Press "Enter" to skip to content

L’instruction du compagnon au REAA

5/5 (1)

L’instruction du compagnon au REAA consiste en une série de questions-réponses qui résument le contenu de l’enseignement reçu au cours de la cérémonie d’initiation au 2ème degré.

Voici donc l’instruction au grade de compagnon.

Instruction du compagnon au REAA : questions et réponses.

Etes-vous Compagnon ?
J’ai vu l’Et. flamboyante.

Pourquoi vous êtes-vous fait recevoir Compagnon ?
Pour connaître la lettre “G”.

Que signifie cette lettre ?
Sur le plan spirituel, elle évoque “Le Grand Architecte de l’Univers” en tant que Centre de tout rayonnement ; ou encore “Celui qui a été élevé jusqu’au faîte du Temple”. Par ailleurs, elle peut recevoir diverses interprétations. Elle attire notamment l’attention sur le véritable sens des mots : “Géométrie”, “Génération”, “Gravitation”, “Génie”, “Gnose”, dont il convient de retrouver “l’Esprit caché sous la lettre”.

Comment avez-vous été reçu Compagnon ?
En passant de la Perpendiculaire au Niveau.

Quelqu’un s’est-il opposé à votre passage ?
Oui, le F. Couvreur qui gardait la porte du Temple.

Que s’est-il passé ?
J’ai dû justifier de mes qualités maç. et lorsqu’on eut constaté ma persévérance et tenu compte de mon assiduité ainsi que des progrès de mon instruction maç., on me fit confiance et je reçus le mot de passe et la “marque de l’Equerre”.

Qu’avez-vous fait après cela ?
Je fus introduit en L. de Compagnon où, après avoir effectué “cinq voyages” j’ai vu “l’Et. flamboyante”.

Que vous a-t-on enseigné en premier lieu ?
A utiliser correctement les outils grâce auxquels on peut transformer la “pierre brute” en une “pierre cubique” prête à prendre utilement sa place dans l’édifice.

Quels sont ces outils ?
Le Ciseau et le Maillet, la Règle et le Levier, La Perpendiculaire et le Niveau ainsi que l’Equerre.

Pourquoi ces outils sont-ils couplés ?
Parce que les uns étant considérés comme “passifs” et les autres comme “actifs”, ils sont complémentaires l’un de l’autre. Il est donc indispensable de les associer pour les utiliser correctement, si l’on veut parvenir à réaliser l’oeuvre entreprise.

Cela vous a-t-il suggéré autre chose ?
Oui, nous devons constamment nous efforcer de concilier les oppositions apparentes en vue d’une édification réelle.

Quelles sont les caractéristiques du premier voyage ?
D’une part, l’évocation de nos cinq sens, qui sont des outils pour prendre contact avec le monde extérieur.
D’autre part, le précepte attribué à Socrate “Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’Univers et les Dieux” nous invite à bien connaître notre nature profonde, sans jamais nous mentir à nous-même. C’est la condition première de notre perfectionnement intellectuel, spirituel et moral.

A quoi correspondait le deuxième voyage ?
A l’étude des principaux Ordres d’Architecture (Ionique, Dorique, Corinthien) et de ceux qui en sont dérivés. Ils témoignent, à travers les siècles, du Génie des Bâtisseurs et de la volonté des Hommes d’édifier le Temple idéal fondé sur la Sagesse, la Force et la Beauté.

Quelle leçon en tirez-vous ?
Le Levier (actif) montre qu’une volonté inébranlable intelligemment appliquée peut triompher de tous les obstacles. Et la Règle (passif) nous rappelle que la Loi Morale qu’elle représente doit toujours être le point d’appui de cette volonté.

Quel est le sens du troisième voyage ?
L’étude des sept Arts Libéraux, qui représentent l’ancienne classification du Savoir humain, sous la forme du “trivium” (Grammaire – Rhétorique – Dialectique) et du “quadrivium” (Géométrie – Arithmétique – Musique – Astronomie).

Que vous ont suggéré les outils du troisième voyage ?
Symboliquement, la Perpendiculaire (fil à plomb) suggère l’axe vertical qui relie entre eux les différents plans de la Connaissance.
Le Niveau qui lui est adjoint incite à la recherche d’Egalité sur le plan horizontal et nous inspire que nos recherches et nos progrès dans la Connaissance doivent être destinés au Bien de tous.

Qu’avez-vous appris au cours du quatrième voyage ?
L’objet de ce voyage fut d’étudier et de comparer les Grandes Doctrines philosophiques, morales et religieuses qui nous furent transmises à travers les siècles par de Grands Initiés. Il fut accompli sous le signe de l’Equerre qui symbolise (entre autres) la justesse rigoureuse que l’on doit appliquer aussi bien dans le raisonnement que dans le comportement.

Quelles conclusions en avez-vous tiré ?
Depuis des millénaires, ces doctrines nous sont parvenues par des moyens d’expression et des langages différents et, malgré des interprétations parfois erronées, elles se rejoignent toutes pour servir de principe à la Loi Morale en vue d’une Fraternité humaine.

Quelle est la signification du cinquième voyage ?
Il est destiné à la Glorification du Travail. Qu’il soit opératif ou spéculatif, le Travail est un Devoir sacré pour l’homme libre car sans lui, rien ne saurait être édifié en vue du Bonheur de l’Humanité.

Pourquoi le dernier voyage est-il accompli les mains libres ?
Parce que le Compagnon, ayant transformé sa “pierre brute” en “pierre cubique”, doit maintenant se préoccuper de son propre perfectionnement, en se recueillant et en observant, afin de transposer sur le plan intellectuel tout ce qui peut illuminer progressivement ses connaissances.

Qu’avez-vous fait ensuite ?
J’ai fait Serment de ne jamais révéler les “mystères” du deuxième Degré. Après quoi je fus admis parmi les Compagnons, selon les formes.

Comment se reconnaissent les Compagnons ?
Par des Signes, Paroles et Attouchements.

Donnez-moi le Signe des Compagnons.

Que signifie-t-il ?
En portant la main droite sur le coeur, je prends l’engagement d’aimer mes FF. avec ferveur et dévouement ; en élevant la Main gauche, j’affirme la sincérité de ma promesse, et en décrivant une équerre de la Main droite, je montre que tous mes actes s’inspirent de la Justice et de l’Equité et aussi que je préférerai m’arracher le coeur plutôt que de révéler indûment les secrets qui m’ont été confiés.

Quelles sont les paroles de Compagnon ?
Il y en a deux : Le Mot de passe et le Mot Sacré.

Donnez-moi le Mot de passe.

Donnez-moi le Mot Sacré.
Je ne puis le prononcer mais seulement l’épeler.

Donnez-moi la première lettre, je vous donnerai la deuxième.

Que signifient ces deux mots ?
Le Mot de passe signifie “Epi” ou “Nombreux comme les Epis”. Il est tiré d’un épisode de la Bible (Ancien Testament, Livre des Juges XII).
Le Mot Sacré se rapporte au nom d’une des Col. d’Airain du Temple de Salomon auprès de laquelle les Compagnons recevaient leur Salaire.

Exécutez la marche de Compagnon.

Que signifie-t-elle ?
On l’apparente à la marche du Soleil ; elle peut aussi symboliser l’initiative laissée au Compagnon de s’écarter de la ligne de l’App. afin d’explorer le monde extérieur. On peut également la comparer à la montée de l’escalier tournant qui dans le Temple de Salomon, conduisait à la Chambre du Milieu.

Quel âge avez-vous en tant que Compagnon ?
Cinq ans.

A quelle heure commencent les travaux de Compagnons ?
A midi.

Avez-vous reçu votre Salaire ?
Je suis content.

Attendez-vous quelque autre chose pour vos FF. ?
J’attends l’heure où mon instruction maç. de Compagnon sera suffisamment avancée pour être digne d’être admis parmi les Maîtres.

Voir aussi :

Modif. le 3 octobre 2020

Vous pouvez noter cet article !

%d blogueurs aiment cette page :