Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Les « Enfants de la Veuve » : planche maçonnique

5/5 (3)

Les « Enfants de la Veuve » : que signifie cette expression maçonnique ? Pourquoi les Franc-Maçons sont-ils les Enfants de la Veuve ? De qui sont-il orphelins ? Voici une planche maçonnique au 1er degré.

« Une Veuve et ses Enfants », c’est ainsi que l’on désigne la Franc-Maçonnerie.
Rituel d’initiation au 1er degré

Les Franc-Maçons seraient donc des orphelins, enfants d’un père oublié, méconnu ou disparu. Reste la mère : la Veuve qui prend soin de ses petits.

L’étymologie du mot « veuve » nous renvoie au latin vidua : veuve, privé de quelque chose. Par ailleurs, « orphelin » a la même racine qu’orvet : privé de la vue.

Cette privation, vécue comme un manque, est certainement à l’origine de notre désir de cheminer vers la Connaissance : c’est la raison pour laquelle nous avons demandé la Lumière. Nous sommes orphelins d’un père qui n’est peut-être pas mort, mais simplement lointain ou inaccessible : il s’agit de notre père spirituel (au 3ème degré, ce père peut être Hiram Abi).

A présent, tout l’enjeu est de savoir de quoi cette filiation spirituelle est faite, et comment vivre notre spiritualité.

Tentons de percer la signification de l’expression les Enfants de la Veuve à travers cette planche maçonnique.

Les « Enfants de la Veuve » : approche alchimique

La Table d’Emeraude, texte fondateur de l’alchimie spirituelle, évoque cette « chose unique » (le cosmos) dont le Soleil est le père et la Lune est la mère.

Le cosmos serait donc fondé sur deux principes essentiels :

  • le principe féminin, en l’occurrence la matière chaotique,
  • et le principe masculin, Esprit unitaire et fixateur, rassemblant la matière, permettant l’unité du monde.

Mais cette unité est rompue : le père n’est plus là.

La Veuve représenterait donc la matière chaotique, inconsciente, errante : le principe féminin qui a perdu son époux cosmique, autrement dit le sens de son existence.

Nous sommes nous-mêmes issus des entrailles de la Veuve : nous sommes avant tout composés de matière. Mais nous ne sommes pas que cela : nous sommes aussi les enfants du Soleil, ce père-Lumière que nous connaissons si mal. Notre quête consiste à retrouver la trace de ce père en nous, en vue de marcher vers notre ordre intérieur.

On l’a compris, nous sommes à la fois les enfants de la matière et de l’Esprit. Et nous sommes déterminés à recomposer notre unité primordiale. Ce difficile travail que nous menons s’inscrit dans le vaste chantier de la franc-maçonnerie, institution qui peut être assimilée à une Veuve qui pousse et soutient ses propres enfants en vue de retrouver ce dont elle a elle-même été privée.

La Veuve est matière, et ce n’est qu’à partir de cette matière que nous pouvons travailler, tentant d’en extraire le principe spirituel, d’en percevoir la quintessence, d’en retirer la substantifique moelle. Stérile du point de vue spirituel, la Veuve ne nous ne nous donnera aucune réponse. Mais elle nous fournira les matériaux, les outils, les symboles, les rituels, les méthodes, bref tout ce dont nous avons besoin pour bâtir le Temple, afin que le Père puisse enfin revenir l’habiter.

Lire aussi notre article : Le Soleil et la Lune en alchimie

La recherche du père : la quête de la Parole perdue

La quête du Père s’apparente à celle de la Parole perdue. Cette parole, c’est le logos, le Verbe, le plan cosmique, la Lumière, la volonté du Père. C’est encore la Connaissance spirituelle, la Vérité, la réponse à toutes les questions.

Rechercher la Parole perdue, c’est d’abord mener un travail sur soi-même pour retrouver la paix, l’ordre et le sens de la vie. C’est aussi mener un travail dans le monde pour construire une société harmonieuse, fraternelle, expression de la perfection universelle.

Les « Enfants de la Veuve » : le sang de la Fraternité

Mon Frère, conservez précieusement ces cendres, en souvenir de ce jour où vous vous êtes voué à la recherche de la Vérité et lié aux Enfants de la Veuve.
Rituel d’initiation au 1er degré

Devenir un Enfant de la Veuve c’est, avec l’aide de ses pairs, entrer dans la Fraternité universelle.

« Ses membres réclament constamment notre assistance » avertit le Vénérable Maître lors de l’initiation.

Précisément, cette Fraternité s’enracine dans le symbole de la Veuve et prend sa dimension universelle dans la compréhension et l’expérience de notre origine commune, dans la prise de conscience de notre humanité profonde et de notre appartenance au même Tout cosmique.

C’est un véritable lien par le sang, car la filiation fraternelle impose les mêmes parents : les Maçons, « Enfants de la Veuve », sont issus de la même source, de la même mère-matière et du même père-Esprit.

Ils sont la même chose, et c’est pourquoi ils s’aiment et se respectent : s’attaquer à l’un d’eux, c’est s’attaquer à tous les autres. C’est parce qu’ils sont égaux et interchangeables qu’ils se doivent assistance, fidélité et solidarité.

Conclusion

Dans le rituel de tenue funèbre, il est dit que les travaux sont ouverts à minuit « parce que c’est l’heure où les ténèbres les plus épaisses étendent leur voile sur la terre, temporairement veuve du soleil qui la vivifie. »

Le Franc-Maçon le sait, il vit dans un monde de ténèbres ; il est lui-même plongé dans la matière opaque. Mais sachant cela, il peut commencer le travail de recherche de la Lumière en lui. C’est ainsi que, Enfant de la Veuve, il est destiné à devenir Fils de la Lumière.

Voir aussi notre liste de planches au 1er degré maçonnique

Les essentiels du premier degré maçonnique couverture

Ce livre numérique pdf (114pages) comporte 33 planches essentielles pour approfondir les thèmes et symboles du premier degré maçonnique.

Il offre des points d’appui dans le labyrinthe des objets et concepts à décrypter.

Modif. le 15 février 2024

Vous pouvez noter cet article !