établi par Dieu), le second : Judéa (Jah).

Les mots : les mots sacrés sont ceux de l’attouchement : JAKINAÏ -JUDÉA.

Instruction de l’Intendant des Bâtiments.

Q. – Êtes-vous Intendant des Bâtiments ?
R. – J’ai fait les cinq pas d’exactitude, j’ai pénétré dans la partie intérieure du Temple, j’ai vu une resplendissante lumière au centre de laquelle j’ai vu en caractères hébraïques les trois lettres mystérieuses J.J.J. sans en comprendre le sens.

Q. – Comment avez-vous été reçu ?
R. – En reconnaissant mon ignorance.

Q. – Pourquoi vous a-t-on élevé à ce grade ?
R. – Pour dissiper les ténèbres dans lesquelles j’étais plongé et m’apporter la vraie lumière pour diriger mon cœur et éclairer mon entendement.

Q. – Dans quel lieu avez-vous été conduit ?
R. – Dans un lieu merveilleux où résident la Vérité et la souveraine Sagesse.

Q. – Quel est votre devoir ?
R. – D’encourager par mon exemple mes Frères dans la pratique de la vertu et de rectifier leur travail.

Q. – Pourquoi a-t-on exigé de vous des preuves de Compagnon et de Maître avant de vous recevoir ?
R. – Pour me montrer que c’est seulement graduellement que je puis atteindre la perfection.

Q. – Qu’avez-vous appris dans les trois premiers grades ?
R. – L’Apprenti m’a appris la vertu morale, le Compagnon la persévérance et le Maître la vertu héroïque.

Q. – Pourquoi dans ce grade avez-vous été examiné aux trois premiers grades ?
R. – Pour montrer que les progrès vers la vertu sont lents et graduels et, qu’avec humilité, il nous faut maîtriser l’orgueil qui nous est naturel, juger nos actions avec impartialité et ne rien laisser de condamnable dans notre conduite.

Q. – Pouvez-vous expliquer les mystères de notre Loge ?
R. – Je m’y efforcerai de mon mieux.

Q. – Que signifient les trois lettres mystérieuses sur votre bijou ?
R. – Jakinaï -Jah (Jeovah) signifiant divine sagesse et divine beauté, la troisième au centre du triangle de l’étoile flamboyante est l’initiale du mot sacré.

Q. – Que signifie le cercle inscrit dans le troisième triangle ?
R. – L’immensité de Dieu qui n’a ni commencement ni fin.

Q. – Que signifient les trois lettres à l’intérieur du cercle ?
R. – Ô Toi, Éternel possesseur de tous les attributs divins.

Q. – Quels sont les principaux attributs de la Divinité ?
R. – La Beauté, la Sagesse, la Miséricorde infinie ; l’Omniscience, l’Éternité, la Perfection ; la Justice, la Compassion et la Création.
Toutes les lettres résultant de ces noms (dans la langue anglaise) forment, réunies, le nombre de 81 constituant un carré de 9 inscrit dans le triple triangle avec, dans chaque triangle, 3 attributs : 9.9.9.-27.

Q. – Pourquoi placez-vous Salomon dans le Temple ?
R. – En mémoire de ce qu’il fut le premier à consacrer un Temple au Seigneur.

Q. – Pourquoi y a-t-il une mer d’airain dans le Temple ?
R. – Pour nous enseigner que le Temple du Seigneur est sacré et que l’on ne peut y pénétrer qu’après avoir été purifié.

Q. – Que signifie le côté gauche du Temple ?
R. – La Maçonnerie sous les lois des rites et des cérémonies.

Q. – Que signifie le côté droit du Temple ?
R. – La vraie Maçonnerie sous les lois de la Grâce et de la Vérité.

Q. – Que signifie le chandelier à 7 branches ?
R. – La présence de l’Esprit Saint dans le cœur de ceux qui en observent fidèlement les lois.

Q. – Pourquoi étiez-vous pieds nus lors de votre réception ?
R. – Parce que Moïse était ainsi avant d’entrer en Terre sacrée.

Q. – Qu’avez-vous entendu avant d’entrer dans la Loge ?
R. – Cinq grands coups.

Q. – Que rappellent-ils ?
R. – Les cinq points de fidélité.

Q. – Que se passa-t-il alors et que vous advint-il ?
R. – Un Surveillant parut qui m’assista et me fit faire cinq fois le tour du Temple.

Q. – Pourquoi cela ?
R. – Pour m’en faire admirer la beauté.

Q. – Qu’avez-vous ressenti durant ces voyages ?
R. – La surprise, l’admiration et le chagrin.

Q. – Pourquoi ces sentiments ?
R. – Parce que j’ai vu contenu dans l’Étoile flamboyante…

Q. – Qu’y avait-il dans cette étoile ?
R. – Le nom ineffable du Grand Architecte de l’Univers.

Q. – Pourquoi cette étoile n’a-t-elle que cinq rayons ?
R. – Pour montrer que l’on fit usage des cinq ordres d’architecture pour la construction du Temple ; pour représenter les cinq points de fidélité, pour indiquer les cinq sens sans lesquels l’homme n’est pas complet ; les cinq lumières de la Maçonnerie ; les cinq continents habités par des Maçons.

Q. – Quels sont les cinq points de fidélité ?
R. – Agir, intercéder, prier, aimer ses Frères et les secourir de façon à s’unir par le cœur et en esprit.

Q. – Pourquoi avez-vous été saisi d’émerveillement ?
R. – En voyant les beautés et ornements du Temple dont je n’ai vu qu’une partie.

Q. – Pourquoi n’avez-vous pas vu l’ensemble ?
R. – Un voile épais en cachait une partie à ma vue, mais j’espère que le vif désir que j’ai de progresser et mon zèle pour l’Art royal disperseront un jour ce nuage qui obscurcit encore ma vue.

Q. – Pourquoi avez-vous éprouvé de la douleur ?
R. – Parce que la vue des ornements du Temple m’a rappelé la mort de notre cher et respectable Maître Hiram Abi.

Q. – Avez-vous donné libre cours à votre peine ?
R. – Non car je fus secouru à temps par ceux qui m’entouraient et qu’ensuite je reconnus pour Frères.

Q. – Comment les avez-vous reconnus pour Frères ?
R. – Parce qu’ils évoquèrent le Nom ineffable, ayant préalablement dit Jakinaï, que je vis au centre de l’Étoile flamboyante.

Q. – Avez-vous promis de garder le secret sur ce que vous avez vu ?
R. – J’ai promis le secret le plus strict sous peine d’avoir le corps tranché et les entrailles arrachées.

Q. – Comment vous a-t-on fait marcher ?
R. – Par les cinq pas d’exactitude, cinq pas solennels en avançant vers le pied de l’Autel pour y prêter mon obligation.

Q. – Pourquoi avez-vous figuré un homme mort et avez-vous été couvert d’un voile rouge ?
R. – Pour apprendre que les bons Maçons doivent être morts au monde et à ses vices.

Q. – Que signifie la balance que l’on vous a donnée au grade précédent ?
R. – C’est l’emblème de la Justice pour indiquer que je dois rendre justice aux Frères et qu’avec la même balance il me faut régler ma conduite pour mériter d’être reçu Maître en Israël et Intendant des Bâtiments.

Q. – Avez-vous vu votre illustre Trois Fois Puissant Maître ?
R. – Je l’ai vu, il était à l’Orient sous un dais riche, parsemé d’étoiles et vêtu d’or et d’azur.

Q. – Pourquoi était-il ainsi vêtu ?
R. – Parce que, quand le Tout Puissant apparut à Moïse sur le Mont Sinaï et lui dicta les tables de la Loi, il semblait enveloppé d’une nuée d’or et d’azur.

Q. – Subsiste-t-il quelque obscurité en vous ?
R. – L’étoile du matin m’éclaire et l’Étoile mystérieuse me guide.

Q. – Où avez-vous été conduit ?
R. – Je ne puis le dire.

Q. – Quel âge avez-vous ?
R. – J’ai 27 ans (trois fois neuf ans).

Q. – Quels nombres avez-vous remarqués et que signifient-ils ?
R. – J’ai remarqué les nombres 5-7 et 15 dans la disposition des lumières et j’ai déjà expliqué les deux premiers. Le dernier représente les 15 Maîtres qui trouvèrent le corps d’Hiram Abi sous le rameau d’acacia.

Q. – Pourquoi portez-vous du vert sur votre tablier et sur votre cordon ?
R. – Pour m’enseigner que la vertu et le zèle en Maçonnerie sont les seules voies pour me conduire à la sublime Connaissance.

Q. – Que représente votre bijou ?
R. – La triple essence de la Divinité.

Bijou du 8ème degré, avers et revers

Lire aussi : L’essentiel du grade d’Intendant des Bâtiments.

Modif. le 31 octobre 2021

Vous pouvez noter cet article !

Cookie Consent with Real Cookie Banner
%d blogueurs aiment cette page :