JePense.org

Dextrorsum et sinistrorsum : définitions et signification

Dextrorsum et sinistrorsum : définition et signification dans les rites religieux, ésotériques et maçonniques. Pourquoi tourner vers la droite ou vers la gauche ?

Dextrorsum et sinistrorsum sont deux mots qui décrivent le sens de rotation ou de circulation, en particulier dans les rituels religieux ou ésotériques :

Quelques exemples :

Le sens de rotation a une signification spirituelle profonde dans la plupart des rituels et des traditions.

Dans la majorité des cas, le sens de rotation vers la gauche est rejeté. Ceci est un héritage des croyances antiques, selon lesquelles la gauche est préjudiciable, de mauvais augure ou inquiétante. Le latin sinister a d’ailleurs donné le mot français “sinistre”.

On a donc tendance à privilégier le sens de rotation à main droite, c’est-à-dire dextrorsum. Pourtant, nous avons vu qu’il existe des exceptions.

Voyons la signification de dextrorsum et sinistrorsum en spiritualité.

Dextrorsum et sinistrorsum : définition et signification spirituelle.

Dans les rituels religieux et ésotériques, le sens de rotation vers la droite (centre à main droite) est souvent privilégié, sans doute parce qu’il décrit la marche apparente du soleil dans le ciel.

En effet, dans l’hémisphère nord, le soleil se lève à l’est, passe au sud et se couche à l’ouest : il décrit donc un mouvement dextrorsum, ce qui a d’ailleurs déterminé le sens des aiguilles des horloges.

En imitant la marche solaire, les hommes font état de leur volonté de suivre la lumière, laissant les ténèbres côté gauche (l’inconnu, le mal, les mauvaises énergies…).

Ici, le soleil symbolise le feu supérieur qui véhicule l’ordre, la conscience et la vie au milieu du chaos apparent de l’existence. Le soleil constitue le coeur de la vie des hommes.

Suivre le soleil, c’est donc s’élever, c’est faire l’effort de s’ouvrir aux mystères, c’est suivre le chemin de la vie et de la connaissance. Ce chemin qui tourne et s’élève ouvre la voie vers Dieu ; il rappelle le symbolisme de la spirale.

Par ailleurs, décrire des cercles solaires permet de délimiter l’espace sacré : il s’agit d’un espace de conscience intérieur, lumineux, fermé, protégé, imperméable aux passions et aux illusions.

Mais alors, pourquoi certaines pratiques spirituelles préfèrent-elles tourner sinistrorsum ?

Sinistrorsum : le sens polaire.

Si le sens de rotation dextrorsum peut être qualifié de solaire, le sens sinistrorsum est au contraire polaire.

L’étoile polaire est d’apparence fixe ; elle se situe visuellement dans l’axe de rotation de la Terre sur elle-même (pôle nord céleste ou “nord géographique”). En regardant vers l’étoile polaire, les autres étoiles semblent tourner autour d’elle, dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

L’étoile polaire représente le centre du cosmos, lointain, autour duquel les astres se meuvent.

Au final, on pourrait dire que dextrorsum définit le sens de rotation au plan humain (microcosme) alors que sinistrorsum est le sens de rotation au plan cosmique (macrocosme).

Dextrorsum et sinistrorsum : réconcilier les sens de rotation.

En réalité, on aurait tort d’opposer les sens de rotation dextrorsum et sinistrorsum. La sagesse consisterait plutôt à les mettre en correspondance, à les réconcilier, considérant qu’il ne peut y avoir d’évolution sans involution, d’avenir sans passé, d’actif sans passif, d’effort sans repos, de jour sans nuit.

Ainsi, l’éveil spirituel consiste à reculer autant qu’à avancer, à déconstruire autant qu’à construire.

Ainsi est-il dit :
le chemin vers la lumière paraît sombre,
le chemin qui avance semble reculer,
le chemin direct semble long.

Tao Te King 41

Dans le taoïsme, le tao (la Source, la Voie) est sombre, profond et mystérieux ; il génère pourtant tout ce qui est positif et lumineux.

A ce titre, le taijitu (symbole du yin et du yang) est le symbole qui réconcilie la droite (yin) et la gauche (yang), l’évolution et l’involution :

Il ne s’agit donc pas de dire qu’un sens de rotation serait mauvais et l’autre bon, mais bien que dextrorsum et sinistrorsum sont complémentaires.

Enfin, notons que tout est affaire de point de vue : le sens de rotation dextrorsum devient sinistrorsum selon que l’observateur est placé au-dessus ou au-dessous du mouvement observé (effet miroir).

Autrement dit, si l’observateur du dessous (l’Homme) perçoit un mouvement dextrorsum, l’observateur d’en-haut (Dieu) le verra sinistrorsum.

Les sens de rotation à travers le symbolisme du svastika.

La problématique du sens de rotation s’applique aussi au svastika (croix gammée), qui est à l’origine un symbole solaire. On trouve des svastikas avec des branches dirigées vers la droite ou vers la gauche, sans que cela donne nécessairement lieu à une interprétation positive ou négative.

Lire aussi notre article complet sur le svastika.

Exit mobile version