Press "Enter" to skip to content

Rituel du 1er degré REAA : ouverture et fermeture des travaux

5/5 (1)

Voici le rituel du 1er degré REAA ou rituel du grade d’Apprenti.

Ce rituel s’articule en trois parties :

  • entrée dans la loge,
  • ouverture des travaux,
  • fermeture des travaux.

Entrons dans le rituel du 1er degré REAA.

Voir aussi notre article : Liste de planches maçonniques pour apprentis.

Rituel du 1er degré REAA : entrée dans la loge.

Avant la Tenue, le M. de Cér. prépare la L., qu’il laisse dans la pénombre.

Il allume « l’Ét. » qui figure la « Lumière Éternelle ». Placée sur le Plat. du V.M., coté Col. du Nord, elle doit en permanence être allumée. Le M. de Cér. dispose, coté Col. du Mid., un chandelier à trois branches (éteint).

En observant le plus grand silence, les FF. de la L. viennent prendre place.

Tous les FF. sont revêtus du Tablier de leur degré et les FF. Off. portent l’insigne de leurs fonctions. Les FF. MM. portent le cordon bleu moiré, avec un liseré rouge, en écharpe de droite à gauche. Tous les FF. sont gantés de blanc.

Tant qu’il n’a pas été procédé à l’Ouverture des Trav. au 1er Deg., il n’y a lieu de marquer les angles lors des déplacements dans la L.

Les FF. visiteurs connus peuvent être invités à se joindre aux FF. dans la L.

Tous les assistants étant debout, la porte ouverte à double battant, le M. des Cér. conduit les Off. suivis du Dép., sur les deux Col., dans l’ordre de leur Office au pied de l’Or.
Cette précaution vaut également latéralement par rapport aux Frères du premier rang sur les Colonnes.
Ils ne rejoignent leurs Plat. et l’Or. qu’à l’invitation du V.M.

Avant d’entrée en L., le V. M. se couvre avec un chapeau à large bord.

Le M. des Cér. allume les lumières de confort sur les Plat. des Surv., puis porteur de sa Canne, se saisit du chandelier à trois branches (éteint) posé sur le Plat. du V. M.

Il se rend sur le Parvis.
Après avoir allumé le chandelier, le M. des Cér. se présente devant la porte ouverte à double battant, déclare : « Le V. M. de la L. ».

Le M. des Cér. conduit le V.M. à l’Or.

L’Exp., bras droit le long du corps, tenant la garde de l’Ép. en main droite, lame verticale (dans la saignée du bras) contre l’épaule, ferme la marche.

Le Couv. referme les portes silencieusement. Dès lors, plus aucun F. ne doit pénétrer dans la L.

Le M. des Cér. dépose le chandelier sur le Plat. du V. M. côté Col. du Mid.

Arrivé à son plat., le V. M. (ou le F. en charge de l’éclairage) allume le « Del. Ray. ».

Il est particulièrement important que la « Col. d’Harm. » ponctue par une musique appropriée les phases essentielles du Rituel.

Voici maintenant l’ouverture des travaux du rituel du 1er degré REAA.

Rituel du 1er degré REAA : ouverture des travaux.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Coup de maillet
Frères Officiers, veuillez rejoindre vos places afin de remplir votre Office. Nous allons procéder à l’Ouverture des Travaux.

Prenez place mes Frères,

Le V.M. s’assied.
Courte pause, le silence s’établit.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Coup de maillet
Frère Second Surveillant, quel est le premier devoir d’un Surveillant en Loge ?

LE SECOND SURVEILLANT
Vénérable Maître, c’est de s’assurer que la Loge est dûment couverte.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Veuillez-vous en assurer mon Frère.

LE SECOND SURVEILLANT
Coup de maillet
Frère Couvreur, remplissez votre Office.

LE FRÈRE COUVREUR
Se rend sur le Parvis en tenant son Ép. de la main droite (pointe en bas, en position de défense).
Après son inspection, il referme la porte. Sans se mettre à l’Ord., son Ép. toujours dans la main droite pointe en bas, il déclare :

Frère Second Surveillant, la Loge est dûment couverte.

LE SECOND SURVEILLANT
Vénérable Maître, la Loge est dûment couverte.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Coup de maillet
Frère Premier Surveillant, quel est le second devoir d’un Surveillant en Loge ?

LE PREMIER SURVEILLANT
Vénérable Maître c’est de s’assurer que tous les assistants sont Apprentis Francs-Maçons, à leur place et à leur Office.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
En ce cas, Frères Premier et Second Surveillants, veuillez-vous en assurer chacun sur votre Colonne et m’en rendre compte.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Coup de maillet
Debout mes Frères, face à l’Orient ! Vous vous ferez reconnaître comme Apprentis Francs-Maçons, par le Signe Pénal, au passage des Frères Surveillants.

Le V. M. se lève. Tous les FF. en font de même et se tournent vers l’Or.
Les 1er et 2nd Surv., portant leur Maillet appuyé sur la poitrine, se croisent à l’Occ., le 2nd Surv. vers l’extérieur. Ils se saluent en s’inclinant et inspectent chacun leur Col.
Au moment de se croiser devant l’Autel des Serments, les Surv. marquent un temps d’arrêt sans se saluer, puis regagnent leur Plateau.
Au passage des 1er et 2nd Surv. les FF. exécutent le Signe Pénal puis restent debout le bras droit le long du corps.
Tournés l’un et l’autre, vers l’Or., au passage du 1er et 2nd surveillant, l’Exp. se met à l’Ordre en présentant l’Ép. en main droite, pointe en haut, garde au col ; le M. des Cér. se met à l’Ordre, la Canne en main droite, bras tendu, pointe de la Canne contre l’intérieur du pied gauche ou contre le côté du pied droit.

LE SECOND SURVEILLANT
Coup de maillet
Frère Premier Surveillant, tous les assistants qui décorent la Colonne du Septentrion sont Apprentis Francs-Maçons, à leur place et à leur Office.

LE PREMIER SURVEILLANT
Coup de maillet
Vénérable Maître, tous les assistants qui décorent les Colonnes du Septentrion et du Midi sont Apprentis Francs-Maçons, à leur place et à leur Office.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Le V.M. et les FF. qui siègent à l’Or. ayant exécuté à leur tour le Signe Pénal :
Il en est de même à l’Orient.

Coup de maillet
À l’Ordre mes FF., face au centre de la Loge !

Tous les FF. se mettent à l’Ord.

Mes Frères, puisque la Loge est dûment couverte et que tous les assistants sont Apprentis Francs-Maçons, entrons dans les voies qui nous sont tracées.
Frère Premier Surveillant, qu’avons-nous demandé lors de notre première entrée dans la Loge ?

LE PREMIER SURVEILLANT
La Lumière, Vénérable Maître.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Que cette Lumière nous éclaire !

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Frère Maître des Cérémonies et Frères Surveillants, veuillez-nous assister.

La L. étant resté dans la pénombre depuis l’Ouverture des Trav., le M. des Cér., porteur d’un flambeau allumé à l’Étoile du V.M ., à « la Lumière Éternelle » se rend près du Pilier SAGESSE.
La L. s’illumine progressivement à chaque invocation en commençant par l’Or.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Coup de maillet
Que la SAGESSE préside à la construction de notre édifice !

Le M. des Cér. allume l’Ét. du Pilier SAGESSE.
Puis le M. des Cér., se rend dextrorsum auprès du Pilier FORCE,

LE PREMIER SURVEILLANT
Coup de maillet
Que la FORCE le soutienne !

Le M .des Cér. allume l’Ét. du Pilier FORCE.
Puis le M. des Cér., se rend dextrorsum auprès du Pilier BEAUTÉ,

LE SECOND SURVEILLANT
Coup de maillet
Que la BEAUTÉ, l’orne !

Le M. des Cér., allume l’Ét. du Pilier BEAUTÉ. La pleine lumière règne dans la L..
Le M. des Cér., regagne sa place.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Frère Expert, faites apparaître les Trois Grandes Lumières en ouvrant le Volume de la Loi Sacrée au Prologue de Jean, disposez sur celui-ci le Compas et l’Équerre puis tracez le Tableau d’Apprenti.

L’Exp. confie son Ép. au M. des Cér. et ouvre le V.L. S. au Prologue de Jean.
Il dispose l’Équerre sur les branches du Compas.
Puis en se plaçant du côté du Sept., il trace (ou déploie), entre les Trois Piliers, le Tab. de L. sur le Pav. Mos.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Coup de maillet
Prenez place, mes Frères.

-Pause-

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Coup de maillet
Frère Second Surveillant, quel âge avez-vous ?

LE SECOND SURVEILLANT
Trois ans, Vénérable Maître.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Où est votre place dans la Loge ?

LE SECOND SURVEILLANT
Au Midi, Vénérable Maître.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Pourquoi êtes-vous placé ainsi ?

LE SECOND SURVEILLANT
Pour observer le soleil au méridien et appeler les Frères du Travail à la récréation et de la récréation au Travail, afin qu’ils en retirent profit et joie.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Coup de maillet
Frère Premier Surveillant, où est votre place dans la Loge ?

LE PREMIER SURVEILLANT
À l’Occident, Vénérable Maître.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Pourquoi êtes-vous placé ainsi ?

LE PREMIER SURVEILLANT
Comme le soleil se couche à l’Occident pour fermer la carrière du jour, le Premier Surveillant s’y tient pour aider le Vénérable Maître à fermer la Loge, payer les ouvriers et s’assurer qu’ils sont satisfaits.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Coup de maillet
Frère Premier Surveillant, où est placé le Vénérable Maître en Loge ?

LE PREMIER SURVEILLANT
À l’Orient, Vénérable Maître.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Pourquoi est-il placé ainsi ?

LE PREMIER SURVEILLANT
De même que le soleil se lève à l’Orient pour ouvrir la carrière du jour, de même le Vénérable Maître siège à l’Orient pour ouvrir la Loge et diriger les travaux.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Coup de maillet
Frère Second Surveillant, à quelle heure les Apprentis Francs-Maçons ont-ils coutume d’ouvrir leurs travaux ?

LE SECOND SURVEILLANT
À midi, Vénérable Maître.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Quelle heure est-il, Frère Second Surveillant ?

LE SECOND SURVEILLANT
II est midi plein, Vénérable Maître.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Coup de maillet
Frère Expert veuillez monter à l’Orient, pour recevoir de moi l’Attouchement et le Mot que vous porterez au Frère Premier Surveillant.

L’Exp . se déplace, Ép. en main droite, garde au col. Il gravit les marches de l’Or.. En arrivant devant le V.M., toujours à l’Ord., il passe l’Ép. en main gauche puis la dirige pointe en bas. Le V. M . fait le Signe Pénal et communique à l’Exp. l’Attouchement et le Mot Sacré prononcé à voix basse.
Le V.M. reste debout à l’Ord. à son Plat.
L’Exp. reprend l’Ép. en main droite puis se remet à l’Ord. Il descend les marches de l’Or., rejoint dextrorsum (sans marquer les angles) le Plat. du 1er Surv.
L’Exp. lui transmet l’Attouchement et le Mot Sacré prononcé à voix basse.
Il regagne ensuite sa place où il reste à l’Ord.

LE PREMIER SURVEILLANT, s’adressant au M. des Cér.
Frère Maître des Cérémonies, veuillez recevoir de moi l’Attouchement et le Mot que vous porterez au Frère Second Surveillant.

Le M. des Cér. se lève, gagne le Pla. du 1er Surv. Il passe sa Canne en main gauche.
Le 1er Surv. fait le Signe Pénal et communique l’Attouchement et le Mot Sacré prononcé à voix basse.
Le 1er Surv. rejoint son Plat. où il reste à l’Ord.
Le M. des Cér. se rend dextrorsum au Plat. du 2nd Surv., passe la Canne en main gauche et lui transmet l’Attouchement et le Mot Sacré prononcé à voix basse.
Le M. des Cér. et le 2nd Surv. rejoignent ensuite leur place où ils restent à l’Ord.

Remarque : L’Attouchement est donné en se prenant réciproquement la main droite et en exerçant une pression marquée, avec le pouce recourbé, sur la jointure de l’index qui unit ce doigt à la main.
Le « Mot Sacré » (B…) est prononcé à voix basse.

LE SECOND SURVEILLANT, debout et à l’Ord. à son Plat.
Vénérable Maître tout est Juste et Parfait.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE, debout et à l’Ord. à son Plat.
Coup de maillet
Frères Officiers prenez place !

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Coup de maillet
Puisqu’il est l’heure, que nous avons l’Âge et que nous possédons le Mot, tout est conforme au Rite, Frères Premier et Second Surveillants, veuillez informer les Frères qui sont sur les Colonnes, comme j’en informe ceux qui siègent à l’Orient, que je vais ouvrir les Travaux de cette Respectable Loge de Saint Jean, au Premier Degré du Rite Écossais Ancien et Accepté.

LE PREMIER SURVEILLANT
Coup de maillet
Frère Second Surveillant, Frères qui décorez la Colonne du Midi, le Vénérable Maître vous invite à vous joindre à lui pour ouvrir les Travaux de cette Respectable Loge.

LE SECOND SURVEILLANT
Coup de maillet
Frères qui décorez la Colonne du Septentrion, le Vénérable Maître vous invite à vous joindre à lui pour ouvrir les Travaux de cette Respectable Loge.

LE PREMIER SURVEILLANT
L’annonce est faite Vénérable Maître.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Coup de maillet
Debout et à l’Ordre mes Frères !
Face au Centre de la loge.

Les FF. se lèvent, face au Tabl. de L. . Le V. M. se découvre et frappe trois coups de Maillet.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE : 3 coups de maillet
LE PREMIER SURVEILLANT : 3 coups de maillet
LE SECOND SURVEILLANT : 3 coups de maillet

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Frère Expert et Frère Maître des Cérémonies, veuillez-nous assister.
Formez l’équerre avec l’Épée et la Canne au-dessus de l’Autel des Serments.

Le V.M . prend l’Ép. Flamb. dans la main gauche et le Maillet dans la main droite, et les présentent bras levés et écartés.

À la Gloire du Grand Architecte de l’Univers,
Au nom de la Franc-Maçonnerie Universelle
Et sous les auspices de … (obédience),
En vertu des Pouvoirs qui m’ont été conférés,
Je déclare ouverte, au grade d’Apprenti, premier degré du Rite Écossais Ancien et Accepté,
Cette Respectable Loge de Saint Jean,
Constituée à l’Orient …
Sous le N° …
Et le titre distinctif …

Le V.M. repose l’Ép. Flamb. et le Maillet sur son Plat. et se met à l’Ord.
Les FF. Surv. agissent de même.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
À moi, mes Frères !
Par le Signe,
La Batterie,
L’Acclamation écossaise et la Devise :
Houzzai, Houzzai, Houzzai,
Liberté – Égalité – Fraternité !

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Mes Frères ! Nous ne sommes plus dans le monde profane, nous avons laissé nos métaux à la porte de la Loge. Élevons nos cœurs en fraternité et que nos regards se tournent vers la Lumière !

-Pause-

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Coup de maillet
Prenez place, mes FF.
Frère Secrétaire, veuillez faire l’appel nominal de tous les Frères portés au Tableau de la Loge.

Le Secr. fait l’appel nominal. Les FF.: sur les Col. se lèvent, font le Signe Pénal et répondent « Présent » ou « en L. » à l’appel de leur nom.

Mes Frères, avez-vous des excuses de Frères à présenter ?

Les excuses sont acceptées par le V.M . et enregistrées par le Secr.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Frère Hospitalier, vous recevrez les oboles des Frères absents excusés à la fin de la Tenue en même temps que le T.D.L.V.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Frère Secrétaire, veuillez donner lecture de la planche tracée de nos derniers Travaux.

LE FRÈRE SECRÉTAIRE en donne lecture.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Mes Frères, avez-vous des observations à présenter sur la rédaction de la planche tracée de nos derniers Travaux ?

Un F. qui veut proposer des rectifications lève franchement la main droite, pouce en équerre, pour attirer l’attention du Surv. de sa Col. Celui-ci en avertit le V.M . qui accorde lui-même directement la parole au F.

Lorsque toutes les observations ont été entendues et reconnues fondées, et lorsque le silence règne sur les Col. :

LE PREMIER SURVEILLANT
Coup de maillet
Vénérable Maître, le silence règne sur l’une et l’autre Colonne.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
II en est de même à l’Orient. J’invite le Frère Orateur à donner ses conclusions.

LE FRÈRE ORATEUR
Si aucune observation n’a été retenue :
Attendu qu’aucun des Frères ici présents n’a formulé d’observations sur la rédaction de la planche tracée qui vient de nous être lue, qu’il plaise à cette Respectable Loge de l’approuver.

Ou si des rectifications ont été retenues :
Compte tenu des observations formulées sur la rédaction de la planche tracée qui vient de nous être lue, et sous réserve des rectifications notées par le Frère Secrétaire, qu’il plaise à cette Respectable Loge de l’approuver.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Que ceux d’entre vous qui approuvent les conclusions du Frère Orateur le manifestent en levant la main à mon coup de Maillet !
Coup de maillet
Vote des Frères
Coup de maillet

Avis contraires ?

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
La planche tracée de nos derniers Travaux est adoptée. Il en sera fait mention dans celle de ce jour.

Le V.M . donne communication de la correspondance.

Voici maintenant la fermeture des travaux du rituel du 1er degré REAA.

Rituel du 1er degré REAA : fermeture des travaux.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Coup de maillet
Mes Frères, l’ordre du jour est épuisé.
Avant de fermer les Travaux, je suis prêt à donner la parole à ceux d’entre vous qui auraient des propositions à présenter dans l’intérêt de l’Ordre Maçonnique en général, ou de cette Respectable Loge en particulier.

S’ils le souhaitent, les MM. et CC. qui sont sur les Col., demandent la parole à leur Surv.
Le V.M. accorde la parole en premier lieu et uniquement aux FF. qui sont sur les Col.

Après avoir constaté qu’il n’y a plus de demande de prise de parole sur les Col. :

LE PREMIER SURVEILLANT
Coup de maillet
Vénérable Maître, le silence règne sur l’une et l’autre Colonne.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Le V.M. donne alors, et seulement à ce moment-là, la parole à l’Or. aux FF. qui le souhaitent. Après avoir constaté qu’il n’y a plus de demande de parole :
Coup de maillet
Il en est de même à l’Orient.
Mes Frères, je fais faire circuler le Sac aux Propositions en même temps que le Tronc de la Veuve.
Frère Maître des Cérémonies et Frère Hospitalier, remplissez votre office.

LE PREMIER SURVEILLANT
Vénérable Maître, le Sac aux Propositions et le Tronc de la Veuve sont à votre disposition.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Quelqu’un d’entre vous, mes Frères, réclame-t-il le Sac aux Propositions ou le Tronc de la Veuve ?

LE PREMIER SURVEILLANT
Le silence règne sur l’une et l’autre Colonne.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Il en est de même à l’Orient.
Frère Maître des Cérémonies, Frère Hospitalier, veuillez monter à l’Orient.
Frère Orateur et Frère Expert, veuillez m’assister.

Le Sac aux Propositions est revenu sans attache. Ou avec une proposition dont le V.M. donne lecture.

Le décompte du tronc de la Veuve sera effectué à la fin de la tenue par le Frère Orateur, son montant sera enregistré par le Frère Secrétaire et son contenu pris en charge par le Frère Hospitalier.

Frères Orateur, Expert, Hospitalier et Maître des Cérémonies, veuillez regagner vos places.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Mes Frères, les Travaux de ce jour sont terminés. Nous avons droit au repos. Il ne nous reste plus, suivant l’usage ancien, que d’enfermer nos secrets dans un lieu sûr et sacré, et de nous unir en Fraternité.

Le V.M. porte la main droite à son cœur.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Coup de maillet
Debout mes Frères, Veuillez-vous déganter, formons la Chaîne d’Union.

Tous observent un instant de recueillement. Le V.M. peut, s’il le désire, prononcer à cet instant quelques mots.

Mes Frères, bien au-dessus des soucis de la vie matérielle, s’ouvre pour le Franc-maçon, le vaste domaine de la pensée et de l’action.
Avant de nous séparer, élevons-nous ensemble vers notre Idéal.
Qu’il inspire notre conduite dans le monde profane, qu’il guide notre vie, qu’il soit la Lumière sur notre chemin.
Mes Frères, éprouvons, puis ouvrons la Chaîne.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Coup de maillet
Prenez place, mes Frères.

-Pause-

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Frère Second Surveillant, où les Apprentis Francs-Maçons reçoivent-ils leur salaire ?

LE SECOND SURVEILLANT
À la Colonne « B », Vénérable Maître.

Remarque : Le 2nd Surv. dit clairement le mot que tous les FF. connaissent, en qualité d’Initiés (Premier livre des Rois – Chapitre 7-21)

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Coup de maillet
Frère Premier Surveillant, les ouvriers sont-ils contents et satisfaits ?

LE PREMIER SURVEILLANT
Vénérable Maître, ils le témoignent par leur silence sur l’une et l’autre Colonne.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Frère Premier Surveillant, à quelle heure les Apprentis Francs-Maçons ont-ils coutume de clore leurs Travaux ?

LE PREMIER SURVEILLANT
À minuit, Vénérable Maître

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Frère premier Surveillant, quelle heure est-il ?

LE PREMIER SURVEILLANT
II est Minuit plein, Vénérable Maître.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
II est donc l’heure de les renvoyer. Puissent-ils continuer à travailler ainsi dans la liberté, la ferveur et la joie !

-Pause-

Frères Premier et Second Surveillant, veuillez-vous joindre à moi pour fermer cette Respectable Loge de Saint Jean.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Coup de maillet
Debout et à l’Ordre, mes Frères !
Que la Lumière qui a éclairé nos Travaux continue de briller en nous pour que nous achevions au-dehors l’œuvre commencé dans le Temple, mais qu’elle ne reste pas exposée aux regards des profanes.
Frère Maître des Cérémonies, veuillez-nous assister.

La L. sera plongée progressivement dans la pénombre à chaque Invocation, en commençant par l’Or. à l’exception du Del. Rayon..

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Coup de maillet
Que la Paix règne sur la Terre !

Le M. des Cér. éteint l’Ét. du pilier « SAGESSE ».

LE PREMIER SURVEILLANT
Coup de maillet
Que l’Amour règne parmi les Hommes !

Le M. des Cér. éteint l’Ét. du pilier « FORCE ». Le 1er Surv. éteint son Plat.

LE SECOND SURVEILLANT
Coup de maillet
Que la Joie soit dans les cœurs !

Le M. des Cér. éteint l’Ét. du pilier « BEAUTÉ ». Le 2nd Surv. éteint son Plat.
Le M .des Cér. regagne sa place et se tient à l’Ord.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE frappe 3 coups
LE PREMIER SURVEILLANT frappe 3 coups
LE SECOND SURVEILLANT frappe 3 coups

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Frères Expert et Maître des Cérémonies, veuillez-nous assister. Formez l’équerre avec l’Épée et la Canne au-dessus de l’Autel des Serments.

Le V.M. prend l’Ép. Flamb. dans la main gauche et le Maillet dans la main droite, et les présente bras levés et écartés.

À la Gloire du Grand Architecte de l’Univers,
Au nom de la Franc-Maçonnerie Universelle
Et sous les auspices de … (obédience),
En vertu des Pouvoirs qui m’ont été conférés,
Je déclare fermée au Grade d’Apprenti, Premier Degré du Rite Écossais Ancien et Accepté,
Cette Respectable Loge de Saint-Jean,
Constituée à l’Orient …
Sous le N° …
Et le titre distinctif ….

Après avoir reposé l’Ép. Flamb. et le Maillet sur son Plat., le V.M. se met à l’Ord.
Les FF. Surv. agissent de même.

À moi mes Frères,
Par le Signe,
La Batterie,
L’Acclamation écossaise et la Devise :
Houzzai, Houzzai, Houzzai,
Liberté – Égalité – Fraternité !

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Frère Expert, veuillez fermer le Volume de la Loi Sacrée et effacer le Tableau de Loge.

L’Exp., muni de son Ép. se rend à l’Autel des Serments, enlève les outils symboliques, ferme le V. L. S., et se plaçant coté Mid. efface (ou recouvre) le Tabl. de L. Ensuite il regagne sa place où il se tient à l’Ord.

LE VÉNÉRABLE MAÎTRE
Se couvre, et éteint (ou fait éteindre) le Del. Rayon.

Mes Frères nous ne sommes plus à l’Ordre,
Veuillez retirer vos gants !
Retirons-nous en paix, en jurant de respecter la loi du silence !

Tous les FF. étendent le bras droit horizontalement la main à plat, le pouce en équerre et disent tous ensemble :
Je le jure !

SORTIE EN CÉRÉMONIE
Lorsque les FF. ont juré de respecter la loi du silence, le M. des Cér. prend le chandelier allumé sur le plat. du V.M . et frappe le sol de sa Canne et dit :

Mes Frères veuillez garder le silence pendant la sortie du Vénérable Maître, du Député et du Collège des Officiers.

Le M. des Cér., le chandelier en main gauche, Canne en main droite, précède le V.M . (sans marquer les angles).
L’Exp . suit immédiatement le V. M. tenant la garde de l’Ép. en main droite, lame verticale (dans la saignée du bras) contre l’épaule.
Au passage du V. M. suivi de l’Exp., le 1er Surv. et le 2nd Surv. s’intercalent derrière l’Exp.
Les Off. et le Dép. suivent ainsi que les autres FF. qui sont sur les Col.
Si un représentant du Conseiller Fédéral participe à la fermeture des Trav., il sort immédiatement avec le V.M., précédé du M. des Cér. Ils sont suivis de l’Exp.
La sortie se fera en utilisant une musique appropriée.

Voir aussi notre article : Liste de planches maçonniques pour apprentis.

Ouvrages en lien avec le thème :

Voici deux ouvrages en lien avec le rituel 1er degré REAA :

Modif. le 21 septembre 2020

Vous pouvez noter cet article !

%d blogueurs aiment cette page :