Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Les synchronicités : définition (psychologie, spiritualité)

4.23/5 (13)

Les synchronicités : définition. Comment interpréter les coïncidences de la vie ? Quel sens leur donner sur le plan psychologique ou philosophique ? Quelle signification spirituelle ?

Au quotidien, on peut être surpris par des coïncidences ou « synchronicités ».

C’est le cas par exemple :

  • lorsqu’on reçoit l’appel d’une personne à laquelle on était justement en train de penser,
  • lorsqu’on recroise une personne que l’on a déjà croisée,
  • lorsqu’on entend dans les médias le mot que l’on est en train d’écrire,
  • lorsqu’on fait une rencontre décisive ou providentielle,
  • lorsqu’on remarque une heure en miroir, par exemple 11h11,
  • lorsqu’on trouve une pièce de monnaie alors qu’on a besoin d’argent,
  • ou encore lorsqu’on se focalise sur un phénomène, un évènement ou un signe qui revient et qui nous frappe.

Certains attacheront une importance particulière à ces coïncidences, y voyant un signe, un appel ou une signification particulière : « il n’y a pas de hasard ». D’autres ne s’y attarderont pas, mettant ça sur le compte des circonstances.

La synchronicité est donc une coïncidence, la rencontre de deux éléments entre lesquels le psychisme établit un lien, alors même qu’ils ne sont pas liés par la loi de causalité. Cette rencontre mentale crée du sens, provoque une prise de conscience, fait « tilt », et peut s’accompagner d’une émotion forte, voire d’une sorte de révélation.

Selon certains, les synchronicités seraient la preuve que l’univers nous envoie des signes, qu’il essaie de nous montrer quelque chose, de nous mettre sur une voie ou sur la Voie. Les synchronicités seraient donc essentiellement positives, et nous amèneraient à évoluer favorablement. Les voir serait un signe de sagesse.

D’autres vont même jusqu’à attendre, voire demander des signes, espérant recevoir des réponses et ainsi prendre les bonnes décisions. C’est ainsi qu’il faudrait apprendre à être réceptif, ouvert à ce qui vient à nous. D’autres encore pensent ce que ces signes nous seraient envoyés par des entités, des guides ou des anges qui veilleraient sur nous. Enfin, certains parlent de divination ou de prédiction…

Pour d’autres, la théorie de la synchronicité ne serait que superstition, en l’occurrence une croyance irrationnelle, magique, déconnectée de la réalité. Surinterpréter les coïncidences serait le signe d’un auto-illusionnement.

En réalité, penser que l’univers nous envoie des signes pourrait bien reposer sur la méconnaissance du fonctionnement de notre propre psychisme.

Tentons d’aborder le sens profond des synchronicités.

Les synchronicités : définition en psychologie

Une synchronicité est un lien mental qui s’établit entre deux phénomènes ou évènements qui ne sont pas objectivement corrélés.

Fondateur de la psychologie analytique, Carl Gustav Jung (1875-1961) est le premier à s’être penché sur le mécanisme mental de la synchronicité et à en décrire les effets, notamment à travers son célèbre exemple du scarabée, dont l’irruption simultanée dans le rêve et la réalité d’une patiente amène cette dernière à remettre en cause son système de pensée cartésien.

Pour les psychologues, c’est bien notre psychisme qui crée les synchronicités et les porte à notre conscience, ceci dans un but précis : provoquer une réaction, nous préparer à une éventualité, nous protéger ou nous encourager en générant du plaisir. En effet, les synchronicités sont le plus souvent sous-tendues par des affects, des envies, des tendances, des attentes, des angoisses ou des conflits, bref des passions souvent inconscientes, mais qui ont tendance à vouloir faire irruption dans le champ du conscient.

Par exemple, si je suis secrètement amoureux de quelqu’un, mon psychisme aura tendance à interpréter toute information provenant de cette personne comme un signal majeur, une coïncidence remarquable, une occasion à saisir pour s’avouer ses sentiments d’abord à soi-même et ensuite passer à l’action.

Remarque : De manière générale, on remarque que la superstition s’installe lorsque l’attente est forte, lorsque l’espoir est grand, ou lorsque la peur domine.

C’est ainsi que les synchronicités créent un univers mental particulier, déconnecté de la réalité, capable de redéfinir totalement notre rapport au monde. Les synchronicités peuvent aboutir à un changement de paradigme mental, révolutionner notre manière de voir, ou nous amener à prendre des décisions importantes.

Les synchronicités et leur sens spirituel

La spiritualité a pour but de dépasser les illusions dues à notre matérialité-humanité pour accéder, tant que faire se peut, à la Vérité. A ce titre, le sage se méfie des synchronicités lorsqu’elles sont sous-tendues par des passions, amenant à voir des signes de Lumière là où il n’y a en réalité qu’un désir inassouvi.

Dans certains cas cependant, les synchronicités peuvent avoir un sens spirituel profond. Elles traduisent alors l’activation de l’intuition au service d’une plus grande ouverture sur le réel et d’une meilleure compréhension du monde.

L’étude des symboles et le raisonnement analogique (c’est-à-dire par association d’idées) en sont des exemples : il s’agit d’établir de nouveaux liens entre des objets ou des idées qui semblent évoluer sur des plans différents, pour les relier au Tout. C’est alors que de nouveaux chemins s’ouvrent au-delà des automatismes et des préjugés et que de nouveaux niveaux de conscience peuvent être atteints. On parle aussi de clairvoyance.

Loin d’être un repli sur un monde imaginaire, les synchronicités sont, dans ce cas, un moyen inattendu et privilégié de s’éveiller à la réalité. Pour cela, encore faut-il que l’individu cesse de se placer au centre de tout.

Conclusion

Au final, les synchronicités constituent un langage symbolique qui nous apparaît spontanément, de manière intuitive, qui nous étonne et nous questionne. Il est bon de regarder ce que ces coïncidences provoquent en nous et à quoi elles renvoient : voilà un excellent moyen de mieux se connaître.

Les synchronicités font évoluer notre vision du monde. Elles peuvent nous enfermer dans un monde illusoire ou au contraire nous ouvrir à nous-même, aux autres et à l’univers. Poussées à un stade ultime, les coïncidences peuvent être vues partout et nous éveiller à l’harmonie cosmique. A nous de discerner, de démêler ce qui relève des passions individuelles et de la quête d’absolu…

Modif. le 10 août 2023

Vous pouvez noter cet article !